Accueil / Tous les mots du dictionnaire / gros, grosse
gros, grosse [gʀo, gʀos] adj., n. et adv.
 I Adj.
 A Qui dépasse la mesure ordinaire, notamment par son volume, son poids.  1 (choses) Qui a beaucoup de volume; qui dépasse la mesure moyenne, normale (anton. : fin, petit).  volumineux. Gros arbre, fruit. Gros livre, paquet, sac, tas. Grosse couverture, maison, valise, voiture. Grosse corde, pierre, vague. Gros flocons, grosses gouttes. Grosse écriture, gros caractères. Gros titres d'un journal. « je rêve de m'envoler, d'aller planer dans tous ces gros nuages de ce beau mois d'avril! » (Cl. Jasmin, 1972).  Q/C fam. Grosse cabane.  (expression) Q/C Avoir, tenir le gros bout du bâton.  2 (personnes) Dont la corpulence est supérieure à la moyenne (anton. : maigre).  corpulent, épais, fort, gras. Gros bébé, garçon. Grosse dame, femme. Homme gros et gras. Être gros, très gros. Il veut maigrir, il se trouve trop gros. « Flavie était si grosse qu'elle avait peine à marcher » (L. Caron, 1981).  fam. Gros lard.  Qui est particulièrement développé, en parlant d'une partie du corps. Gros nez, ventre. Gros doigts, mollets, seins. Grosses fesses, joues, lèvres. Avoir une grosse tête. « de ses gros yeux protubérants, elle regarda la porte d'un air significatif » (Y. Beauchemin, 1981).  (expressions) Q/C Avoir les yeux plus gros que la panse ou F/E avoir les yeux plus gros que le ventre. Faire les gros yeux à qqn. fam. Avoir la grosse tête. fam. Gros bras. Q/C fam. Être sur le gros nerf.  par anal. Gros chien, oiseau. Grosse araignée. Grosses pattes.  3 Qui, par son volume ou ses dimensions, est supérieur à une chose ou à un être de même sorte, de même nature. Arme de gros calibre. Chasser le gros gibier.  Gros bétail.  Grosse caisse.  Gros intestin.  Gros orteil.  Gros plan.  Gros sel.  4 S’emploie dans une comparaison, pour exprimer le volume relatif, les dimensions relatives. Gros comme le doigt, comme une maison, comme une montagne. Insecte gros comme une tête d’épingle. Tomate grosse comme le poing. Le colibri est moins gros que l’hirondelle. Des billes aussi grosses l’une que l’autre. « Dès l'adolescence, je suis devenue grosse comme ma grand-mère et ma tante » (L. Tremblay, 1999).  (expressions) Gros comme une baleine. Q/C fam. Gros comme une échalote.  5 Qui dépasse son volume habituel; qui est temporairement, anormalement gros. La rivière est grosse, elle risque de déborder.  mar. Grosse mer : mer très agitée qui s'enfle et produit de grosses vagues. Gros temps : mauvais temps, avec vent violent et vagues fortes.  fig. Avoir le cœur gros : avoir du chagrin, de la peine. Il a le cœur gros de la voir partir. « Sois gentil pour moi, si tu savais comme j'ai le cœur gros, ce soir! » (Fr. Loranger, 1949).  vieilli Se dit d'une femme enceinte. Femme grosse. Elle est grosse de six mois.  fig. gros de. Qui porte les germes de choses à venir.  lourd de. Un silence gros de menaces. Cette décision est grosse de conséquences.
 B Qui est considérable (anton. : petit).  1 Qui dépasse la mesure ordinaire, notamment par son importance, sa valeur. Gros village. Gros bourg. Grosse entreprise. Gros succès. Gros dégâts, effectifs, progrès, travaux. Grosses difficultés, récoltes. Grosse fortune, somme. Gros capital, héritage, pourboire, salaire. Gros profits. Grosses dépenses, dettes. Faire de gros bénéfices. Négocier un gros contrat. Subir de grosses pertes. « il arrive du village avec une grosse nouvelle » (A. Dessureault-Descôteaux, 1985).  Gros œuvre.  (expressions) Gagner le gros lot. Jouer gros jeu. fam. Question de gros sous.  Qui dépasse la mesure exprimée ou en donne l'illusion. Un gros kilo. « Il était déjà en retard d'une grosse heure » (H. Monette, 1995).  2 Qui atteint une forte intensité. Gros orage. Grosse averse, chute de neige, tempête. Les grosses chaleurs de l’été. « De temps en temps, un pan de neige dégringolait du toit de la chapelle, dans un gros bruit sourd qui les faisait tressaillir » (R. Lalonde, 1996).  3 Qui présente un certain degré d'intensité ou de gravité. Grosse fièvre. Gros rhume, soupir. Grosse émotion, colère, déception. Gros bisous. Avoir un gros appétit, une grosse faim. « Je me mis à pleurer à gros sanglots, si grande était ma détresse devant tout ce malentendu » (G. Roy, 1984).  Grosse voix : voix grave et forte. Avoir une grosse voix. Faire la grosse voix, prendre une grosse voix pour gronder qqn.  4 Qui est grave ou susceptible de conséquences fâcheuses. Gros mensonge, péché. Gros ennuis, soucis. Commettre une grosse erreur. Faire de gros efforts, un gros sacrifice. Prendre de trop gros risques.  5 (personnes) Dont la richesse, la puissance, l’influence est considérable. Gros actionnaire, banquier, entrepreneur, fermier. Gros bourgeois, propriétaire. Le plus gros employeur de la région. Perdre de gros clients.  fam. Gros bonnet.  fam. Grosse légume.  fam. Grosse pointure.  fam. Gros poisson.  S’emploie pour donner une valeur intensive à un nom.  grand. Gros buveur, fumeur, mangeur. Gros joueur. « On le trouvait étrange, mais fiable et gentil. Gros travailleur avec ça » (J. Brault, 1984).  fam., souvent péj. Gros cochon, niaiseux. Espèce de gros nigaud! Gros malin. Grosse paresseuse.
 C  1 De qualité médiocre, dont la fabrication est rudimentaire; grossier. Gros pain. Grosse laine. Gros souliers. « le sac avait beaucoup servi, cela se voyait [...] à des coutures faites avec du gros fil noir » (J. Poulin, 1989).  Q/C fam. Gros gin.  (expression) fam. Voir venir qqn avec ses gros sabots.  2 fig. Qui manque de finesse, de raffinement; grossier. Gros rire. Avoir de gros traits. « Je fais toujours de grosses blagues pour voir la tête que feront les gens » (Andrée Maillet, 1965).  Gros mot : mot grossier ou trivial. Dire des gros mots.  Gros bon sens.  Qui présente une exagération, une fausseté évidente. C’est un peu gros comme excuse. « Remarquez que je n'ai lu qu'un résumé du scénario. Mais c'est trop gros un accident dans une circonstance pareille » (H. Aquin, 1974).
 II N.
 A  1 Personne corpulente. Un gros. Une petite grosse. Les maigres et les gros.  (expression) fam. Gros plein de soupe.  (terme d’affection) « Viens par ici mon gros » (P. Yergeau, 2001).  2 fam. (généralement au plur.) Personne riche, influente. Les petits et les gros.
 B N. m. gros.  1 Partie la plus importante, la plus considérable, l'essentiel. Le gros de l’armée, d’un troupeau. Le gros de la foule s’est dispersé. Le gros d’une affaire, d'un problème. Le plus gros, le plus gros du travail est fait. « c'est au quatrième trimestre que survient le gros des dépenses » (Le Devoir, 1999).  Moment le plus fort. Le gros de l’été, de l’orage. « Au plus gros de la tempête la porte de notre abri menaçait de céder et nous nous sommes mis à treize pour la retenir » (P. Chamberland, 1994).  2 Achat et vente de marchandises par quantités importantes (anton. : détail). Le gros et le détail. Commerce de gros. Marchand de gros, en gros. Acheter en gros. « un réseau de distributeurs spécialisés dans la vente en gros de pièces de rechange pour camions et remorques » (Commerce, 1993).  prix de gros : prix de vente auquel la marchandise est vendue par le grossiste aux détaillants, aux utilisateurs professionnels et aux gros consommateurs (in GDT) (anton. : prix de détail). « les arbres auraient pu être convertis en planches et vendus à des scieries à un prix supérieur à celui du bois de chauffage, soit près de 100 000 dollars au prix de gros, le double au prix de détail » (L’Actualité, 1994).
 III Adv.  1 Dans de grandes dimensions. Utiliser une loupe pour voir plus gros. Écrire gros, avec des caractères hauts et larges.  2 Beaucoup.  beaucoup. Jouer, miser gros. Risquer gros. Gagner, perdre gros. Il donnerait gros pour la revoir. Il y a gros à parier qu’il ne viendra pas. « un placement qui pouvait rapporter gros » (C. David, 1994).  (expressions) Gros comme le bras. En avoir gros sur le cœur ou fam. en avoir gros sur la patate : avoir beaucoup de chagrin, de dépit, de rancune.  3 Adv. complexeGT  en gros. En grandes dimensions. « Il lui avait donné ses deux adresses, ses trois numéros de téléphone, inscrits en gros sur l'envers du napperon de papier » (S. Jacob, 1983).  Sans entrer dans le détail; selon une évaluation approximative.  grosso modo. Voici, en gros, la façon dont cela s’est passé. En gros, il a raison. Il y avait, en gros, une centaine de personnes.
in TLF
ÉTYMOLOGIEVers 1100 (in TLFi); du latin grossus.
ORTHOGRAPHE
  adjectif nom nom masculin adverbe
gros
  singulier pluriel
masculin
gros
gros
féminin
grosse
grosses
  singulier pluriel
masculin
gros
gros
féminin
grosse
grosses
singulier pluriel
gros
gros
gros
orthographe
MEES - 1re
étymologie
Synonymes
Afficher plus de synonymes
Antonymes
Homonymes
Mots apparentés
Afficher plus de mots apparentés
Sous-entrées
Afficher plus de sous-entrées
Voisinage
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés