Accueil / Tous les mots du dictionnaire / prendre
prendre [pʀɑ̃dʀ] v.
 I V. tr. dir.
 A Saisir, amener, garder.  amenergardersaisir.  1 Mettre dans sa main ou ses mains, dans ses bras (anton. : lâcher). Prendre un crayon, un livre. Prendre qqch. à pleines mains, du bout des doigts. Prendre un bébé, un enfant. Prendre qqn par la main. Prendre qqn dans ses bras, l'étreindre.  pronom. (passif) Les couteaux se prennent par le manche.  pronom. (récipr.) Se prendre par le bras.  (expressions)  Prendre qqch. en main(s).  Prendre son courage à deux mains.  Prendre ses jambes à son cou.  Prendre le taureau par les cornes.  Prendre le mors aux dents.  Prendre qqn à la gorge.  pronom. Se prendre aux cheveux : se quereller.  Saisir (avec un instrument). Prendre des aliments avec des pinces. Prendre une pelletée de terre.  (expression) Ne pas être à prendre avec des pincettes.  2 Saisir qqch. pour le mettre sur soi ou l'emporter avec soi (anton. : laisser).  se munir de. Prendre ses clés, son sac, son manteau.  3 (aller, passer, venir) prendre qqn, qqch. Aller, passer, venir chercher qqn ou qqch. et l'emmener ou l'emporter avec soi. Je te prendrai à 8 h précises. Venir prendre son enfant à la sortie de l'école. Passer, aller prendre ses chemises chez le nettoyeur.  4 prendre qqn. Accueillir, héberger, admettre qqn. Prendre des étudiants en pension. Prendre de nouveaux élèves.  Prendre qqn à part, l'emmener à l'écart du groupe pour lui parler en privé.  (expression) Prendre qqn sous son aile.  5 fig. prendre qqch. sur soi ou prendre sur soi de (+ indic.). Se charger de qqch.; faire qqch. de sa propre initiative.  assumer. Prendre sur soi d'annoncer une mauvaise nouvelle à qqn. Elle a tout pris sur elle.  absolt; fam. prendre sur soi. Se contrôler. Voyons! Prends sur toi!
 B Posséder, exiger.  exigerposséder.  1 Faire sien, s'approprier (anton. : céder, donner). Je prends cette place-ci, tu prendras celle-là. Prendre tout l'espace. Prendre le pouvoir, le contrôle, les commandes. Prendre la parole.  absolt « Ils sont ici pour prendre, / Pour profiter de tout » (R. Lévesque, 1968).  (expressions)  C'est à prendre ou à laisser : l'offre doit être acceptée telle qu'elle a été présentée.  Prendre ce qui passe : profiter ou se contenter de ce qui est disponible, accessible, de ce qui nous est offert.  2 prendre qqch. à qqn. S'emparer de (ce qui est à autrui).  dérober, voler. Ils lui ont pris tout son argent.  par anal. « Tu profiterais de ce qu'il est loin pour lui prendre sa femme comme un voleur? » (Gr. Gélinas, 1950).  3 prendre qqn. S'adjoindre une personne, s'en servir en tant que.  embaucher. Prendre un assistant. Il l'a prise comme, pour secrétaire.  Prendre qqn à témoin, pour juge, etc., le considérer comme tel.  Prendre une femme, l'épouser; la posséder sexuellement. Femme prise de force.  Q/C prov. Qui prend mari prend pays : en épousant qqn, on adopte aussi son lieu de résidence et son environnement. « Qui prend mari prend pays, disait-on à une certaine époque. Pour [lui], ce fut le contraire. Originaire de Saint-Charles de Bellechasse, il s'est expatrié en Californie, il y a une dizaine d'années, afin de suivre sa conjointe, qui y avait décroché un emploi » (Le Soleil, 2005).  4 Se rendre maître de qqch. par la force.  assaillir, conquérir. Prendre (un lieu) d'assaut. Prendre une forteresse. « La ville est prise. Ils ont pris la ville! » (A. Grandbois, 1945).  5 Attraper, surprendre.  attrapersurprendre.  Capturer (un animal). Prendre un animal au piège, au collet. Prendre beaucoup de poisson.  Surprendre, appréhender qqn (en tel état, de telle façon).  appréhendersurprendre. Prendre qqn en faute, en flagrant délit, sur le fait. Prendre qqn au dépourvu. Prendre qqn de court. Prendre qqn à voler. Se faire prendre par la police. On ne m'y prendra plus!  (expression) Prendre qqn la main dans le sac.  absolt prov. Tel est pris qui croyait prendre.  fig. Se faire, se laisser prendre : se faire, se laisser avoir, être trompé, berné. Se faire prendre à son propre jeu. « une piste d'avion réduite a été aménagée afin que les jeunes – mais les vieux s'y laissent prendre aussi – puissent lancer l'avion de papier qu'ils ont préalablement construit » (La Presse, 2000).  6 fig. Gagner qqn en s'emparant de son esprit, de son cœur, etc. Ne pas savoir de quelle façon prendre qqn. Elle le prenait par les sentiments.  (expression) Q/C fam. Prendre qqn par le ventre ou F/E prendre qqn par l’estomac, le gagner par la nourriture.  7 (sensations) S'emparer de qqn. La fièvre le prit, les douleurs le prirent. Prendre qqn au cœur : émouvoir, toucher qqn. Prendre qqn à la gorge : causer une irritation à la gorge, gêner la respiration.  fam. Qu'est-ce qui te prend? : qu'est-ce que ce comportement (inopportun ou surprenant)?  impers. Il me prend l'envie de rire, de dormir.  8 Exiger comme condition pour réussir.  demander, requérir. Les travaux prendront six mois. Cela a tout pris pour y arriver. Prendre tant de l'heure : exiger comme contrepartie en argent pour un travail, un service quelconque.  Le mot hirondelle prend deux l, s'écrit avec deux l.
 C Disposer de.  1 Utiliser, se servir de qqch.  se servir de qqch.utiliser. Prendre sa voiture, sa bicyclette. Prendre une calculatrice.  Prendre une chambre, un appartement, décider d'y loger.  (expressions) Prendre le lit : s'aliter. Prendre la plume : écrire. Prendre les armes : se battre. Prendre le deuil : adopter les usages du deuil. Prendre l'habit. Prendre le voile.  2 Choisir.  choisir. Prends-tu le rouge ou le bleu?  spécialt Acheter.  acheter. À ce prix-là, j'en prends deux.  3 Se permettre, bénéficier de.  jouir de. Prendre un congé, des vacances. Prendre sa retraite. Prendre son temps, ses aises.  4 Recueillir, enregistrer.  enregistrerrecueillirnoter, relever. Prendre des informations, des renseignements. Prendre une note, une photo. Prendre un rendez-vous. As-tu pris de ses nouvelles? Prendre exemple sur qqn. « Je prends conseil de tous les vents / Je prends chaleur de tous les feux » (G. Lapointe, 1963).  5 Évaluer, mesurer.  mesurerévaluer. Prendre la température, la tension, le pouls de qqn.  6 Partir dans une direction. Prendre un virage, un tournant. Prenez le troisième corridor.  V. tr. indir.GT  Prenons à gauche.  fig. Cela a pris une mauvaise tournure, un autre cours, un nouveau virage.  (expressions)  Prendre les devants.  fam. Prendre la porte.  Q/C fam. Prendre le bord.  Q/C fam. Prendre son trou.  Q/C fam. Prendre le champ.  S'engager sur. Prendre la route. Prendre le large. « Associé, dépêche! La mer est encore au montant / Pour manger de la morue fraîche / Il faut la prendre avant le vent » (Gilles Vigneault, 1983).
 D Absorber.  absorber.  1 Ingérer.  avaler, ingérerboire, manger. Prendre un verre d'eau, un café. Prendre un bon repas.  pronom. (passif) Médicament qui se prend à jeun.  (expressions)  Q/C Prendre une bouchée.  Prendre un verre ou F/E prendre un pot.  fam. Prendre une cuite ou Q/C prendre un coupou Q/C très fam. prendre une brosse.  2 S'imprégner de. Prendre du soleil. Prendre l'air.  3 Attraper.  attraper. Prendre un rhume. J'ai pris froid.  4 fam. Recevoir, encaisser, supporter.  encaisserrecevoirsupporter. Prendre une raclée, un coup de poing en pleine figure.  fig. Je suis capable d'en prendre.  (expressions)  En prendre un coup.  En prendre pour son rhume.
 E (abstrait) Considérer, aborder.  aborderconsidérer.  1 Aborder qqch. en fonction des diverses possibilités existantes. Prenons cet exemple. Prends ton ami, lui a réussi.  À tout prendre : somme toute.  2 (avec complément de manière) Considérer de telle façon. Prendre les choses comme elles viennent. Prendre un problème au sérieux, à cœur. Prends-le à la légère, avec un grain de sel. C'est à prendre à la blague, en riant. Prenons-le comme un compliment. Prendre la vie du bon côté. Prendre qqch. à la lettre ou au pied de la lettre. Prendre qqch. de haut.  prendre bien, mal qqch. Accueillir, réagir favorablement ou non à (un propos, une situation). Ne le prenez pas mal.  pronom. (passif) Une nouvelle qui se prend bien!  3 prendre pour. Considérer comme. Prendre un énoncé pour la vérité. Prendre ses désirs pour des réalités. Prendre une personne, une chose pour une autre, se méprendre sur son identité, sa nature.  pronom. Se prendre pour un autre : se donner trop d'importance.
 F Commencer à, se mettre à (avoir, être, éprouver, etc.). Prendre naissance, prendre fin. Prendre racine. Prendre pied. Prendre forme. Cela prend tout son sens.  (états) Prendre du poids, de l'âge, du ventre. Prendre des couleurs. Prendre de l'avance, du retard. Prendre une allure, un air, un ton, etc., l'adopter. « il bomba le torse, prit une pose théâtrale et une voix caverneuse » (Ch. Mistral, 1988).  (perceptions, sentiments) Prendre goût, plaisir, intérêt à qqch.  (actions, gestes) Prendre l'habitude de. Prendre connaissance, conscience. Prendre ses responsabilités. Prendre part à. Prendre position. Prendre parti, le parti de. Prendre la défense de. Prendre le relais, la relève.
 II V. intr.  1 (substances) Épaissir, durcir.  durcirépaissirse figer. Réfrigérez pour que la gelée prenne. Le ciment a pris.  La glace commence à prendre, à se former.  La sauce a pris au fond de la casserole, a collé.  V. tr. indir.GT  Q/C Prendre en pain, dans un pain.  2 (végétaux) S'enraciner.  s'enraciner. La bouture a pris.  3 Commencer à consumer une substance, en parlant du feu; s’embraser, s'enflammer. Feu qui ne prend pas. « Il voulut fumer une pipe, mais ses allumettes ne prenaient plus » (F.-A. Savard, 1937).  4 (vent, pluie, etc.) Commencer, s'installer.  commencers’installer. La tempête a pris au cours de la nuit. Attendez que l'hiver prenne pour de bon!  5 Produire l'effet désiré. Un vaccin qui prend.  Être cru, admis. Ton tour a bien pris.  fam. Ça ne prend pas, je n'en crois rien.
 III V. pron. se prendre.  1 S'emmêler, s'accrocher. Se prendre les pieds dans le tapis.  2 S'immobiliser, se bloquer. La voiture s'est prise dans le banc de neige.  3 s'en prendre à. S'attaquer à, attribuer la faute à.  incriminer. S'en prendre aux autres. Il ne pourra s'en prendre qu'à lui-même.  4 littér. se prendre à. Se mettre à. Se prendre à rire. « Et le rêveur, que tant de clarté vive inspire, / Se prend à te chérir » (A. Lozeau, 1907).  5 s'y prendre. Agir, procéder, faire.  agirprocéder. Je ne sais pas comment m'y prendre avec lui. S'y prendre bien, mal. S'y prendre à deux fois, à plusieurs reprises. S'y prendre à temps, à l'avance.
in TLF
ANGLICISMES CRITIQUÉS
prendre pour acquis
L'emploi de prendre pour acquis (de l'anglais to take for granted) est critiqué comme synonyme non standard de considérer comme acquis, présumer, présupposer, tenir pour acquis.
Q/C le prendre personnel
L'emploi de le prendre personnel (de l'anglais to take it personal(ly)) est critiqué comme synonyme non standard de se sentir visé, se sentir personnellement attaqué, en faire une affaire personnelle.
Q/C prendre avantage
L'emploi de prendre avantage (peut-être de l'anglais nord-américain to take advantage of) est critiqué comme synonyme non standard de profiter de.
Q/C prendre charge de
L'emploi de prendre charge de (de l'anglais to take charge of) est critiqué comme synonyme non standard de prendre en charge.
Q/C prendre des procédures
L'emploi de prendre des procédures (de l'anglais to take proceedings (against)) est critiqué comme synonyme non standard de entamer une procédure, poursuivre.
Q/C prendre la parole de qqn
L'emploi de prendre la parole de qqn (de l'anglais to take someone's word) est critiqué comme synonyme non standard de faire confiance à qqn, se fier à qqn.
Q/C prendre offense
L'emploi de prendre offense (de l'anglais to take offence) est critiqué comme synonyme non standard de se froisser, se vexer.
Q/C prendre un cours
L'emploi de prendre un cours (de l'anglais to take a course) est critiqué comme synonyme non standard de suivre un cours.
Q/C prendre une marche
L'emploi de prendre une marche (de l'anglais to take a walk) est critiqué comme synonyme non standard de aller marcher, faire une marche, faire une promenade, faire un tour, se promener.
ÉTYMOLOGIE842; du latin pre(h)endere « saisir ».
CONJUGAISON
  • Temps simples
  • Temps composés (avoir)
  verbe
prendre
Indicatif
présent
je prends
tu prends
il elle prend
nous prenons
vous prenez
ils elles prennent
imparfait
je prenais
tu prenais
il elle prenait
nous prenions
vous preniez
ils elles prenaient
passé simple
je pris
tu pris
il elle prit
nous prîmes
vous prîtes
ils elles prirent
futur simple
je prendrai
tu prendras
il elle prendra
nous prendrons
vous prendrez
ils elles prendront
conditionnel présent
je prendrais
tu prendrais
il elle prendrait
nous prendrions
vous prendriez
ils elles prendraient
Subjonctif
présent
que je prenne
que tu prennes
qu'il elle prenne
que nous prenions
que vous preniez
qu'ils elles prennent
imparfait
que je prisse
que tu prisses
qu'il elle prît
que nous prissions
que vous prissiez
qu'ils elles prissent
Impératif
présent
prends
prenons
prenez
Infinitif
présent
prendre
Participe
présent
prenant
passé
singulier pluriel
masculin pris pris
féminin prise prises
Notes
auxiliaire avoir
pronominal
occasionnellement
Indicatif
passé composé
j' ai pris
tu as pris
il elle a pris
nous avons pris
vous avez pris
ils elles ont pris
plus-que-parfait
j' avais pris
tu avais pris
il elle avait pris
nous avions pris
vous aviez pris
ils elles avaient pris
passé antérieur
j' eus pris
tu eus pris
il elle eut pris
nous eûmes pris
vous eûtes pris
ils elles eurent pris
futur antérieur
j' aurai pris
tu auras pris
il elle aura pris
nous aurons pris
vous aurez pris
ils elles auront pris
conditionnel passé 1re forme
j' aurais pris
tu aurais pris
il elle aurait pris
nous aurions pris
vous auriez pris
ils elles auraient pris
conditionnel passé 2e forme
j' eusse pris
tu eusses pris
il elle eût pris
nous eussions pris
vous eussiez pris
ils elles eussent pris
Subjonctif
passé
que j' aie pris
que tu aies pris
qu'il elle ait pris
que nous ayons pris
que vous ayez pris
qu'ils elles aient pris
plus-que-parfait
que j' eusse pris
que tu eusses pris
qu'il elle eût pris
que nous eussions pris
que vous eussiez pris
qu'ils elles eussent pris
Impératif
passé
aie pris
ayons pris
ayez pris
Infinitif
passé
avoir pris
Participe
passé composé
ayant pris
Notes
auxiliaire avoir
pronominal
occasionnellement
Indicatif
présent
je me prends
tu te prends
il se elle se prend
nous nous prenons
vous vous prenez
ils se elles se prennent
imparfait
je me prenais
tu te prenais
il se elle se prenait
nous nous prenions
vous vous preniez
ils se elles se prenaient
passé simple
je me pris
tu te pris
il se elle se prit
nous nous prîmes
vous vous prîtes
ils se elles se prirent
futur simple
je me prendrai
tu te prendras
il se elle se prendra
nous nous prendrons
vous vous prendrez
ils se elles se prendront
conditionnel présent
je me prendrais
tu te prendrais
il se elle se prendrait
nous nous prendrions
vous vous prendriez
ils se elles se prendraient
Subjonctif
présent
que je me prenne
que tu te prennes
qu'il se elle se prenne
que nous nous prenions
que vous vous preniez
qu'ils se elles se prennent
imparfait
que je me prisse
que tu te prisses
qu'il se elle se prît
que nous nous prissions
que vous vous prissiez
qu'ils se elles se prissent
Impératif
présent
prends-toi
prenons-nous
prenez-vous
Infinitif
présent
se prendre
Participe
présent
se prenant
passé
singulier pluriel
masculin pris pris
féminin prise prises
Notes
auxiliaire être
pronominal
essentiellement
Indicatif
passé composé
je me suis prisprise
tu t' es prisprise
il s'elle s' est prisprise
nous nous sommes prisprises
vous vous êtes prisprises
ils se elles se sont prisprises
plus-que-parfait
je m' étais prisprise
tu t' étais prisprise
il s'elle s' était prisprise
nous nous étions prisprises
vous vous étiez prisprises
ils s'elles s' étaient prisprises
passé antérieur
je me fus prisprise
tu te fus prisprise
il se elle se fut prisprise
nous nous fûmes prisprises
vous vous fûtes prisprises
ils se elles se furent prisprises
futur antérieur
je me serai prisprise
tu te seras prisprise
il se elle se sera prisprise
nous nous serons prisprises
vous vous serez prisprises
ils se elles se seront prisprises
conditionnel passé 1re forme
je me serais prisprise
tu te serais prisprise
il se elle se serait prisprise
nous nous serions prisprises
vous vous seriez prisprises
ils se elles se seraient prisprises
conditionnel passé 2e forme
je me fusse prisprise
tu te fusses prisprise
il se elle se fût prisprise
nous nous fussions prisprises
vous vous fussiez prisprises
ils se elles se fussent prisprises
Subjonctif
passé
que je me sois prisprise
que tu te sois prisprise
qu'il se elle se soit prisprise
que nous nous soyons prisprises
que vous vous soyez prisprises
qu'ils se elles se soient prisprises
plus-que-parfait
que je me fusse prisprise
que tu te fusses prisprise
qu'il se elle se fût prisprise
que nous nous fussions prisprises
que vous vous fussiez prisprises
qu'ils se elles se fussent prisprises
Impératif
passé
sois-toi prisprise
soyons-nous prisprises
soyez-vous prisprises
Infinitif
passé
s' être prisprise
Participe
passé composé
s' étant prisprise
Notes
auxiliaire être
pronominal
essentiellement
VOIR les articles thématiques La conjugaison verbale et L’accord du participe passé.
conjugaison
MEES - 2e
étymologie
Emplois critiqués
Synonymes
Afficher plus de synonymes
Antonymes
Mots apparentés
Afficher plus de mots apparentés
Sous-entrées
Afficher plus de sous-entrées
Voisinage
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés