Accueil / Tous les mots du dictionnaire / faire
1. faire [fɛʀ] v.
 I V. tr. dir.
 A Créer, produire.  créerproduire.  1 Créer, donner l'être et la vie à qqn, qqch., en parlant de Dieu.  créer. « Augustin n'aura de cesse de développer brillamment cette idée que, si l'homme est hanté par le goût du bonheur, c'est parce que Dieu l'a fait ainsi » (Le Devoir, 2006).  2 Donner la vie à (un enfant).  engendrer, procréer. « Depuis des siècles, des hommes et des femmes s'embrassent et font des enfants » (R. Lemelin, 1948).  Faire un enfant : enfanter, en parlant d'une femme. « Elle n'a pas peur de faire un enfant, même à son âge » (M. Laberge, 1992).  Faire un enfant à (une femme) : rendre (une femme) enceinte, en parlant d'un homme. « Je me doutais bien que je la perdrais, ma femme. Je n'ai même pas su lui faire un enfant » (G. Archambault, 1970).  (expressions)  Faire des petits.  fam. Connaître qqn comme si on l'avait fait, le connaître très bien.  3 Produire (par une fonction naturelle de l'organisme). Faire ses dents.  fam. Faire ses besoins ou (dans le langage enfantin) faire pipi, faire caca : uriner ou évacuer des matières fécales. « ce chien [...] venait toujours faire ses besoins sous le perron » (V.-L. Beaulieu, 1970).  absolt Les enfants « avaient placidement fait dans leur culotte sans cesser de jouer pour autant » (M. Tremblay, 1978).  4 Émettre, produire, sécréter.  produiresécréterémettre. Tomate qui fait du jus. Savon qui fait de la mousse.  5 Produire, concevoir, fabriquer.  concevoirfabriquerproduire. Faire du feu. « Je m'assois, le soir, et je fais des nœuds. J'en dessine sur du papier. J'en fais plusieurs, sans m'arrêter » (M.-O. Moutier, 1997).  Adj. complexeGT  comme on n'en fait plus ou comme il ne s'en fait plus. Comme on n'en rencontre plus. « un film comme on n'en fait plus, je ne sais pas pourquoi; un beau film » (J. Godbout, 1967).  Bâtir, construire.  bâtirconstruire. Faire une maison. Araignée qui fait sa toile. Oiseau qui fait son nid.  Apprêter, préparer (un mets, une préparation chimique, pharmaceutique, etc.).  apprêterpréparer. Faire de la confiture, du pain, un gâteau. Faire du thé, du café ou pronom. se faire du thé, du café. Faire un rôti, un ragoût, une fricassée. Faire le souper. « Fait avec de l'huile d'amande et des grains de riz, ce savon nettoie et exfolie doucement la peau » (Le Droit, 2005).  (expression) fam. Faire son beurre.  prov. On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs.  Élaborer une œuvre, créer. Faire un film, un tableau, une sculpture. Faire des vers. « Tout en tenant une conversation animée avec un peintre qui voulait faire le portrait de Gabrielle, je ne le perdais pas de vue » (C. Martin, 1960).  par ext. Élève qui fait ses devoirs.  6 Obtenir, se procurer.  obtenirse procurer.  Récolter, ramasser.  ramasserrécolter. Faire les récoltes, faire les foins.  Gagner, obtenir.  gagnerobtenir. Faire de l'argent, des bénéfices. « tu m'as expédié beaucoup d'argent. Je savais que tu faisais sept dollars par mois. Des fois, j'en recevais vingt » (A. Cousture, 1986).  (expressions) Faire fortune. Faire recette.  pronom. « tu pourrais travailler ici après tes cours. Quelques heures par semaine, disons quinze, pour te faire de l'argent de poche » (Ch. Brouillet, 2002).  (personnes) Faire un prisonnier : constituer qqn prisonnier, le capturer.  7 Constituer (un ensemble).  aboutir à, former. Faire un tout. Couleurs qui font un ensemble harmonieux.  spécialt Constituer ensemble, donner (un résultat).  égaler, équivaloir à. Deux et deux font quatre. « le commis m'a rappelé qu'il fallait ajouter à cela le prix de la chaîne, ce qui faisait en tout douze dollars soixante-quinze » (H. Aquin, 1965).  (expressions)  Faire bande à part.  Faire corps avec qqn, qqch.  Ne faire qu'un.  fam. Ça fait deux : ce sont deux choses, deux idées très différentes, à ne pas confondre. « la religion et le bon Dieu, ça fait deux » (Gr. Gélinas, 1950).  prov. L'argent ne fait pas le bonheur.  prov. Les bons comptes font les bons amis.  prov. L'habit ne fait pas le moine.  prov. Une hirondelle ne fait pas le printemps.  prov. Le malheur des uns fait le bonheur des autres.  prov. L'occasion fait le larron.  prov. L'union fait la force.
 B  1 Entreprendre et accomplir (une action).  commettre, effectuer, exécuter. Faire le ménage, la vaisselle. Faire l'aumône, faire la charité. Faire une erreur. Faire la guerre, la paix. Faire l'amour. Faire la fête. Faire qqch. pour qqn. Faire (la) grève. Faire des histoires, des manières, des caprices. Faire une crise, une scène. Faire le guet. Faire le nécessaire. Faire des progrès. Faire une sieste. Faire la grasse matinée. Faire ce qu'il faut. Faire des siennes. Avoir du travail à faire. Ne pas savoir quoi faire. On fait ce qu'on peut. Ne rien faire, n'avoir rien à faire. Il est prêt à tout faire pour elle. Faire tout ce qu'il faut pour réussir. Il « ne sera pas sauvé, quoi qu'il fasse, j'en ai la certitude » (L. Tremblay, 1999).  (dans le langage enfantin) Faire dodo : dormir.  Faire face à.  Faire obstacle à.  faire bien, faire mieux de (+ inf.). Avoir avantage à. Vous feriez mieux de partir avant la nuit. « elle avait les yeux cernés et ferait bien de récupérer un peu si elle voulait être d'attaque pour ce soir » (L. Hamelin, 1994).  n'avoir que faire de. N'avoir nul besoin de. « L'art véritable n'a que faire de tant de proclamations et s'accomplit dans le silence » (R. Racine, 1998).  soutenu ce faisant. Elle « éclata de rire et, ce faisant, elle s'étouffa comme elle le faisait souvent quand elle buvait un thé trop chaud » (A. Cousture, 1986).  soutenu pour ce faire. « J'étais bien résolu à échapper à leur sort et je pris les moyens appropriés pour ce faire » (J. O'Neil, 1989).  (expressions)  Faire front.  Faire l'impossible.  Faire la loi.  Faire un malheur.  Faire son possible.  Ne plus savoir ce que l'on fait : avoir l'esprit ailleurs, s'affoler; déraisonner.  prov. En avril, ne te découvre pas d'un fil; en mai, fais ce qu'il te plaît.  fam. (Il) faut le faire!, marque l'admiration, ou, par ironie, le dénigrement. « Ils en ont trouvé assez pour servir 70 convives, faut le faire! » (La Presse, 1990).  (par oppos. à dire) Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais. C'est plus facile à dire qu'à faire.  Adj. complexeGT  à tout faire. Apte à réaliser toutes sortes de tâches, de besognes. Bonne à tout faire. Homme à tout faire.  (interrogatif)  Qu'est-ce qu'il fait?, marque l'impatience quand on attend qqn. « Qu'est-ce qu'il fait, Philémon, qu'il n'arrive pas? » (L. Caron, 1981).  Que faire? : comment agir? quelle attitude prendre? « Que faire pour empêcher que cela continue? » (M. Ouellette-Michalska, 1984).  Pour quoi faire? : à quoi cela sert-il? quel est le but de l'opération? « Tu vas apporter tes médailles là-bas! Pour quoi faire? » (G. Roy, 1984).  (d'après Molière) prov. Que diable allait-il faire dans cette galère.  2 absolt Agir, se comporter.  agirse comporter. Comment faire? Faire pour le mieux. Faire comme tout le monde. Regarder faire qqn. « On voit [...] apparaître une grille nouvelle de lecture du monde qui, sans rendre obsolètes d'anciennes façons de faire et de penser, manifeste une volonté de refuser d'assister passivement à la mort de l'humanisme » (É. Ollivier, 2001).  avoir à faire. Avoir du travail, de l'occupation. Il ne viendra pas, il a à faire.  avoir mieux à faire que de (+ inf.). Avoir qqch. à faire de plus important, de plus intéressant que de. « J'ai mieux à faire que d'écouter tes balivernes » (P. Perrault, 1964).  (expressions)  Faire comme chez soi : agir en toute liberté, en toute simplicité; agir avec trop de liberté, de familiarité. Elle « l'invita à faire comme chez lui pendant son absence » (A. Cousture, 1985).  prov. fam. (Bien) faire et laisser dire, braire.  3 Dire, exprimer, formuler qqch. (à qqn).  direexprimerformuler. Faire des compliments, des reproches. Faire des remontrances à qqn. « dans son indifférence à partir, [il] oublia de faire des adieux » (M.-C. Blais, 1965).  (en incise) « Tu suis encore les cours d'été? fit-il, indifférent » (R. Lemelin, 1948).  4 Effectuer (un geste, un mouvement). Faire un pas. Faire une grimace. Faire le grand écart. Elle « fit une petite révérence comme Blanche le lui avait enseigné » (A. Cousture, 1986).  (expressions)  Faire du genou à qqn.  Faire la planche.  Faire la roue.  Faire la tête.  Faire bon, mauvais visage à qqn.  Faire les yeux doux à qqn.  5 Franchir, parcourir; visiter.  franchirparcourir. Faire les grands magasins. Chemin faisant. Faire (du) 100 km à l'heure : atteindre la vitesse de 100 km à l'heure. « Ils ont fait plusieurs kilomètres à pied, comme tous les dimanches » (A. Parizeau, 1981).  (expressions)  Faire du chemin.  Mon sang n'a fait qu'un tour.  fam. Faire le trottoir.  6 Exercer une activité suivie de façon régulière, employer son temps à. Faire des heures supplémentaires. Faire des études. Faire une maîtrise, un doctorat.  Pratiquer (un métier, une discipline); s'adonner à. Faire du théâtre, du journalisme. Faire du tricot. Faire du ski, du tennis, de la voile. Faire du camping, du tourisme. Faire de l'exercice. Que faites-vous dans la vie?  7 Exécuter une obligation; accomplir le temps prescrit pour. Faire son devoir. Faire pénitence. Faire de la prison.  8 Causer, provoquer, susciter; produire un effet, entraîner des conséquences.  causerprovoquersusciter. Faire du bruit. Faire bonne, mauvaise impression. Faire peur. Faire pitié. Faire sensation. Faire mal à qqn. Nous ne pouvons rien y faire.  Cela ne fait rien : cela est sans importance.  peu importe. « C'est une neige mouillante qui ne durera pas longtemps. Dix minutes de soleil, cet après-midi, et elle sera aussitôt changée en eau. Ça ne fait rien. On n'y pense pas » (Cl. Jasmin, 1972).  Qu'est-ce que cela peut (bien) faire à (telle personne)? : en quoi cela concerne-t-il (telle personne)? « qu'est-ce que ça peut bien me faire que ma cousine Maureen attende quelqu'un ou non? » (A. Hébert, 1982).  prov. Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fît.  9 faire que (+ indic. ou + subj.). Avoir pour résultat que; être responsable, permettre que. Faire que l'histoire se termine bien. Fasse le ciel qu'il guérisse vite. « Rien n'est meilleur que la vivacité de l'attention que Nicole porte aux niaiseries que je dis; et l'obligation de la reconnaissance fait que Nicole peut dire ensuite toutes les siennes sans être interrompue » (R. Ducharme, 1973).  faire en sorte de (+ inf.) ou faire en sorte que (+ subj.). Faire en sorte que le supplice prenne fin. « Il faisait en sorte de se rendre si mal au but qu'il se proposait d'atteindre, qu'à le suivre on étouffait » (H. Corriveau, 1991).  10 Présenter un aspect physique, former naturellement. Robe qui fait des plis. Cheveux qui font des vagues. « L'eau de la rivière fait un coude, en rase campagne, avant de monter toute droite vers le nord » (S. Jacob, 1991).  11 Équivaloir à, égaler, mesurer. Quelle pointure, quelle taille faites-vous? « ta cellule [...] fait quatre mètres carrés » (M.-Cl. Blais, 2001).  Cela fait (telle durée que) : il y a (telle durée que). Cela fait trois semaines qu'elle n'est pas sortie.  12 Être atteint de, souffrir de (une maladie, un trouble physique ou psychique). Faire de l'embonpoint. Faire une bronchite, une pneumonie. « Vous faites une dépression, vous vous autodétruisez inconsciemment » (M. LaRue, 2002).  (expressions) fam.  En faire une jaunisse.  En faire une maladie.
 C Déterminer qqn, qqch. dans un état, une qualité, une manière d'être ou d'agir.  1 Mettre, remettre en état; arranger.  remettre en état. Faire son jardin, le cultiver, l'entretenir. Faire son lit. Faire la vaisselle, la laver, l'essuyer. Faire sa valise.  2 Donner une qualité, un caractère, un état à.  faire qqn (+ nom ou + adj.). Élever au rang de, donner le titre, la dignité de; rendre, faire devenir, représenter. Faire qqn roi, chevalier. Faire qqn plus machiavélique qu'il ne l'est. « Tout jeune, la mort de ses parents l'avait fait héritier d'une aisance au-dessus de la moyenne » (L. Fréchette, 1892).  faire sien qqch. S'approprier, se rendre maître de; adopter (un point de vue, une attitude, etc.). Elle « continue, se laisse emporter, et étale la philosophie épicurienne qu'elle essaie de faire sienne » (M. Laberge, 1992).  3 faire qqn de qqn ou faire qqn de qqch. Elle en fera son associée. « La seule rançon que j'exige de tous ces chroniqueurs spécialisés qui s'apprêtent à faire de moi un homme célèbre, c'est une occasion de préciser ma démarche » (L. Hamelin, 1994).  (expressions)  Faire d'une pierre deux coups.  Faire flèche de tout bois.  Ne faire qu'une bouchée de qqn, qqch.  Faire une montagne de qqch.  4 Causer, susciter la domination d'un sentiment chez qqn. Faire des heureux. « Les personnes qui ont un cœur aussi grand que le tien font toujours des envieux » (A. Cousture, 1985).  5 Représenter, tenir le rôle de, chercher à passer pour; exercer les fonctions, la responsabilité de.  représenter. Faire le difficile, le vaniteux. Elle fera une bonne ministre. Il « faisait le clown avec des bouts de céleri dans les oreilles » (G. La Rocque, 1980).  (expressions)  Faire l'idiot.  Faire l'innocent.  Faire le mort.  faire celui qui ou faire comme si. Jouer à celui qui, simuler.  faire semblant de. Elle fit comme si elle n'avait rien entendu. « Je fais celui qui se tourmente de voir partir le chef-d’œuvre dernier-né, je m'enquiers, soucieux, de ce qu'il compte en faire » (M. Proulx, 1993).  6 Paraître, sembler.  paraîtresembler.  (expression) Ne pas faire son âge.  V. attributifGT  faire (+ adj. ou + nom). Avoir l'air de, donner l'impression de. Faire sérieux. Elle fait vieux ou elle fait vieille pour son âge. Il fait fils de bonne famille. « Ça fait riche, un saule pleureur, ça fait grande propriété » (J. Godbout, 1967).
 II  V. tr. indir.GT  Q/C qqch. fait à qqn. Convenir, aller, en parlant de vêtements. « Je ne sais plus quoi me mettre, mes robes ne me font plus » (L. Bersianik, 1979).
 III V. pron. se faire.  1 Se former (à son avantage ou à son détriment).  se faire (+ nom). Se faire des illusions. Se faire du mauvais sang. Se faire du souci.  se faire (+ nom)de (+ inf.). Se faire un devoir de. Se faire une joie de. Se faire un honneur d'être ponctuel. Dans cette auberge, « on se fait une fierté de servir les légumes les plus frais et on n'hésite pas à venir les chercher au Marché central de Montréal toutes les semaines » (La Presse, 1993).  2 se faire (+ nom). Se ménager, se créer. Se faire des amis, des relations. Il s'en est fait un allié. Se faire un nom, une situation. Il « s'était fait une réputation d'homme fiable sur le terrain » (S. Kokis, 1997).  (expression) Se faire la main.  3 s'en faire. S'inquiéter. Ne vous en faites pas. « Bientôt, les premières autos débouchent sur Sainte-Catherine dans un vacarme de klaxons triomphants, et je vois bien que j'ai eu tort de m'en faire » (M. Proulx, 1996).  s'en faire pour. « Il ne faut pas t'en faire pour lui, dit Marie d'une voix qu'elle aurait voulue plus douce » (Ch. Duchesne, 1999).  4 (sujet chose) Se produire, s'accomplir. C'est ce qui se fait de mieux.  impers. il se fait que (+ indic. ou + subj.). Arriver, avoir lieu, se produire. Comment se fait-il que vous soyez ici? Il pourrait se faire que j'arrive en retard. « explique-moi comment il se fait que chaque fois que j'entends parler de toi, c'est pour me faire raconter des horreurs » (Ch. Mistral, 1988).  il se fait. Il y a. « Il se fit un silence étouffant qui semblait faire baisser le plafond et remonter le plancher » (R. Lemelin, 1948).  5 Être couramment pratiqué, être en usage. Ce sont des choses qui se font. « À la fin du siècle dernier, [...] l'émigration ne se faisait encore que sur une faible échelle » (E. de Nevers, 1896).  (surtout en constr. nég.) Convenir, être séant, convenable, raisonnable.  convenir. Cela ne se fait pas. « Avec infiniment de précautions, je fis comprendre à Jean-Marie que cela ne se faisait pas » (G.-É. Lapalme, 1970).  6 (réfl.)  se faire à. S'habituer, s'adapter à qqn, qqch. Se faire à une idée. On se fait à tout. « Elle ne peut pas se faire à ça, la jeunesse » (J. Renaud, 1964).  se faire (+ adj.). Commencer à être, paraître, devenir. Se faire vieux. « ils se font rares, de nos jours, les vieux rois sages qui savaient administrer la justice » (M. Bosco, 2002).  se faire (+ adj.). Devenir volontairement, se rendre. Se faire petit. « Elle se fait câline et soumise / Quand elle veut nous vendre des sottises » (Y. Deschamps, 1998).  spécialt Se faire beau : se parer, s'apprêter. « Les dames se firent belles pour la messe de minuit » (J. Éthier-Blais, 1982).  se faire (+ nom). Choisir comme état de vie, condition, profession; devenir. Se faire avocat. « Demain, je me ferai meunier ou moine. / J'échangerais pour un vieux marais / Mon château, ma couronne, mes valets » (F. Leclerc, 1970).  Se faire une beauté : se parer, s'apprêter, se maquiller. « Ma femme est en haut en train de se faire une beauté » (Y. Beauchemin, 1981).
 IV V. impers.  1 il fait (+ adj. ou + nom). Indique ou suggère une condition climatique, météorologique ou un moment de la journée. Il fait chaud, il fait froid. Il fait une chaleur torride, un froid de canard. Il fait bon, il fait doux. Il fait beau temps, mauvais temps. Il fait presque jour. Il fait nuit (noire). « Nous avons patiné jusqu'à ce qu'il fasse noir » (R. Ducharme, 1966).  pronom. Il se fait tard.  2 il fait bon, mauvais (de, à) (+ inf.). Il est agréable, désagréable, dangereux de; cela fait du bien, ne fait pas de bien de. Il faisait mauvais de vivre à cet endroit. Il fait bon de se laisser bercer par le courant. En sortant d'ici, il fait bon à respirer. « le soir du lancement, il faisait bon voir toute cette belle jeunesse frétiller comme de l'éperlan au clair de lune » (N. Audet, 1980).
 V  Auxiliaire factitifGT  faire (+ inf.). Être la cause de. Faire couler un bain. Faire pleurer qqn. Faire prévenir qqn. Faire sortir le chat. Faire tomber un verre. Faire préparer un repas à un grand chef. Faire dessiner une maison par un architecte. Le bruit les fit sursauter. Les choses qu'elle a fait tomber. Sa réaction fait sourire. Cette réponse fera réagir. « Sur un guéridon reposait une lampe à mèche très fine, dont la flamme vacillait au moindre souffle et faisait bouger des ombres sur le mur » (J.-Ch. Harvey, 1934). REM. Le participe passé fait demeure invariable devant un infinitif.  pronom.  (réfl.) se faire (+ inf. et + nom). Se faire couler un bain. Se faire couper les cheveux.  (passif) se faire (+ inf.). Se faire attaquer, se faire battre. Se faire obéir. Se faire aimer.
in TLF
VOIR l’article thématique Tableaux des auxiliaires.
ANGLICISMES CRITIQUÉS
Q/C bien faire
L'emploi de bien faire (de l'anglais to do well) est critiqué comme synonyme non standard de bien jouer, donner un bon rendement, faire bonne figure, réussir.
Q/C faire du sens
L'emploi de faire du sens (de l'anglais to make sense) est critiqué comme synonyme non standard de avoir du sens, être logique, être sensé, être une bonne idée.
Une déclaration qui a du sens, qui est logique. Un choix sensé.
Q/C faire son point
L'emploi de faire son point (de l'anglais to make one's point) est critiqué comme synonyme non standard de convaincre.
Q/C faire un fou de soi
L'emploi de faire un fou de soi (de l'anglais nord-américain to make a fool of oneself) est critiqué comme synonyme non standard de se couvrir de ridicule, se rendre ridicule.
ÉTYMOLOGIE842; du latin facere « réaliser qqch.; créer, commettre ».
CONJUGAISON
  • Temps simples
  • Temps composés (avoir)
  verbe
faire
Indicatif
présent
je fais
tu fais
il elle fait
nous faisons
vous faites
ils elles font
imparfait
je faisais
tu faisais
il elle faisait
nous faisions
vous faisiez
ils elles faisaient
passé simple
je fis
tu fis
il elle fit
nous fîmes
vous fîtes
ils elles firent
futur simple
je ferai
tu feras
il elle fera
nous ferons
vous ferez
ils elles feront
conditionnel présent
je ferais
tu ferais
il elle ferait
nous ferions
vous feriez
ils elles feraient
Subjonctif
présent
que je fasse
que tu fasses
qu'il elle fasse
que nous fassions
que vous fassiez
qu'ils elles fassent
imparfait
que je fisse
que tu fisses
qu'il elle fît
que nous fissions
que vous fissiez
qu'ils elles fissent
Impératif
présent
fais
faisons
faites
Infinitif
présent
faire
Participe
présent
faisant
passé
singulier pluriel
masculin fait faits
féminin faite faites
Notes
auxiliaire avoir
pronominal
occasionnellement
Indicatif
passé composé
j' ai fait
tu as fait
il elle a fait
nous avons fait
vous avez fait
ils elles ont fait
plus-que-parfait
j' avais fait
tu avais fait
il elle avait fait
nous avions fait
vous aviez fait
ils elles avaient fait
passé antérieur
j' eus fait
tu eus fait
il elle eut fait
nous eûmes fait
vous eûtes fait
ils elles eurent fait
futur antérieur
j' aurai fait
tu auras fait
il elle aura fait
nous aurons fait
vous aurez fait
ils elles auront fait
conditionnel passé 1re forme
j' aurais fait
tu aurais fait
il elle aurait fait
nous aurions fait
vous auriez fait
ils elles auraient fait
conditionnel passé 2e forme
j' eusse fait
tu eusses fait
il elle eût fait
nous eussions fait
vous eussiez fait
ils elles eussent fait
Subjonctif
passé
que j' aie fait
que tu aies fait
qu'il elle ait fait
que nous ayons fait
que vous ayez fait
qu'ils elles aient fait
plus-que-parfait
que j' eusse fait
que tu eusses fait
qu'il elle eût fait
que nous eussions fait
que vous eussiez fait
qu'ils elles eussent fait
Impératif
passé
aie fait
ayons fait
ayez fait
Infinitif
passé
avoir fait
Participe
passé composé
ayant fait
Notes
auxiliaire avoir
pronominal
occasionnellement
Indicatif
présent
je me fais
tu te fais
il se elle se fait
nous nous faisons
vous vous faites
ils se elles se font
imparfait
je me faisais
tu te faisais
il se elle se faisait
nous nous faisions
vous vous faisiez
ils se elles se faisaient
passé simple
je me fis
tu te fis
il se elle se fit
nous nous fîmes
vous vous fîtes
ils se elles se firent
futur simple
je me ferai
tu te feras
il se elle se fera
nous nous ferons
vous vous ferez
ils se elles se feront
conditionnel présent
je me ferais
tu te ferais
il se elle se ferait
nous nous ferions
vous vous feriez
ils se elles se feraient
Subjonctif
présent
que je me fasse
que tu te fasses
qu'il se elle se fasse
que nous nous fassions
que vous vous fassiez
qu'ils se elles se fassent
imparfait
que je me fisse
que tu te fisses
qu'il se elle se fît
que nous nous fissions
que vous vous fissiez
qu'ils se elles se fissent
Impératif
présent
fais-toi
faisons-nous
faites-vous
Infinitif
présent
se faire
Participe
présent
se faisant
passé
singulier pluriel
masculin fait faits
féminin faite faites
Notes
auxiliaire être
pronominal
essentiellement
Indicatif
passé composé
je me suis faitfaite
tu t' es faitfaite
il s'elle s' est faitfaite
nous nous sommes faitsfaites
vous vous êtes faitsfaites
ils se elles se sont faitsfaites
plus-que-parfait
je m' étais faitfaite
tu t' étais faitfaite
il s'elle s' était faitfaite
nous nous étions faitsfaites
vous vous étiez faitsfaites
ils s'elles s' étaient faitsfaites
passé antérieur
je me fus faitfaite
tu te fus faitfaite
il se elle se fut faitfaite
nous nous fûmes faitsfaites
vous vous fûtes faitsfaites
ils se elles se furent faitsfaites
futur antérieur
je me serai faitfaite
tu te seras faitfaite
il se elle se sera faitfaite
nous nous serons faitsfaites
vous vous serez faitsfaites
ils se elles se seront faitsfaites
conditionnel passé 1re forme
je me serais faitfaite
tu te serais faitfaite
il se elle se serait faitfaite
nous nous serions faitsfaites
vous vous seriez faitsfaites
ils se elles se seraient faitsfaites
conditionnel passé 2e forme
je me fusse faitfaite
tu te fusses faitfaite
il se elle se fût faitfaite
nous nous fussions faitsfaites
vous vous fussiez faitsfaites
ils se elles se fussent faitsfaites
Subjonctif
passé
que je me sois faitfaite
que tu te sois faitfaite
qu'il se elle se soit faitfaite
que nous nous soyons faitsfaites
que vous vous soyez faitsfaites
qu'ils se elles se soient faitsfaites
plus-que-parfait
que je me fusse faitfaite
que tu te fusses faitfaite
qu'il se elle se fût faitfaite
que nous nous fussions faitsfaites
que vous vous fussiez faitsfaites
qu'ils se elles se fussent faitsfaites
Impératif
passé
sois-toi faitfaite
soyons-nous faitsfaites
soyez-vous faitsfaites
Infinitif
passé
s' être faitfaite
Participe
passé composé
s' étant faitfaite
Notes
auxiliaire être
pronominal
essentiellement
VOIR les articles thématiques La conjugaison verbale et L’accord du participe passé.
conjugaison
MEES - 2e
étymologie
Emplois critiqués
Synonymes
Afficher plus de synonymes
Homonymes
Mots apparentés
Afficher plus de mots apparentés
Sous-entrées
Afficher plus de sous-entrées
Voisinage
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés