Accueil / Tous les mots du dictionnaire / bien
2. bien [bjɛ̃] n. m.
 I Ce qui favorise l'équilibre, l'épanouissement et qui est guidé par la justice et la morale (anton. : mal).  1 (avec une valeur philosophique ou théologique) Ce qui correspond aux aspirations essentielles de l'être humain, ce qui contribue à son accomplissement, notamment spirituel. Rechercher le bien. « L'univers, pour lui, est un champ immense où les forces du bien vont et viennent comme elles l'entendent » (J. Éthier-Blais, 1976).  Arbre de la science du bien et du mal.  2 (avec une valeur éthique) Ce qui constitue les valeurs fondamentales d'une société, utiles au développement harmonieux, au progrès moral des individus. Souhaiter le bien. Le bien a triomphé. « Nous savions à qui nous avions affaire, dans le bien comme dans le mal » (P. Vadeboncœur, 1978).  spécialt Aspect du comportement humain (actions, paroles, etc.) conforme aux principes moraux d'une société donnée; ce qui sert à rendre plus satisfaisantes les conditions de vie d'autrui.  aspect. Faire le bien. C'est pour votre bien. Agir pour le bien de qqn. « Je suis certain que tu deviendras un homme de bien » (Ch. Brouillet, 2002).  Dire du bien, parler en bien de qqn, de qqch., en parler favorablement.  En tout bien tout honneur : conformément à la morale.  iron. Un ami qui vous veut du bien.  3 Ce qui répond d'une façon positive à une nécessité quelconque (besoins de l'équilibre physique, exigences d'une tâche, etc.). Faire plus de bien que de mal. « L'air du dehors m'a fait du bien, m'a ragaillardi » (G. Bessette, 1960).  Mener à bien qqch. : faire en sorte que qqch. réussisse. Mener à bien un projet.  prov. Le mieux est l'ennemi du bien.
 II Ce que l'on peut posséder.  1 Toute chose dont la possession est considérée par l'être humain comme utile à la conservation, à l'expansion de son être. La santé est le bien le plus précieux. « Leur seul bien c'était la liberté, une liberté qui avait de l'épaisseur, farouche et jalouse » (N. Audet, 1980).  2 Toute chose d'utilité pratique et de valeur financière; ce qui est susceptible d'une appropriation légale.  avoir, fortune, possession. Des biens personnels. Un bien de famille. Marchand de biens. Assurer ses biens. Faire l'inventaire de ses biens. « Par testament, il léguait ses biens aux membres de sa famille jusqu'au cinquième degré » (N. Kattan, 1975).  dr. Des biens meubles et immeubles. Biens corporels. Bien incorporels. biens communs : sous le régime matrimonial de la communauté de biens, biens qui appartiennent indistinctement aux deux époux ou conjoints. biens propres : sous le régime matrimonial de la société d’acquêts, biens qui appartiennent exclusivement à un seul des époux ou des conjoints (anton. : acquêt). Communauté de biens. Séparation de biens. Universalité des biens.  mar. Corps et biens.  prov. Bien mal acquis ne profite jamais.  prov. Abondance de biens ne nuit pas.  écon. Ce qui répond à un besoin matériel et peut être monnayé. Les biens et services. Biens de consommation, de production.
in TLF
ÉTYMOLOGIE10e s.; substantivation de bien.
ORTHOGRAPHE
  nom masculin
bien
singulier pluriel
bien
biens
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés