Accueil / Tous les mots du dictionnaire / mort, morte
2. mort, morte [mɔʀ, mɔʀt] adj. et n.
 I Adj.
 A  1 Qui a cessé de vivre (anton. : vivant).  crevé, défunt. Personne morte. Animal mort. Il est mort l’année dernière. Elle est morte d’un cancer. Mort ou vif. Croire, retrouver qqn mort. Tomber raide mort. « laissé pour mort dans la forêt, le chevalier avait retrouvé assez de force pour se traîner jusqu'à la cabane d'un bûcheron » (A. Langevin, 1974).  Être mort et enterré.  Être (un homme) mort : ne pas pouvoir échapper à la mort; être perdu. Si tu bouges, tu es un homme mort.  Q/C fam. Son chien est mort.  prov. Morte la bête, mort le venin : un ennemi mort ne peut plus être nuisible.  Qui ne possède plus de vie; dont les fonctions biologiques sont arrêtées. Cellules, peaux mortes. Arbre, bois mort. Feuille morte. « La forêt est un entrelacs de branches mortes, de ronces, de pousses de sapin et de cèdre » (J. Folch-Ribas, 1989).  2 Qui semble avoir perdu la vie; inerte. Elle reste morte, sans expression. Ivre mort.  par méton. Jambes mortes. Ne pas y aller de main morte. « il la vit sortir soutenue par deux infirmières, le regard mort et le teint livide » (M. Gagnon, 1995).  Qui est privé d'une partie importante de ses moyens; qui éprouve intensément qqch. Être mort de fatigue, de froid. Être mort de faim. Être mort de honte, de peur. « Rosine et Ange-Albert [...] l'écoutaient poliment, morts d'ennui » (Y. Beauchemin, 1981).  Plus mort que vif : très effrayé, paralysé par la peur. « À quatre heures, il n'était pas encore revenu et j'étais plus morte que vive » (Cl. Martin, 1966).  fam. Très fatigué, épuisé. Je n’en peux plus, je suis mort.  3 Qui n'existe plus aux yeux de certaines personnes ou pour certaines choses. Elle ne veut plus entendre parler de lui, il est mort pour elle. Être mort professionnellement. « mieux vaut qu'ils soient morts pour moi comme je suis mort pour eux » (G. Marcotte, 1962).  4 littér. Mort à : insensible, indifférent à. « je suis indifférent, mort à mon passé et à toute forme d'avenir » (H. Aquin, 1991).
 B par anal. (choses)  1 Sans vie; dépourvu d'animation, d'activité, de mouvement. Maison, ville morte. Ce quartier est mort le dimanche. Feu, volcan mort. « Trois ou quatre feuilles pâles virevoltèrent dans l'air mort » (G. Guèvremont, 1947).  Lettre morte.  Poids mort.  Point mort.  Saison morte.  Temps mort.  géogr. Bras mort. Falaise morte. Vallée morte.  inform. Mémoire morte.  mar. Œuvres mortes.  peint. Nature morte.  transp. angle mort : partie de la route que le conducteur d’un véhicule ne peut voir lorsqu’il regarde dans le rétroviseur. « L'impact s'est produit lorsqu'un véhicule lourd a tenté de changer de voie [...] au grand dam d'un automobiliste qui se trouvait dans son angle mort » (Le Soleil, 2007).  fam. Hors d'usage, hors service. Les piles sont mortes.  2 Qui n'existe plus; qui appartient au passé. Civilisation, culture morte. Des amours mortes. « un tas de choses pénibles qu'il serait trop long, et bien inutile de raconter, car elles appartiennent à un passé mort » (A. Grandbois, 1945).  langue morte : langue qui n’est plus en usage (anton. : langue vivante). Le latin est une langue morte.
 II N.  1 Personne qui a cessé de vivre. Cette catastrophe a fait des milliers de morts. Les morts de la guerre. Les morts et les blessés.  2 Personne morte, dont le souvenir reste vivant, dont l’esprit survit. Culte, messe des morts. Pleurer les morts, ses morts. Prier pour une morte. Honorer la mémoire des morts. Monument aux morts. « elle se rendait au cimetière pour parler aux morts » (C. David, 1994).  catholicisme (avec une majusc.) Fête des Morts ou jour des Morts : lendemain de la Toussaint, consacré à la commémoration des morts.  Q/C (parfois avec une majusc.) Le mois des morts.  Spectre, âme d’une personne morte.  spectre.  âme. « Le Christ est ressuscité d'entre les morts » (Cl. Jasmin, 1972).  littér. et vx Le royaume des morts.  3 Corps d'une personne décédée.  cadavre. Cendres d’un mort. Veiller un mort. Enterrer, incinérer, inhumer un mort. Être pâle comme un mort. « Ce mort cloué dans le cercueil sous le drap noir » (P. Zumthor, 1994).  Tête de mort.  (expression) Faire le mort, la morte : faire semblant d’être mort en restant immobile; fig. ne pas se manifester, ne donner aucune nouvelle. « le gouvernement [...] s'en tient généralement à la tactique, fort efficace, de faire le mort et de ne pas trop alimenter le feu » (La Presse, 2001).  fam. À réveiller un mort, les morts : très fort. Un bruit à réveiller les morts.  fam. Place du mort : dans une automobile, place avant à côté du conducteur, réputée dangereuse.  4 N. m. Au bridge et au whist, joueur qui étale ses cartes sur la table et ne participe pas à la partie; cartes de ce joueur. Cartes, jeu du mort. Faire le mort.
in TLF
ÉTYMOLOGIEFin 10e s.; du latin populaire *mortus.
ORTHOGRAPHE
  adjectif nom nom masculin
mort*
  singulier pluriel
masculin
mort
morts
féminin
morte
mortes
  singulier pluriel
masculin
mort
morts
féminin
morte
mortes
singulier pluriel
mort
morts
*VOIR l'emploi de la majuscule initiale dans l'article.
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés