Accueil / Tous les mots du dictionnaire / courir
courir [kuʀiʀ] v.
 I V. intr. et v. tr. indir.GT 
 A  1 V. intr. Se déplacer rapidement par un mouvement successif et accéléré des jambes ou des pattes prenant appui sur le sol. Se mettre à courir. Arriver en courant. Courir à toute vitesse, courir à perdre haleine. « Toute la tribu courut, une bande désordonnée qui poussait des cris rauques en se dirigeant vers l'homme tombé » (Y. Thériault, 1958).  V. tr. indir.GT  courir après, au-devant de, vers qqn, un être vivant. Chien qui court au-devant de son maître. Chat qui court après une souris. « elle se remit d'aplomb et courut vers Gabriel qu'elle emporta dans ses bras » (Fr. Noël, 1983).  V. tr. indir.GT  courir dans, jusqu'à, sur, vers qqch., etc. Courir dans un sentier, sur la plage. Courir jusqu'à la station de taxi. Il « courut vers la sortie et dévala les escaliers pour se précipiter au bistrot qui faisait l'angle de la rue » (Ch. Brouillet, 2002).  (expressions)  Courir ventre à terre.  fam. Courir comme un lapin.  fam. Tu peux toujours courir : tu auras beau faire, tu n'obtiendras pas ce que tu veux.  prov. Rien ne sert de courir, il faut partir à point : mieux vaut un effort soutenu et régulier qu'une action brillante mais désordonnée au dernier moment. « Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Quand sonne l'heure de la déclaration de revenus, la leçon vaut de l'or » (Commerce, 1997).  V. tr. indir.GT  vx ou littér. Courir sus à.  2 V. intr. sport Participer à une course à pied, à une épreuve de vitesse. Cycliste, pilote qui court. Faire courir un cheval.  (emploi tr. dir.) Courir le 100 mètres.  3 V. tr. indir.GT  courir à, chez. Marcher d’un pas rapide pour se rendre à un endroit; se précipiter quelque part.  se hâter. Courir à l'épicerie. Courir au travail. Courir chez son avocat, chez son coiffeur. Il « ne descendait de son arbre que pour aller se baigner dans la source et courir à la maison manger son bol de soupe » (M.-C. Blais, 1965).  V. intr. Spectacle qui fait courir les foules, se précipiter les foules.  fig. courir à.  Courir à l'échec, à la ruine, à sa perte, à sa fin : tomber inexorablement dans une situation extrême. « Si vous n'intervenez pas, je cours à la ruine » (L. Caron, 1981).  Courir au plus pressé : se hâter d'accomplir ce qui est urgent. « Un jour accablée de calculs, n'en pouvant plus [...] de courir au plus pressé, de colmater partout, elle se levait, le lendemain, une autre femme, assurée que nous allions nous en sortir » (G. Roy, 1984).  4 V. intr. Se déplacer beaucoup, se démener pour accomplir qqch. J’ai couru toute la journée. Faire qqch. en courant, hâtivement.  5 V. tr. indir.GT  fam. courir après.  courir après qqch. Chercher à atteindre, à obtenir une chose par tous les moyens. Courir après l’argent, après la gloire. « Si tu es assez bête pour courir après le malheur quand il est sur le point de t'oublier, cours tout seul! » (Y. Beauchemin, 1981).  (expression) Courir après une, son ombre.  courir après qqn. Rechercher qqn assidûment. Courir après un débiteur.  spécialt Presser qqn de ses assiduités. Tous les hommes lui courent après. « Il se contentait d'une sortie par-ci par-là, je me souviens d'une fille qui courait après lui » (G. Archambault, 1974).  6 V. intr. fam. laisser courir. Laisser faire, le plus souvent par résignation, ne plus intervenir dans une action en cours. « nous avons tous laissé courir, indifférents » (L. Bissonnette, 1987).
 B (sujet chose)  1 V. intr. Se déplacer, se mouvoir rapidement. Nuages qui courent.  V. tr. indir.GT  courir de... en. « Nos ombres courent de pelouses en pavés, gigantesques fantômes aux suaires enlacés » (Ch. Mistral, 1988).  (liquides) Couler rapidement. Eau qui court.  V. tr. indir.GT  courir dans, vers, etc. Sang qui court dans les veines. « La rivière! Elle est là, à courir vers le fleuve » (M. Laberge, 1992).  2 V. intr. Aller librement, sans contrainte, sans contrôle. « Il faut créer quelque chose de neuf, et pour cela, laisser courir le stylo » (G.-A. Vachon, 1997).  V. tr. indir.GT  courir dans, sur, etc. Doigts qui courent sur les touches d'un piano. Plume qui court sur le papier. « J'ai laissé ses grandes mains courir dans mes cheveux, flatter tendrement ma nuque » (D. Demers, 1992).  3 V. tr. indir.GT  courir le long de. S'étendre dans une certaine direction. Lierre qui court le long d’un mur. « Elle avait des yeux noirs en amande, la princesse iroquoise, et une natte épaisse qui lui courait le long de l'échine » (Ant. Maillet, 1979).  4 V. intr. (temps) Se dérouler, suivre son cours. Les années courent.  (expression) Par les temps qui courent : actuellement, ces temps-ci.  5 V. intr. Se communiquer, se propager.  circuler. Bruit qui court. Nouvelles qui courent.  impers. Il court une rumeur.  V. tr. indir.GT  courir dans. « Il n'y a pas grand-chose à faire contre les rumeurs, les impressions, les soupçons qui courent dans les couloirs » (M. LaRue, 2002).
 II  Auxiliaire de modalitéGT  courir (+ inf.). Se déplacer rapidement dans le but d'exécuter l'action exprimée par l'infinitif. Courir se cacher quelque part. Courir prévenir qqn. « Nicole courut chercher Mathieu qui s'était réfugié dans la bibliothèque » (Fr. Loranger, 1949).
 III V. tr. dir.  1 Participer à une chasse à la courre. Courir le lièvre.  (expression) Courir deux, plusieurs lièvres à la fois.  2 Rechercher vivement, poursuivre assidûment qqch. ou qqn. Courir les honneurs. Courir les filles.  (expressions)  vieilli ou par plais. Courir la prétentaine.  fam. et vx Courir le guilledou.  fam. Courir les jupons ou (collectif) F/E courir le jupon.  Q/C fam. Courir la galipote.  3 S’exposer à. Courir un danger, un péril. Peu de gens courraient tant de risques.  (expression) Courir la chance de.  4 Parcourir, sillonner, voyager à travers un lieu pour y chercher à satisfaire un désir.  parcourirsillonnervoyager. Courir les routes, les villes, les champs. Courir la campagne. Courir le monde. « Je pensais que tu venais en ville pour courir les magasins... » (H. Aquin, 1974).  par ext. « des coussins multicolores traînent par terre, c'est Armande qui les a faits après des semaines passées à courir les soldes afin de trouver des coupons de tissus pas chers » (J. Basile, 1964).  Courir les érables.  (expression) Courir les rues : se trouver partout; être normal, commun. « n'aurait-il pas le droit d'avoir des idées, surtout dans un pays et une ville où elles ne courent pas les rues? » (J. Éthier-Blais, 1982).  souvent péj. Fréquenter assidûment. Courir les salons, les banquets. « Lui qui aimait rester à la maison [...] devait courir les hôtels et les bars aux côtés de l'officier insatiable » (N. Kattan, 1975).
in TLF
REM. Le verbe courir peut avoir tantôt un complément direct, tantôt un complément de mesure; le participe passé ne s'accorde qu'avec le complément direct (les huit marathons que j'ai courus, mais les dix minutes que j'ai couru ou les huit kilomètres que j'ai couru). VOIR l’article thématique Tableaux des auxiliaires.
ÉTYMOLOGIEMilieu 11e s. (in TLFi); du latin currere.
CONJUGAISON
  • Temps simples
  • Temps composés (avoir)
  verbe
courir
Indicatif
présent
je cours
tu cours
il elle court
nous courons
vous courez
ils elles courent
imparfait
je courais
tu courais
il elle courait
nous courions
vous couriez
ils elles couraient
passé simple
je courus
tu courus
il elle courut
nous courûmes
vous courûtes
ils elles coururent
futur simple
je courrai
tu courras
il elle courra
nous courrons
vous courrez
ils elles courront
conditionnel présent
je courrais
tu courrais
il elle courrait
nous courrions
vous courriez
ils elles courraient
Subjonctif
présent
que je coure
que tu coures
qu'il elle coure
que nous courions
que vous couriez
qu'ils elles courent
imparfait
que je courusse
que tu courusses
qu'il elle courût
que nous courussions
que vous courussiez
qu'ils elles courussent
Impératif
présent
cours
courons
courez
Infinitif
présent
courir
Participe
présent
courant
passé
singulier pluriel
masculin couru courus
féminin courue courues
Notes
auxiliaire avoir
Indicatif
passé composé
j' ai couru
tu as couru
il elle a couru
nous avons couru
vous avez couru
ils elles ont couru
plus-que-parfait
j' avais couru
tu avais couru
il elle avait couru
nous avions couru
vous aviez couru
ils elles avaient couru
passé antérieur
j' eus couru
tu eus couru
il elle eut couru
nous eûmes couru
vous eûtes couru
ils elles eurent couru
futur antérieur
j' aurai couru
tu auras couru
il elle aura couru
nous aurons couru
vous aurez couru
ils elles auront couru
conditionnel passé 1re forme
j' aurais couru
tu aurais couru
il elle aurait couru
nous aurions couru
vous auriez couru
ils elles auraient couru
conditionnel passé 2e forme
j' eusse couru
tu eusses couru
il elle eût couru
nous eussions couru
vous eussiez couru
ils elles eussent couru
Subjonctif
passé
que j' aie couru
que tu aies couru
qu'il elle ait couru
que nous ayons couru
que vous ayez couru
qu'ils elles aient couru
plus-que-parfait
que j' eusse couru
que tu eusses couru
qu'il elle eût couru
que nous eussions couru
que vous eussiez couru
qu'ils elles eussent couru
Impératif
passé
aie couru
ayons couru
ayez couru
Infinitif
passé
avoir couru
Participe
passé composé
ayant couru
Notes
auxiliaire avoir
VOIR les articles thématiques La conjugaison verbale et L’accord du participe passé.
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés