Accueil / Tous les mots du dictionnaire / fin
1. fin [fɛ̃] n. f.
 I (anton. : commencement, début).  1 Ce qui constitue la limite d'une durée ou de tout élément qui peut être considéré relativement à la durée.  terme. Fin de la matinée, de l'après-midi. Fin de la nuit. Fin du mois, de l'année, du siècle. Une fin de session très occupée. Le livre paraîtra fin septembre. Il est revenu vers la fin de l'hiver. « comment faisait-elle pour rester maquillée [...] jusqu'à la fin de la journée? » (Fr. Noël, 1983).  Fin de mois : période comprenant les derniers jours du mois, où les ressources s'amenuisent. Avoir des fins de mois difficiles. Arrondir ses fins de mois. « ils doivent souvent avoir un deuxième emploi pour boucler leurs fins de mois » (Le Devoir, 2007).  Q/C Fin de semaine.  adjt Fin de siècle : qui exprime l'idée de déclin et d'élégance surannée, impliquant de la fragilité. « Ainsi flotte-t-il, dans les endroits chic de Vancouver, comme une ambiance fin de siècle, un mélange de luxe décadent et de morosité » (L’Actualité, 1994).  Limite terminale, issue bonne ou mauvaise d'un phénomène, d'une action, d'un récit, d'un état.  conclusion, dénouement. Fin d'un repas, d'un spectacle, d'une conversation. Fin d'une aventure. Fin des études, des vacances. Fin d'une dispute, d'un conflit, d'une guerre. La fin d'un régime politique. Le mot de la fin. Des « productions sirupeuses où les méchants sont punis à la fin du film par des châtiments terribles » (L. Tremblay, 1999).  2 Limite terminale d'une chose ayant une structure définie, le plus souvent dans l'espace. Fin d'une phrase, d'un paragraphe. Fin d'une route, d'un sentier. « un panneau de circulation annonce à la blague la fin de la Transcanadienne » (La Presse, 1994).  Fin de la citation.  3 Interruption définitive, anéantissement de qqch.  chute, disparition, mort. La fin d'une civilisation, d'un empire. Il « était comme beaucoup d'hommes qui, sentant leur mort, la confondent avec la fin du monde : après moi, le déluge » (Le Soleil, 1996).  (personnes) Cessation de l'existence, mort.  cessation. Sentir sa fin approcher. Il a connu une fin tragique. « je n'avais pas vu la fin de mes parents. J'ai mis longtemps à croire vraiment à leur mort » (Ch. Brouillet, 2002).  (expressions)  Ce n'est pas la fin du monde : ce n'est pas très grave. « Ce n'était pas la fin du monde, mais j'ai tout de même reporté mon départ d'une journée » (Guill. Vigneault, 2001).  C'est le commencement de la fin.  Courir à sa fin.  En fin de compte : finalement. « Tout ce qui restait, en fin de compte, c'étaient les traces de pas dans le sable » (J. Poulin, 1989).  La fin des fins : l'ultime limite. « À la fin des fins, qu'auras-tu gagné à t'esquinter à chercher chez eux des qualités » (R. Lalonde, 1994).  Jusqu'à la fin des temps : pour toujours, pour l'éternité. « sommes-nous condamnés à les imiter jusqu'à la fin des temps? » (A. Parizeau, 1981).  fam. C'est la fin des haricots.  4 Achèvement définitif.  clôture.  achèvement. Fin d'un projet, d'une affaire.  5 Loc. verb.  mener à bonne fin. Achever, réussir.  acheverréussir. Son patron « compte sur lui pour mener à bonne fin cet audacieux projet » (A. Dessureault-Descôteaux, 1985).  mettre fin à qqch. Faire en sorte (qu'un phénomène, qu'un processus) n'ait pas de suite.  faire cesser. Mettre fin à ses jours : se suicider. « Ayant mis fin à nos combats, nous devions oser nous prendre la main » (D. Bombardier, 1985).  prendre fin. Ne plus avoir de suite.  finir, se terminer. « La tempête de neige avait pris fin avec la nuit » (L. Caron, 1981).  tirer à sa fin ou toucher à sa fin. Être sur le point de se terminer. Voyage qui touche à sa fin. « L'été tirait à sa fin et Blanche était allée passer quelques jours avec sa mère » (A. Cousture, 1986).  6 (en forme complexe)  Adj. complexeGT  sans fin. Sans limites, sans cesse. Vis sans fin. Il « n'arrêta plus de parler, lancé dans une espèce de monologue sans fin » (G. Roy, 1977).  Adv. complexeGT  à la fin. Enfin, en définitive.  finalement. « À la fin, il se souvint de cette bâtisse de bois » (J. Folch-Ribas, 1989).  prov. Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse.  fam. « Ça va, ça va, tout le monde! À table! Qu'on mange à la fin » (R. Lemelin, 1948).
 II   1 (souvent au plur.) But qui constitue le terme de qqch.  objectif.  but. Arriver, parvenir à ses fins. « si par hasard la vérité peut concourir à ses fins, il l'emploie de préférence » (L.-P. Desrosiers, 1946).  prov. La fin justifie les moyens : il est correct de faire des gestes mauvais si cela permet d'atteindre le but visé.  Une fin en soi : un résultat recherché pour lui-même. « il est difficile pour certains d'imaginer que la prise du pouvoir ne représente pas une fin en soi » (La Tribune, 2007).  à toutes fins utiles. En cas de besoin. REM. L’emploi de à toutes fins utiles est parfois critiqué comme synonyme non standard de en pratique.  aux fins de. Avec l'objectif de, dans le but de; pour. « chaque fois que je grimpais, je restais quelques minutes debout sur les hauteurs aux fins d'agrandir mon regard » (G. Amyot, 1995).  Q/C pour (les) fins de. Pour atteindre l'objectif de; pour le bien de. « Il faut savoir être injuste à bon escient : je suis obligé de l'être pour les fins de la discussion » (M. Van Schendel, 1992). REM. L'emploi de pour (les) fins de, vieilli en France, est parfois critiqué au Québec comme synonyme non standard de aux fins de.  2 dr. But poursuivi selon les règles et les formes du droit.  but. Fins civiles. Fins du demandeur.  Fin de non-recevoir : procédé de défense consistant à demander le rejet d'une action juridique pour des raisons ne touchant pas le fond de l'affaire.  par ext.; cour. Refus. Opposer une fin de non-recevoir. « je ne pouvais reprocher à qui que ce soit d'entretenir des espoirs, ma conduite, et surtout mon absence, constituant une fin de non-recevoir aux demandes qui me parvenaient toujours » (G.-É. Lapalme, 1970).
in TLF
ANGLICISME CRITIQUÉ
Q/C à toutes fins pratiques
L'emploi de à toutes fins pratiques (de l'anglais for all practical purposes) est critiqué comme synonyme non standard de en définitive, en pratique, en réalité, pratiquement.
En définitive, l’ensemble des recommandations ont été ignorées.
ÉTYMOLOGIE2e moitié du 10e s. (in TLFi); du latin finis « but, limite ».
ORTHOGRAPHE
  nom féminin
fin
singulier pluriel
fin
fins
orthographe
MEES - 4e
étymologie
Emplois critiqués
Précautions d'emploi
Synonymes
Afficher plus de synonymes
Antonymes
Homonymes
Mots apparentés
Afficher plus de mots apparentés
Sous-entrées
Afficher plus de sous-entrées
Voisinage
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés