Accueil / Tous les mots du dictionnaire / blanc, blanche
blanc, blanche [blɑ̃, blɑ̃ʃ] adj. et n.
 I Adj.  1 Qui, combinant toutes les couleurs du spectre solaire, a la couleur de la neige, du lait, etc. (anton. : noir).  de lait, ivoire, opale. Chemise blanche. Drapeau blanc. Fleurs blanches. Fromage blanc. Porcelaine blanche. « Elle portait une simple et ample robe blanche sans le moindre point de dentelle » (Gilles Vigneault, 1960).  Clown blanc.  par méton. Col(-)blanc.  Q/C Éléphant blanc.  inv. (dans des adjectifs de couleur composés) REM. Les adjectifs de couleur composés demeurent invariables, que leurs composantes soient juxtaposées (des rideaux blanc crème; des drapeaux bleu, blanc, rouge, c'est-à-dire avec alternance de bleu, de blanc et de rouge), unies par et (des vaches noir et blanc, c’est-à-dire avec à la fois du noir et du blanc) ou par un trait d’union (des pantalons rouge-brun, c’est-à-dire entre le rouge et le brun). Des tissus blanc jaunâtre, blanc bleuâtre. Des souliers blanc cassé. Une fleur rouge et blanc. Des drapeaux bleu, blanc, rouge. « Les murs extérieurs sont en briques blanc-beige, avec des parements en bois naturel » (La Presse, 1992).  (expressions)  C’est bonnet blanc et blanc bonnet.  Cousu de fil blanc.  Marquer un jour d’une pierre blanche.  Montrer patte blanche.  F/E Être connu comme le loup blanc.  2 Qui est d'une teinte claire, pâle, qui se rapproche du blanc, en parlant de la peau.  d'albâtre, ivoirin, laiteux, opalin. Teint blanc, peau blanche. être blanc (de). Avoir le teint blafard; devenir livide sous le coup d’une émotion. Être blanc de peur. « Mathieu, qui avait entendu, s'était arrêté, blanc de rage » (Fr. Loranger, 1949).  par compar. Blanc comme un linge ou Q/C blanc comme un drap (de l’anglais white as a sheet) : très pâle. « Il était blanc comme un linge, non, pire, gris » (Ch. Brouillet, 2002). REM. L'emploi de l’expression blanc comme un drap est parfois critiqué comme synonyme non standard de blanc comme un linge.  (en parlant des cheveux, du poil) Barbe, moustache blanche. « D'autres cheveux blancs avaient pâli ses tempes » (Fl. Nicole, 1994).  (expression) Se faire des cheveux blancs.  3 Qui est d'une teinte claire, pâle, par opposition à ce qui, dans la même espèce, est d'une teinte sombre, foncée. Farine blanche. Globule blanc. Ours blanc. Pain blanc. Poivre blanc. Souris blanche. Toit blanc. Viande blanche. Vin blanc.  (dans des noms d'espèces animales et végétales) Aulne blanc. Baleine blanche. Bouleau blanc. Cèdre blanc. Chêne blanc. Épinette blanche. Pin blanc. (Grand) requin blanc.  techn. Arme blanche. Fer-blanc. Verre blanc.  4 Qui est propre, non souillé. Nappe blanche. « Les mères sont nerveuses et guettent ces petits polissons qui circulent sous les draps blancs, les taies immaculées » (Cl. Jasmin, 1972).  Qui n'est pas écrit.  vierge. Bulletin blanc. « il ne se souvient pas d'un seul dimanche qui ne fût pas une journée perdue, une page blanche sur laquelle il a toujours fait de vains efforts pour écrire quelque chose » (R. Élie, 1950).  (expression) Avoir carte blanche ou donner carte blanche à qqn.  advt Voter blanc.  fig. Innocent, pur, irréprochable.  innocentirréprochablepur. Avoir les mains blanches. (Être) blanc comme neige. « Convaincue que mon âme n'est pas blanche, je dois aussi faire face à une autre terrible réalité : mon père assistera à la messe, mais ne communiera pas » (D. Bombardier, 1985).  5 Qui a lieu ou se manifeste en dehors de ses conditions ou effets habituels. Jeu blanc. Mariage blanc, non consommé. Nuit blanche. vers blancs, qui ne riment pas entre eux. Voix blanche, sans timbre. « Hein? Papa ne travaille plus! s'exclama Ovide, la voix blanche, le dos vissé à sa chaise » (R. Lemelin, 1948).  (expression) Faire chou blanc.
 II N. m. blanc.
 A  1 Couleur qui, combinant toutes les couleurs du spectre solaire, a la couleur de la neige, du lait, etc. (anton. : noir).  couleur. Un blanc aveuglant, immaculé, laiteux, mat, pur. Le blanc de sa robe. Des blancs grisâtres et des blancs crème. « J'aime le gris doux des ailes d'oiseau. Et le blanc lumineux de la première neige » (D. Demers, 1992). REM. Contrairement à l’adjectif de couleur composé, le nom de couleur composé varie en nombre : le premier terme de couleur varie en tout temps tandis que le second élément ne varie que s’il s’agit d’un adjectif (des bleus clairs, des rouges violacés, des jaunes pâles, etc.); sinon, s’il s’agit d’un nom, il reste invariable (des bleus ciel, des rouges cardinal, des jaunes paille, etc.).  Vêtements blancs. S'habiller de blanc, porter du blanc.  en blanc. Vêtu de blanc. Se marier en blanc. « ceux qui avaient organisé la fête avaient demandé à toutes les femmes de venir en blanc » (M. Tremblay, 1978).  Homme en blanc : membre de la profession médicale (infirmier, médecin, etc.). « les hommes en blanc m'amenèrent dans cette chambre que je n'ai plus quittée que pour le jardin des demi-vivants » (A. A. Michaud, 2001).  Linge blanc. Vente de blanc.  Vin blanc. Préférer le blanc au rouge. « Je sors du frigo le foie gras, les fromages, une bouteille de blanc » (M. Proulx, 1996).  Blanc de blanc(s) : vin fait exclusivement avec des raisins blancs.  2 Matière colorante blanche. Un tube de blanc.  en blanc. De couleur blanche, avec la couleur blanche. Peinturer un mur en blanc. En noir et blanc.  (expression) De but en blanc.  3 Espace vide, intervalle, dans un document écrit.  trou. Laisser un blanc. Remplissez les blancs.  en blanc. Vide, sans écriture. Chèque en blanc. Laisser le formulaire en blanc. « Les journalistes reçurent [...] un texte dont la conclusion était laissée en blanc » (G.-É. Lapalme, 1969).  par anal. Brève pause dans une conversation.  4 bot. Maladie causée par un champignon microscopique parasite, caractérisée par l'apparition d'une poussière blanchâtre sur les feuilles et les fruits.  oïdium. Blanc du rosier, de la vigne. Feuillage sensible au blanc.
 B blanc (de).  1 Partie blanche de qqch.  blanc (de poulet, de volaille) : chair blanche correspondant aux muscles pectoraux d’une volaille; en particulier, ce morceau prélevé sur une volaille cuite.  filet, poitrine, suprême.  blanc (d'œuf) : substance transparente qui entoure le jaune.  albumen.  absolt Séparer le jaune du blanc. Battre les blancs en neige.  blanc de l'œil : sclérotique.  (expression) Regarder qqn dans le blanc des yeux, le regarder fixement, dans les yeux. « Elle me regarde dans le blanc des yeux et me demande pourquoi je la hais tant » (R. Ducharme, 1966).  2 blanc de baleine : substance graisseuse de couleur blanche, extraite de la tête de certains cétacés dont le cachalot, qui est utilisée notamment dans la confection de produits cosmétiques.  spermaceti.
 C (en forme complexe) à blanc.  1 Adv. complexeGT   Chauffer à blanc.  Saigner à blanc, jusqu'à la dernière goutte de sang; fig. épuiser, ruiner. « J'aurais pu le quitter l'année même de notre union, le saigner à blanc » (P. Samson, 1999).  2 Adj. complexeGT  Coupe à blanc.  3 tirer à blanc. Tirer sans que le fusil soit chargé.
 III  N. (avec une majusc.) Personne appartenant à un type humain dont la peau est pâle, faiblement pigmentée.  leucoderme. Un Blanc, une Blanche. « Qui pourrait comprendre le déchirement du Nègre qui veut à tout prix devenir Blanc sans couper avec ses racines? » (D. Laferrière, 1985).  Traite des Blanches.  Adj. (avec une minusc.) Il « prenait les attentions d'Élise pour le devoir obligé de la coopérante blanche venue aider les nègres » (G. Courtemanche, 2000).  spécialt (au Québec) Non Autochtone.  allochtone. « le premier Blanc à explorer la région où se trouvait l'actuelle ville de Toronto avait été Étienne Brûlé en 1615 » (J. Poulin, 1984).  Adj. (avec une minusc.) « la chasse [...] telle qu'elle est pratiquée par une majorité de chasseurs d'ici, qu'ils soient blancs ou autochtones » (L’Actualité, 1999).
in TLF
ANGLICISMES CRITIQUÉS
Q/C blanc de chèque
L'emploi de blanc de chèque (de l'anglais blank check) est critiqué comme synonyme non standard de chèque, formule de chèque.
Q/C blanc de mémoire
L'emploi de blanc de mémoire (de l'anglais blank (in one's memory)) est critiqué comme synonyme non standard de trou de mémoire.
ÉTYMOLOGIEEntre 950 et 1000 (in TLFi); du germanique *blank.
ORTHOGRAPHE
  adjectif nom masculin nom propre
blanc
  singulier pluriel
masculin
blanc
blancs
féminin
blanche
blanches
singulier pluriel
blanc
blancs
Blanc
  singulier pluriel
masculin
Blanc
Blancs
féminin
Blanche
Blanches
orthographe
MEES - 1re
étymologie
Emplois critiqués
Précautions d'emploi
Synonymes
Afficher plus de synonymes
Antonymes
Homonymes
Mots apparentés
Afficher plus de mots apparentés
Sous-entrées
Afficher plus de sous-entrées
Voisinage
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés