Accueil / Tous les mots du dictionnaire / dur, dure
dur, dure [dyʀ] adj., adv. et n.
 I Adj.  1 Qui oppose une forte résistance au toucher, à la pression; qui ne peut pas être facilement pénétré, déformé. Métal dur. Roche dure. Bois dur. Eau dure. Viande dure. Pain dur, sec. Matelas dur, qui n’est pas moelleux. Dur comme du béton. œuf dur, cuit dans sa coquille à l'eau bouillante, jusqu'à ce que le blanc et le jaune aient pris une consistance solide.  Croire dur comme fer.  2 Qui est difficile à manœuvrer, qui offre une certaine résistance à l’effort. Une arme dure à la détente. La serrure est dure, je ne réussis pas à ouvrir la porte.  3 Qui est difficile à supporter, qui nécessite un gros effort physique, intellectuel ou moral.  éprouvant, pénible, rude. Travail dur. Vie dure. Une dure épreuve. Un dur combat. Coup dur. Infliger un dur traitement à qqn. C’est la dure réalité. Être à dure école. Les temps sont durs. L’hiver a été particulièrement dur cette année. La vérité est parfois dure à entendre. Ce chemin est le plus dur. Une dure journée m’attend. « C'est un dur moment à passer » (G. Archambault, 1974).  Faire, mener, rendre la vie dure à qqn, le tourmenter physiquement ou moralement.  fam. Dur! ou dur, dur! : c’est difficile à supporter.  absolt; fam. Difficile (à comprendre, à réaliser). Cet exercice est trop dur.  4 Qui produit des effets secondaires néfastes ou indésirables; qui manque d’harmonie. Les traits de son visage sont durs. « j'entendais le son dur que pouvaient rendre ces syllabes qui m'avaient toujours auparavant paru douces » (Cl. Mathieu, 1965).  Drogue dure.  5 dur au (+ nom). Qui a une solide résistance physique et morale à qqch., qui supporte fermement qqch. (de désagréable). Être dur à la tâche, au mal, à la douleur, à la fatigue.  (expression) Être dur à la détente.  6 dur à (+ inf.). Difficile à. Un plat dur à digérer. Un outil dur à manipuler. Des aliments durs à avaler. Des critiques dures à accepter. Ses idées sont dures à cerner.  (personnes) (expression) fam. Dur à cuire : très résistant, que rien n’ébranle.  substvt C’est un dur, une dure à cuire.  7 Qui manque de bonté, de bienveillance; qui manque d’indulgence, qui juge sévèrement. Cœur dur. Se montrer dur envers qqn. Être dur en affaires. Porter un dur jugement sur qqn. Elle est dure avec ses enfants.  par ext. Qui exprime, traduit ce caractère. Un regard dur. Une voix dure. « les mots durs, les mots qui tuent l'amour » (F.-A. Savard, 1965).  8 Qui refuse toute concession, toute conciliation. La ligne dure d’un parti. « une équipe de soccer dont les partisans sont associés à la droite dure » (La Presse, 2002).  Pur et dur.  Noyau dur.  9 (expressions) Avoir la peau dure : être difficile à atteindre, à blesser, physiquement ou moralement. Avoir la dent dure. Avoir l’oreille dure ou être dur d’oreille ou fam. être dur de la feuille : être un peu sourd, mal entendre. Avoir la tête dure : ne pas comprendre facilement; être très entêté. Avoir la vie dure : ne pas mourir vite, résister à ce qui provoque la mort; par ext. persister, être tenace, traverser le temps. Les clichés ont la vie dure.
 II Adv.  1 Avec force, violemment.  fort. Cogner, frapper, taper dur.  2 Avec intensité, énergie; en peinant.  ferme. Le soleil frappe, tape dur. « ceux qui travaillent dur pour gagner leur vie » (L’Actualité, 2001).  3 Q/C fam. Faire dur : avoir une apparence désagréable, être laid ou en mauvais état en parlant d'une personne ou d'une chose. Elle va faire dur avec son nouveau chapeau. Ton auto fait dur, elle est toute rouillée. C'« est pas mon ami, rétorqua l'autre : je le connais même pas. Et puis, il fait dur : y'a même pas un poil sur la tête! » (Y. Beauchemin, 1981).  impers. Au printemps, en ville, les rues ça fait dur.  (personnes) Avoir un comportement déplacé, décevant ou inadéquat. « avec notre alimentation sucrée, salée, riche et rapide, on fait dur » (Le Devoir, 2003).  impers. Tu as refusé son offre? Ça fait dur ton affaire.  (choses) Présenter un résultat déplacé, décevant ou inadéquat. Sa dernière production faisait dur. Le diffuseur « a inscrit à sa programmation deux émissions qui font dur » (Le Soleil, 2004).  impers. « C'est la vie normale qui reprend son cours quoi, très pépère, et je vous dis qu'après l'effervescence de la vie festivalière 24 heures sur 24, ça fait dur » (La Presse, 1991).
 III N.
 A N. m. Ce qui est dur, solide, résistant au toucher.  en dur. En matériau dur (béton, pierre, brique, etc.). Construction en dur.
 B N. fam.  1 Personne qui résiste à la douleur, à la peur; personne que rien n’ébranle. Jouer les durs. C’est un dur, une dure. « il a une gueule à faire peur aux durs du quartier » (A. Major, 1964).  2 Partisan qui tient une position intransigeante. Les durs d’un parti, d’un mouvement.
 C N. f. La terre, le sol. Coucher sur la dure. « je passe ma nuit sur la dure » (Andrée Maillet, 1965).  À la dure : sans douceur, de manière rude. Mener qqn à la dure. « Élevées toutes jeunes à la dure, elles avaient appris l'ingéniosité par nécessité » (M. Van Schendel, 1993).
in TLF
ÉTYMOLOGIEFin 10e s.; du latin durus.
ORTHOGRAPHE
  adjectif adverbe nom masculin nom nom féminin
dur
  singulier pluriel
masculin
dur
durs
féminin
dure
dures
dur
singulier pluriel
dur
durs
  singulier pluriel
masculin
dur
durs
féminin
dure
dures
dure
singulier pluriel
dure
dures
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés