Accueil / Tous les mots du dictionnaire / œil
œil [œj] n. m. PLURIEL yeux. REM. Le pluriel œils est utilisé dans certains emplois.
 I   1 Chez l’être humain et de nombreux animaux, organe de la vue formé du globe oculaire et de ses annexes (appareil lacrymal, paupières, muscles, etc.); globe oculaire.  organe.  ophtalm(o)-; oculaire, ophtalmique. Œil droit, gauche. Angle externe, interne de l’œil. Annexes de l’œil. Blanc de l’œil. Examen du fond de l’œil. Fond d’œil. Globe, pupille de l’œil. Inflammation, irritation de l’œil. Maladies des yeux. Yeux exorbités. Avoir qqch. dans l’œil. Perdre un œil, les deux yeux : devenir borgne, aveugle. Se frotter les yeux.  (expressions) Regarder qqn dans le blanc des yeux. fam. Avoir une coquetterie dans l’œil.  zool. Organe de la vue.  ocelle. Œil pinéal.  (par oppos. à ocelle) œil à facettes : œil de certains arthropodes, constitué par la juxtaposition d'yeux élémentaires. Yeux à facettes de l’abeille.  2 L’œil, du point de vue de son apparence, de son expression.  prunelle. Œil globuleux. Yeux cernés, gonflés, plissés. Yeux bleus, bruns, clairs, noisette, verts. Yeux bridés. Yeux brillants, éteints, pétillants, ternes, vifs. Yeux en amande. Yeux éraillés. Yeux humides. Yeux injectés de sang. Yeux mouillés, secs. Yeux pochés. Yeux qui louchent. Yeux révulsés. Yeux rougis par les larmes. De beaux, de grands, de petits yeux. Écarquiller les yeux. Pocher un œil à qqn. Rouler les yeux. Se maquiller les yeux.  (expressions)  Des yeux de braise.  Pour les beaux yeux de qqn, pour lui faire plaisir, sans intérêt, gratuitement. « Et pourquoi ferais-tu une chose pareille? Pour mes beaux yeux, peut-être? » (N. Audet, 2002).  Avoir, ouvrir des yeux comme des soucoupes.  Avoir les yeux battus.  fam. Œil au beurre noir.  Des yeux de merlan frit.  Des yeux d’épagneul.  3 L’œil, du point de vue du mouvement des paupières. Yeux grand ouverts, mi-clos. Clin d’œil. Ciller, cligner des yeux. Cligner de l’œil.  Ne pas fermer l’œil de la nuit : ne pas dormir.  Ouvrir de grands yeux, des yeux ronds, sous l’effet de la surprise.  Ouvrir, fermer les yeux : s’éveiller, s’endormir.  (expressions)  Les yeux fermés : sans hésiter, en toute confiance. « je l'aurais suivi les yeux fermés jusqu'aux confins de l'univers » (Ch. Mistral, 1988).  Fermer les yeux : mourir.  Fermer les yeux à, de qqn, l’accompagner, l’assister dans ses derniers moments.  Fermer les yeux sur qqch., l’ignorer, faire semblant de ne pas le voir. « Je veux bien fermer les yeux sur certains détails inquiétants de ce voyage » (G. Archambault, 1970).  Ouvrir l’œil : être vigilant.  Ouvrir les yeux à, de qqn, lui faire découvrir la vérité, lui faire voir les choses telles qu’elles sont.  4 Action de la vue, faculté de voir; vue. Un œil perçant. Avoir de bons yeux. Voir de ses yeux, de ses propres yeux. Je l’ai vu, des mes yeux vu, se dit pour insister.  (expressions)  Œil d’aigle.  Avoir le compas dans l’œil.  Avoir un œil, des yeux de lynx.  fam. Ne pas (ne plus) avoir les yeux en face des trous ou Q/C avoir les (deux) yeux dans le même trou : avoir de la difficulté à voir en raison de la fatigue, du sommeil, de l’ivresse, etc.  à l’œil nu. Sans recourir à un instrument d’optique. Étoiles visibles à l’œil nu. Observer à l’œil nu.  À vue d’œil.  5 Regard.  regard. Yeux rivés au sol. Un paysage agréable à l’œil. Chercher, suivre qqn des yeux. Détacher, détourner les yeux. Diriger, tourner les yeux vers qqn, qqch. Fixer les yeux sur qqn, qqch. Se regarder dans les yeux. Baisser les yeux. « elle croyait toujours à la vertu des explications les yeux dans les yeux » (G. Roy, 1977).  Lever les yeux sur.  (expressions)  Caresser des yeux.  Couver des yeux.  Dévorer, manger qqn, qqch. des yeux : regarder qqn, qqch. intensément, avec convoitise ou curiosité. « Tantôt, il s'est penché en avant, dévorant des yeux les jambes rondes [...] et le retroussé de la jupe sur le mystérieux fouillis de dentelles » (A. Bessette, 1914).  Ne pas quitter qqn des yeux.  Plonger ses yeux dans qqch.  Du coin de l’œil.  Se regarder dans le blanc des yeux.  Q/C Avoir les yeux dans le beurre, le regard dans le vague.  fam. Entre quatre yeux ou entre quat’z’yeux : en tête à tête, en privé.  prov. Loin des yeux, loin du cœur : l’éloignement détruit, affaiblit les liens affectifs.  sous les yeux, devant les yeux de qqn. Directement devant qqn, en sa présence. Avoir, mettre une photo sous les yeux. Cela s’est passé devant ses yeux.  Coup d’œil : regard furtif, rapide; fig. examen rapide. Jeter un coup d’œil dehors, sur un livre. D’un seul coup d’œil. Reconnaître qqn au premier coup d’œil. Donner un dernier coup d’œil. « Je voyais Betsi, durement illuminée, aussi démunie que la petite fille aux allumettes, hésiter en lançant des coups d'œil à droite et à gauche » (L. Hamelin, 1994).  par ext. Vue sur un paysage, spectacle. Le Mont-Royal offre un magnifique coup d’œil sur Montréal.  (expression) Avoir le coup d’œil : être capable de voir, d’apprécier avec rapidité et précision. « mon père s'en rendrait compte sur-le-champ car pour ça, il a le coup d'œil » (Andrée Maillet, 1965).  Mauvais œil : regard supposé porter malheur; faculté de porter malheur par ce regard, malchance. Jeter le mauvais œil. « une porte encadrée de bleu garde du mauvais œil ceux qui vivent là » (P. Zumthor, 1994).  6 L’œil, en tant qu’expression du caractère, des émotions, des sentiments. Un œil attendri, hagard, inquiet, malicieux. Les yeux sont le miroir de l’âme. Lire la peur dans les yeux de qqn. Œil torve.  (expressions)  Les yeux lui sortent de la tête : il est très en colère, très excité.  Ne pas avoir froid aux yeux.  Avoir la larme à l’œil.  Avoir les larmes aux yeux.  Faire de l’œil à qqn, lui adresser des clins d’œil, des œillades en signe de complicité ou pour l’aguicher.  Faire les gros yeux à qqn, le regarder avec sévérité, le menacer du regard.  Faire les yeux doux à qqn, le regarder avec tendresse, avec amour. « Il n'avait qu'à faire les yeux doux [...] pour voir les velléités de chicane de Thérèse s'effacer » (M. Tremblay, 1978).  fam. Taper dans l’œil de qqn ou Q/C tomber dans l’œil de qqn : plaire à qqn, séduire qqn, lui faire une impression vive et agréable. Il « eut l'heur de tomber dans l'œil d'une rouquine, trente-cinq ou quarante ans à vue de nez, qui vint s'asseoir à notre table » (Ch. Mistral, 1988). REM. L'emploi de tomber dans l’œil de qqn est également en usage dans d’autres aires de la francophonie, notamment en Belgique.  7 Observation, attention, vigilance.  attentionobservationvigilance.  attentionobservationvigilance. Un spectacle qui attire, frappe l’œil. « Il errait sur la toundra, l’œil aux aguets, cherchant la proie à abattre » (Y. Thériault, 1958).  par ext. Sous l’œil des caméras.  (expressions)  L’œil du maître : la surveillance, la vigilance du maître.  Avoir l’œil à tout : veiller à tout, faire attention à tout.  Être tout yeux, tout oreilles : être très attentif.  N’avoir d’yeux que pour qqn, ne voir que lui; par ext. s’intéresser uniquement à lui, lui accorder toute son affection. « Joseph n'a d'yeux que pour Célina, sa douce Lady » (A. Dessureault-Descôteaux, 1985).  Ne dormir que d’un œil.  Ne pas avoir les yeux dans sa poche : être très observateur, ne rien laisser échapper à son attention.  Obéir au doigt et à l’œil.  fam. Avoir l’œil sur ou avoir, tenir à l’œil : surveiller attentivement, étroitement.  8 Jugement, état d’esprit, manière de voir.  jugement. Un œil critique, exercé, incrédule. Considérer avec un œil neuf. Observer, examiner d’un œil attentif. « il voyait dorénavant d'un autre œil les femmes avec qui il cohabitait » (Ch. Brouillet, 2002).  Voir d’un bon œil, d’un mauvais œil, de façon favorable, défavorable.  (expressions)  Avoir un bandeau sur les yeux.  Crever les yeux.  Dessiller les yeux à, de qqn.  Jeter de la poudre aux yeux.  Ne pas en croire ses yeux.  Sauter aux yeux.  Se boucher les yeux.  fam. Se fourrer, se mettre le doigt dans l’œil.  aux yeux de qqn. Selon qqn, son jugement, sa manière de voir; pour qqn. Aux yeux du public, de tous. À ses propres yeux. C’est un crime aux yeux de la loi. Compter aux yeux de qqn. « je parle avec enthousiasme tout en me demandant ce qu'elle voit en moi, ce que je représente à ses yeux » (A. A. Michaud, 2001).  Trouver grâce aux yeux de qqn.  9 (expressions)  Enceinte jusqu’aux yeux : dans un état de grossesse très avancé.  Œil pour œil, dent pour dent : loi du talion qui punit l'offense par une peine du même ordre.  Avoir bon pied, bon œil.  S’arracher les yeux.  S’en battre l’œil : se moquer de, ne pas se soucier de.  fam. Se rincer l’œil.  Sortir par les yeux, se dit de ce qu’on a trop vu, de ce dont on est lassé, dégoûté.  Tenir à qqn, qqch. comme à la prunelle de ses yeux.  Tourner de l’œil : s’évanouir.  fam. Coûter les yeux de la tête, très cher.  fam. coûter un bras.  Q/C Avoir les yeux plus grands, plus gros que la panse ou F/E avoir les yeux plus grands, plus gros que le ventre : prendre plus d’aliments que l’on ne peut en manger; avoir des ambitions, des projets au-delà de ses moyens.  F/E fam. à l’œil. Gratuitement. Il a eu une place de concert à l’œil.  fam. Mon œil! : exclamation ironique exprimant l’incrédulité. Tu as gagné à la loterie? Mon œil!
 II par anal.  1 Ouverture, trou pratiqué dans un objet, un instrument.  ouverturetrou. Œil d’une aiguille à coudre, d'une meule. œil d'un marteau, dans lequel s'insère le manche. REM. Plur. : œils.  2 bot. Petit bourgeon rudimentaire, à l'extrémité des rameaux ou à l'intersection des feuilles. Les yeux du pommier, de la vigne.  Petit enfoncement à la surface d'une pomme de terre, contenant les bourgeons végétatifs des germes.  3 (surtout au plur.)  yeux (de graisse) : ronds de graisse qui se forment à la surface d’un liquide. « un vague malaise, tout de même persistant, qui me poussait à réfléchir sur la possible relation entre l'air rancunier des serveurs et les yeux de graisse d'apparence suspecte qui flottaient sur la soupe » (P. Samson, 1999).  Trous qui se forment dans une pâte. Les yeux d’un fromage, d’un pain. « comment manger le pain / quand le couteau perce les mille yeux de la mie? » (R. Giguère, 1965).  4 imprim. Partie en relief du caractère, représentant le dessin de la lettre. Petit, gros œil. REM. Plur. : œils.  5 météor. Œil du cyclone.  6 méd. œil de verre : œil artificiel que l'on met à la place d'un œil énucléé.  7 œil électrique : cellule photoélectrique.  8 œil ou Q/C œil magique (de l’anglais magic eye). REM. Plur. : œils, œils magiques.  Dispositif muni d’une lentille, installé dans une porte et permettant de voir de l'intérieur vers l'extérieur.  judas (optique).  Dispositif optique permettant de détecter des mouvements et d’actionner un appareil. Système d’éclairage déclenché par un œil magique. « une gamme de toilettes, de lavabos et de sèche-mains ne nécessitant aucun contact. Un œil magique actionne le robinet, la chasse d'eau et même la distributrice de papier » (La Presse, 2004).
in TLF
VOIR l’article thématique Lexique de belgicismes.
ÉTYMOLOGIEFin 11e s. (in TLFi); du latin oculus.
ORTHOGRAPHE
  nom masculin
œil
singulier pluriel
œil
yeux
œils
oeil
singulier pluriel
oeil
yeux
oeils
orthographe
MEES - 1re
étymologie
Synonymes
Afficher plus de synonymes
Mots apparentés
Afficher plus de mots apparentés
Sous-entrées
Afficher plus de sous-entrées
Voisinage
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés