Accueil / Tous les mots du dictionnaire / effet
effet [ɛfɛ] n. m.
 I   1 Ce qui est produit par une cause physique ou morale.  conséquence, résultat, suite. Effet attendu, direct, immédiat. Effet bénéfique, dévastateur, indésirable. Effet pervers. Effets négatifs, positifs. Effets secondaires (d’un médicament). Effet placebo. Effet du hasard, d’une politique. Effets de l’âge, de la fatigue, d'une tempête. Relation de cause à effet. Avoir, produire un effet sur. Ressentir un effet. Les effets se font sentir. « Elle poussa alors un cri strident qui eut pour effet d'attirer l'attention des passants » (Fr. Noël, 1983).  dr. Effets d’un jugement, d'une loi.  (expressions) Faire effet : agir efficacement, produire le résultat attendu. Le médicament commence à faire effet.  Sous l'effet de : sous l’action, l’influence de. Être sous l’effet d’une drogue. « Elle s'empara de son crayon pour se donner une contenance et, sous l'effet de la colère, le cassa sec » (D. Bombardier, 1985).  finances Effet de levier.  fig. Effet boomerang. Effet domino.  Q/C fig. et fam. Effet trou de beigne.  Phénomène particulier apparaissant dans certaines conditions, notamment en physique. Effet de serre. Effet papillon. Effet photoélectrique. Effet thermoélectrique. Effet thermoélectronique. Effet tunnel. « Par un singulier effet d'optique, se dessinait, blond et doré sous un rayon unique de lumière, un édifice qui surpassait en hauteur les constructions voisines, complètement noyées dans la vapeur » (Th. Gautier, 1836).  mécan. Effort fourni par une machine, un moteur.  sport, jeu Mouvement de rotation imprimé à une boule, une balle ou un ballon, de façon à modifier sa trajectoire normale. Donner de l’effet à une balle de tennis, à une boule de billard.  2 Réalisation concrète. Demeurer, rester sans effet. Ce projet n'a pas été suivi d'effet.  Adv. complexeGT  à cet effet. À cette fin. « on devrait entreposer le corps de Madame Beauchemin dans le caveau aménagé spécialement à cet effet derrière l'église » (V.-L. Beaulieu, 1970).  Prép. complexeGT  dr. à l'effet de. Afin de.  dr. Prendre effet : être réellement exécuté. La loi prendra effet le mois prochain.  3 Impression produite sur qqn, par qqch. ou par qqn. Effet de surprise. Faire bon effet, mauvais effet à qqn. Produire un effet agréable. Quel effet vous a fait cette annonce? Cela lui a fait un drôle d’effet de la revoir. « Les nouveaux époux pourraient échanger un baiser sous cette tonnelle, ce serait du plus charmant effet! » (Ch. Brouillet, 2002).  (expressions) Faire effet, de l'effet : provoquer une vive impression. Son discours a fait effet. Cette femme lui fait de l’effet, beaucoup d’effet.  Faire l'effet de (+ inf. ou + nom) : donner l'impression de, sembler, paraître. Il lui fait l’effet d’être honnête. « Cette révélation, pourtant, l'exaspérait et lui faisait l'effet d'une injure personnelle » (Fr. Loranger, 1949).  Avoir, faire l’effet d’une bombe.  Avoir, faire l’effet d’une douche froide.  fam. Effet bœuf.  4 arts, littér. Procédé employé pour attirer les regards ou forcer l'attention. Effet de lumière. Effets stylistiques. « Mon but était cependant d'obtenir le même effet de contraste, pour tromper le regard qui perçoit l'ensemble du tableau » (S. Kokis, 1997).  effets spéciaux : procédés techniques permettant d’obtenir une illusion visuelle ou sonore, notamment au cinéma.  trucage. « une grosse production [...] avec plein de cascades et d'effets spéciaux » (La Presse, 1990).  Effets sonores.  5 (généralement au plur.) Action de qqn qui cherche à se mettre en valeur, à attirer l’attention; son résultat. Faire des effets de voix. Soigner, rater ses effets. « Comme il savait ménager ses effets, jouer de l'imprévu, soutenir l'intérêt jusqu'au dénouement! » (R. Martin du Gard, 1955).  6 en effet. En réalité, en fait. Il semblait soucieux, et il l’était en effet.  S’emploie pour confirmer, pour souligner ce qui est dit.  effectivement. C'est exact, en effet. « Oui, en effet, je suis le nouveau curé » (J. Ferron, 1969).  S’emploie pour introduire une explication, un argument. « Ce n'est pas de sa faute; en effet, on l'encourageait, la stimulait, insistait... » (R. Ducharme, 1973).
 II   1 commerce, finances effet (de commerce) : titre négociable qui donne droit au paiement d'une somme d'argent à vue ou à une échéance assez proche (billet à ordre, chèque, lettre de change, etc.).  billet à ordre, chèque, lettre de change, traite. Effet au porteur. Endosser un effet.  2 au plur.; dr. Biens meubles ou considérés comme tels par la loi.  biens.  cour. Linge et vêtements d'une personne. « Je disposai mes effets dans la commode à gauche du lit » (P. Samson, 1999).
in TLF
ANGLICISME CRITIQUÉ
Q/C à l'effet que
L'emploi de à l'effet que (de l'anglais to the effect that) est critiqué comme synonyme non standard de selon lequel, voulant que.
La rumeur selon laquelle il s'apprêterait à démissionner n’est pas fondée.
ÉTYMOLOGIE1272 (in TLFi); du latin effectus « exécution, réalisation; vertu, force; résultat ».
ORTHOGRAPHE
  nom masculin
effet
singulier pluriel
effet
effets
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés