Accueil / Tous les mots du dictionnaire / haut, haute
haut, haute ['o, 'ot] adj., n. f., n. m. et adv.
 I Adj. et n. f.
 A (dimension)  1 (avant le nom) Qui a une dimension déterminée dans le sens vertical, de telle taille, de telle hauteur. Tour haute de dix mètres. Gratte-ciel haut de 100 étages. Une fenêtre plus large que haute.  (expression) Haut comme trois pommes.  2 Qui a une grande hauteur, qui est d'une taille supérieure à la moyenne.  élevé. Haute montagne. Haute bâtisse. Talons hauts. Chaise haute. (Arbre de) haute tige. « Les hautes herbes et les joncs masquent tout, modifient le son du vent, coupent Marie du reste du monde, l'isolent en fait de l'univers entier » (Ch. Duchesne, 1999).  (avec complément) Femme haute de taille. Cheval haut sur pattes. « Elle est recroquevillée dans son fauteuil [...] bas sur pattes et haut de dos » (J. Éthier-Blais, 1982).  par ext. Haute mer.
 B (position)  1 Qui est situé ou porté à un niveau supérieur à la hauteur normale ou moyenne. Haut plafond. Taille haute. Le haut vol d’un aigle.  fig. De haut vol. De haute volée.  2 Qui est relevé, dressé.  levé. Épée haute. Drapeau haut. Tapisserie de haute lisse.  (expressions) (La) tête haute. Tenir la bride haute à qqn. Tenir la dragée haute à qqn. Avoir la haute main, la main haute sur : avoir tout le contrôle sur, commander. Avoir la haute main sur une entreprise.  3 Qui est situé à la partie supérieure d'une chose; qui compose la partie supérieure d’un tout. Le plus haut point. Les hauts étages d’un édifice. Haute(-)ville. « Entre les hautes branches filtrait la lumière mystérieuse [...] de la lune » (P. Zumthor, 1994).  Au plus haut degré.  Au plus haut point.  4 géogr. Qui est situé à la partie la plus élevée ou au-dessus des choses de même espèce. Montagne de haute altitude. Haut plateau.  Hautes latitudes.  Haut lieu.  (avec une majuscule et un trait d'union dans les noms officiels des toponymes)  Se dit de la partie la plus élevée d’une chaîne de montagnes. Les hautes et les basses Laurentides.  Se dit de la partie d’un pays ou d’une région la plus éloignée de la mer ou la plus reculée. Haute-Côte-Nord. Il « souffrait peut-être de n'être jamais retourné dans sa Normandie. C'était bien loin [...] Beaucoup plus loin que les profondeurs de la Haute-Mauricie » (L. Caron, 1981).  Se dit de la partie d’un cours d’eau la plus proche de la source, la plus éloignée de l’embouchure. Le Haut-Saint-Laurent. Le Haut-Richelieu.  hist. le Haut-Canada (de l’anglais Upper Canada). Colonie britannique créée par l'Acte constitutionnel de 1791 et qui correspond aujourd'hui à l'Ontario. Les réformistes du Haut-Canada. Union du Bas-Canada et du Haut-Canada. « la religion protestante et les lois anglaises seront le lot de la majorité britannique du Haut-Canada » (F. Dumont, 1993).  5 Qui est à son niveau le plus élevé; profond. La rivière est haute. Marée haute.  6 Proche de ou à son zénith, avant son déclin. « Sous le soleil haut, la plaine était comme [...] une mer lisse, douce et brillante » (G. Roy, 1977).  7 (temps) (avant le nom) Qui est le plus éloigné de nous, le plus ancien, le plus reculé. Depuis la (plus) haute antiquité. Haut Moyen Âge.  8 (argent, valeurs cotées) Le plus grand, le plus abondant. Haute rémunération. Acheter qqch. à haut prix. Haut de gamme.  9 (sur l'échelle des sons) Placé dans la région élevée de l'échelle musicale, de fréquence élevée.  aigu. Notes hautes.  substvt La haute : les notes hautes.  par ext. À voix haute : d’une voix nette, bien perceptible. Lire à voix haute.  (expressions) (Avoir) le verbe haut. Jeter, pousser les hauts cris. (Ne) jamais (dire) un mot plus haut que l’autre : ne jamais hausser le ton, garder son calme ou son sang-froid, ne jamais s'emporter, se quereller. « La discrétion d'Irène a toujours été remarquable. Jamais un mot plus haut que l'autre. Ni scène ni dispute » (A. Hébert, 1982).  10 (sur l'échelle des degrés d'intensité, notamment en parlant d'une chose susceptible de variations rythmiques, thermiques, etc., et mesurable) Qui est fort, intense. Haute fréquence. Haute pression. Haute température.  Haute saison.  Haut en couleur.  De haute lutte.
 C (abstrait) (avant le nom)  1 (puissance, hiérarchie) Se dit d’une personne ou d’un groupe qui occupe une position supérieure, un rang éminent et qui est investi de responsabilités, d'honneurs.  puissant. Haut personnage. Haut fonctionnaire. Haute administration. Le haut clergé. Les hautes sphères. La haute société ou n. f. fam. la haute : l'ensemble des personnes les plus connues pour leur naissance, leur fortune, leur culture, leur influence, leur pouvoir, etc.  substvt Le Très-Haut : Dieu.  par ext. Haut rang. En haut lieu. Chambre haute. « elle ne devait son éminente fonction ni à sa piété ni à sa charité, mais à sa haute naissance » (R. Ducharme, 1966).  2 (valeurs esthétiques ou intellectuelles) Qui est nettement au-dessus de la moyenne.  supérieur. Haute intelligence. Hautes études. Haute couture. Haute école.  (valeurs morales) Élevé, noble, beau.  beaunobleélevégrand. Haute vertu. De hauts faits. « Les hautes pensées, les belles raisons, [...] les nobles sentiments ressemblent à une musique aux sandales d'or, aux rythmes supérieurs » (F.-A. Savard, 1959).  3 Très grand; extrême. Haute sécurité. Une décision de haute importance. Tenir qqn en haute estime.  spécialt Très grave ou très sévère. Haute trahison.  vx Haut mal.
 II N. m.  1 Dimension verticale déterminée, de la base au sommet.  hauteur. La Tour nationale du Canada (Tour du CN) mesure 533 mètres de haut.  (expression) Tomber de (tout) son haut : tomber de toute sa hauteur, tomber à terre de tout son long; fig. être vivement surpris, stupéfait.  2 Position déterminée sur la verticale. Avion qui vole à 10 000 mètres de haut.  3 Partie supérieure d'une chose ou d'un être (corps ou partie du corps). Écrire une note dans le haut d’une page. L’étage du haut. Le haut du corps.  (vêtements) Le haut d’une robe. Un haut : un vêtement conçu pour la partie supérieure à la taille. Acheter des hauts. Enlever le haut.  Le haut de la ville : la partie élevée de la ville.  fig. Nivellement par le bas.  4 Point culminant, sommet. Le haut d’un arbre. Le haut d’une falaise.  (expression) Tenir le haut du pavé.  du haut de. De tel endroit élevé; du sommet de. Discourir du haut d’une chaire. Oiseau qui chante du haut d’une branche. « Du haut de la falaise, elle pouvait mieux percevoir encore l'étendue incommensurable du Saint-Laurent qui, à partir de ce Cap, semblait ne plus jamais devoir subir aucune limite, ni terrestre, ni céleste » (A. Apostolska, 2000).  par anal., souvent iron. Toiser qqn du haut de ses connaissances, de sa prestance. Du haut de sa grandeur.  5 fig. Des hauts et des bas : des alternances de bons et de mauvais moments. Comment allez-vous? Ah, des hauts et des bas.
 III Adv.  1 À un point élevé sur la verticale; à une grande hauteur. Sauter haut. Oiseau haut perché. Voler, planer haut. « Il portait le petit haut dans les airs. Il le lançait et le rattrapait, et Tayaout riait à pleine joie » (Y. Thériault, 1958).  (expressions) Pendre qqn haut et court. Placer la barre (trop) haut. fam. Ça ne vole pas haut.  2 En position haute, ou relevé, dressé à la verticale. Lever haut les bras.  (emploi de l'adjectif haut à valeur adverbiale)  Adv. complexeGT  haut la main. D'une manière aisée, en surmontant tous les obstacles et sans discussion possible. « Non seulement je passerais haut la main toutes les épreuves mais, sans ouvrir un livre, je me classerais parmi les premiers » (N. Kattan, 1975).  Interj. complexeGT  haut les mains! Ordre donné à qqn pour l'obliger à lever les mains ouvertes, le désarmer, l'empêcher de résister.  mains en l’air. « "Pow, pow, t'es mort!" On surgit soudain à quatre, menaçant commando de petits échevelés en sueur, c'est la rafale meurtrière [...] "Haut les mains"! » (Cl. Jasmin, 1972).  3 (temps) Dans un temps reculé, à un point éloigné dans l'ordre chronologique des faits.  loin. L’imagination « a embrassé en un instant l'épopée glorieuse dont nos pères furent les héros, mais elle voudrait encore aller plus loin, remonter plus haut vers le passé infini » (E. de Nevers, 1896).  Adv. complexeGT  par ext. plus haut ou ci-haut. Précédemment dans le texte, dans les lignes qui précèdent.  ci-dessus, supra. Les indications sont données plus haut. Revenir plus haut. « On peut consulter la programmation, et tout le reste ci-haut mentionné, dans le site Internet » (Le Devoir, 2012). REM. L'adverbe complexe ci-haut est parfois critiqué comme synonyme non standard de ci-dessus, plus haut, précédemment, supra.  4 (sur l'échelle des sons, dans le registre musical) Dans le registre aigu; dans les notes élevées. Chanter haut. Jouer haut. Monter haut. Voix haut perchée.  par ext. D'une voix forte, à haute voix. Parler haut. Rire tout haut. Penser tout haut : ne pas garder ses pensées pour soi, s'exprimer à voix haute.  Franchement, ouvertement, sans ambages.  franchementouvertementsans ambages. Dire la vérité bien haut. « Des consciences s'éclairent au contact vivifiant des poètes maudits : ces hommes qui, sans être des monstres, osent exprimer haut et net ce que les plus malheureux d'entre nous étouffent tout bas » (P.-É. Borduas, 1948).  5 (argent, valeurs cotées) À un niveau, à un prix considérable. Évaluer haut. Coter haut.  6 (abstrait) (puissance, hiérarchie) À un haut degré de puissance, à un rang élevé. Monter haut. Des gens haut placés. Viser (plus) haut.  7 (abstrait) (valeurs esthétiques ou intellectuelles) À un degré élevé. Tenir qqn bien haut dans son estime.
 IV (en forme complexe)  1 Adv. complexeGT  de haut. D'un endroit élevé, d'un point haut sur la verticale. Voir de haut. « Il fait bon regarder de haut les maisons où l'on vit : leur lumière et leur fumée semblent nous faire des signes amicaux » (R. Lemelin, 1948).  (expression) Tomber de haut : être stupéfait; perdre brutalement ses illusions. « Les premières notes furent désastreuses. Premier de classe à la petite école, je tombais de haut » (G.-É. Lapalme, 1969).  fig. Avec sérénité ou avec indifférence; d’un point de vue global. Voir les choses de haut. Considérer une situation de haut.  fig. Avec mépris, insolence. Juger, traiter qqn de haut. « Elle détestait ce genre de clientèle qui la regardait de haut avec une espèce de mépris marqué pour sa condition de célibataire au travail » (A. Cousture, 1986).  Prendre qqch. de haut : réagir en répondant avec arrogance ou avec dédain. Prendre une remarque de haut.  2 Adv. complexeGT  de haut en bas. En allant du haut vers le bas. Peindre un mur de haut en bas.  par ext. Complètement, à fond, dans le détail.  de la tête aux pieds. Regarder, examiner qqn de haut en bas.  3 Adv. complexeGT  en haut.  Dans la partie haute, la plus haute. Chemise boutonnée jusqu’en haut. Il habite tout en haut.  En direction du haut. Regarder en haut. Lancer un ballon en haut.  4 Adv. complexeGT  par en haut. Par le haut, par la partie supérieure. Arriver par en haut.  5 Prép. complexeGT  en haut de. Dans la partie haute, la plus haute de; au sommet de. Monter en haut d’un escalier. Déposer une boîte en haut d’une étagère. « Je fume trop et j'étais essoufflé quand j'arrivai en haut de la côte » (V.-L. Beaulieu, 1974).  6 Adv. complexeGT  d'en haut.  D'un lieu, d'un point élevé, plus élevé. « Le paysage paraît impressionnant, vu d'en haut » (H. Aquin, 1974).  fig. Du ciel, de Dieu. Lumière d’en haut. « D'en haut, la nuit, les lumières scintillent aux continents; toutes ces étoiles au-dessous, ce sont les villes immenses » (P. Chamberland, 1994).  fig. D'une autorité supérieure; des hautes sphères du pouvoir. Décision qui vient d’en haut.  De la partie, de la région supérieure. Le tiroir d’en haut. Le paragraphe d’en haut.  De l'étage supérieur. La chambre d’en haut. Les voisins d’en haut. Entendre du bruit d’en haut.  (hist. du Canada)  N. pr. (avec des majusc.) le Pays(-)d'en(-)Haut. À l'époque de la Nouvelle-France, territoire attachée à la colonie du Canada et correspondant au bassin des Grands Lacs. « Avant la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba et la naissance de la nation métisse, c'est d'abord dans le Pays d'en Haut que les Français se sont véritablement mêlés aux Amérindiens. Les forts français n'auraient pas survécu sans le soutien des nations des Grands Lacs » (Le Devoir, 2001). REM. Les frontières de ce territoire ont été fluctuantes. À leur apogée, elles incluaient la presque totalité de l'actuelle province de l'Ontario et des huit États américains limitrophes des Grands Lacs (Minnesota, Wisconsin, Michigan, Illinois, Indiana, Ohio, Pennsylvanie et New York).  N. m. plur. (hist. du Québec) Les pays d'en haut : les Laurentides, ainsi appelées surtout au moment de la colonisation de ce territoire à la fin du 19e siècle. « Les belles histoires des pays d'en haut » (téléroman québécois (1956-1970) scénarisé par Cl.-H. Grignon à partir de son roman Un homme et son péché). « entre le voyageur des pays d'en haut, l'élite de la colonie et l'habitant des campagnes, les disparités sont évidentes » (F. Dumont, 1993). « Personne ne niera que l'entreprise à laquelle s'attelle le curé Labelle en 1868, au moment où on lui confie la paroisse de Saint-Jérôme, tient de l'utopie. Ouvrir les pays d'en haut à la colonisation, établir de nouvelles paroisses au-delà de Saint-Jérôme et y installer des colons qui se détourneront peut-être alors de la tentation de l'exil aux États-Unis, tel est le projet qu'il conçoit et auquel il consacrera sa vie » (Le Devoir, 2005). REM. Le nom propre de la municipalité régionale de comté (MRC) Les Pays-d'en-Haut, située dans les Laurentides, s'écrit avec des traits d'union et des majuscules.  7 Adv. complexeGT  là-haut.  Dans cet endroit situé au-dessus; à un étage supérieur. Déposez votre chapeau là-haut sur la tablette. Les enfants dorment là-haut.  Dans un endroit élevé, sur un sommet. Là-haut sur la montagne.  fig. Au ciel, au paradis, auprès de Dieu. « Je trouverai peut-être des anges pour m'accueillir là-haut » (Fr. Loranger, 1949).
in TLF
anton. : bas.
ÉTYMOLOGIE980; du latin altus.
ORTHOGRAPHE
  adjectif nom masculin adverbe nom féminin
haut
  singulier pluriel
masculin
haut
hauts
féminin
haute
hautes
singulier pluriel
haut
hauts
haut
haute
singulier
haute
orthographe
MEES - 2e
étymologie
Précautions d'emploi
Synonymes
Afficher plus de synonymes
Antonymes
Homonymes
Mots apparentés
Afficher plus de mots apparentés
Sous-entrées
Afficher plus de sous-entrées
Voisinage
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés