Accueil / Tous les mots du dictionnaire / mal
3. mal [mal] adv.
 I 
 A  1 D'une manière fâcheuse, contraire à l'intérêt ou aux désirs de qqn. Tout va mal. Aller de plus en plus mal. La journée s'est mal déroulée.  Mal finir ou finir mal : finir d'une manière désastreuse.  S'y prendre mal : agir maladroitement, se tromper. Vous vous y prenez mal.  Tomber mal.  Mal tourner.  (expressions)  Mal lui en prit : les conséquences furent fâcheuses pour lui.  De mal en pis.  2 D'une manière douloureuse, désagréable. Il va très mal. Être, se sentir, se porter, se trouver mal.  Être mal en point : être très malade.  Être au plus mal : être à la dernière extrémité.  D'une manière inconfortable. Il a l'air mal dans ce lit. On est mal dans cette maison, il fait trop froid.  3 D'une manière défavorable, désobligeante, blessante. Être mal accueilli. « Trop souvent, j'ai mal parlé de toi. J'ai semé l'ivraie dans ton grain » (F.-A. Savard, 1943).  Prendre mal un propos, une nouvelle : interpréter qqch. de façon blessante pour soi-même.
 B D'une manière différente de ce qui convient, de ce qui est attendu.  1 De façon imparfaite, défectueuse, insatisfaisante. Être mal informé, mal préparé. Mal comprendre des paroles. Un vêtement qui va mal à une personne. « le vent faisait trembler la chaumière, mal assurée sur ses fondements » (Ph. Aubert de Gaspé, fils, 1837).  Tant bien que mal.  De façon insuffisante. Un emploi mal rémunéré. Mal à l'aise. Mal à propos. « Mal nourri, mal vêtu, il était forcé de travailler quand même » (A. Laberge, 1918).  Difficilement.  difficilementpéniblement. Respirer mal. Accepter mal qqch. On imagine mal telle chose. « j'ai entrevu le soleil et la mer confondus dans les larmes que je retenais mal » (S. Lamy, 1985).  2 D'une façon anormale, éloignée du modèle, de la norme. Des instructions mal rédigées. Une pièce mal éclairée. Une partition musicale mal jouée. Mal faire son travail.  3 D'une façon qui choque les convenances ou le goût. Être mal poli, mal élevé. Un moment mal choisi.
 C D'une manière contraire à la morale, au bien. Être mal intentionné. « Il avait l'affreux sentiment d'avoir mal agi » (M. Laberge, 1992).
 II Adv. complexeGT  pas mal. Sert à introduire l'idée d'une quantité ou une intensité un peu plus que suffisante, plutôt grande.  fam. pas pire.
 A (avec ne) Assez bien, bien. Une couleur qui ne va pas mal à une personne. Ce n'est pas mal du tout. Elle ne se débrouillait pas trop mal.  ellipt Comment vas-tu? – Pas mal.
 B fam.  1 Assez; beaucoup. Une question pas mal compliquée. Il pleut pas mal fort. Elles « fumaient, ce qui nous étonnait pas mal » (Cl. Jasmin, 1972).  2 (jouant le rôle de déterm. indéf.) pas mal de (+ nom). Beaucoup de. Cela représente pas mal de travail. Il y a pas mal de vaisselle de faite. Pas mal de boîtes ont été transportées. « Je fais pas mal de millage dans une année » (L. Hamelin, 1994). REM. Le nom utilisé après le déterminant indéfini complexe pas mal de commande l’accord du verbe.
in TLF
ÉTYMOLOGIEVers 1100; du latin male « autrement qu'il ne faut, de manière fâcheuse ».
ORTHOGRAPHE
  adverbe
mal
mal
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés