Accueil / Tous les mots du dictionnaire / bas, basse
1. bas, basse [bɑ, bɑs] adj., n. m. et adv.
 I Adj.
 A  1 Dont les dimensions en hauteur sont peu élevées. Table, chaise basse. Plante basse. (Arbre de) basse tige.  (avec complément) Sous-sol bas de plafond.  fam. Être bas sur pattes : avoir les pattes, les jambes courtes.  2 Dont la position est peu élevée sur l’échelle verticale. Fenêtre basse. Taille basse. Coup bas.  par ext. Nuages bas. Soleil bas. Ciel bas, couvert de nuages bas.  (expression) En ce bas monde : sur cette terre; ici-bas. « Tout leur paraissait mal aller dans ce bas monde » (J. Éthier-Blais, 1982).  3 Qui est baissé, penché. Tapisserie de basse lisse.  (expressions)  (La) tête basse.  La queue basse.  Faire main basse sur qqch.  Avoir l'oreille basse.  Avoir la mine basse.  Avoir la vue basse.  Adopter un profil bas.  4 Qui est situé à la partie inférieure d'une chose; qui compose la partie inférieure d’un tout. Les marches basses d’un escalier. Les vertèbres les plus basses. Basse(-)ville. « les branches basses qui pendaient en ombelle au bout de la petite plage » (L. Hamelin, 1994).  5 géogr. Qui est situé au-dessous d’autres choses de même espèce. Colline basse.  Basses latitudes.  (avec une majuscule et un trait d'union dans les noms officiels des toponymes)  Se dit de la partie la moins élevée d’une chaîne de montagnes. Les hautes et les basses Laurentides.  Se dit de la partie d’un pays ou d’une région la plus proche de la mer. Basse-Côte-Nord.  Se dit de la partie d’un cours d’eau la plus éloignée de la source, la plus proche de l’embouchure. Le Bas-du-Fleuve.  hist. le Bas-Canada (de l’anglais Lower Canada). Colonie britannique créée par l'Acte constitutionnel de 1791 et qui correspond aujourd'hui au Québec. Union du Haut-Canada et du Bas-Canada. Assemblée législative du Bas-Canada. « Les voyageurs du Bas-Canada avaient une règle sacrée. Surtout en hiver. Celle de se chauffer à un même feu et de partager leurs provisions » (L. Caron, 1981).  6 Qui est à son niveau le moins élevé; peu profond. La rivière est basse. Marée basse.  7 (temps) Qui est le plus proche de nous, qui appartient aux derniers temps d’une période. Basse époque. Bas Moyen Âge.  Peu avancé. Bas âge. En bas âge.  8 (argent, valeurs cotées) Petit, de moindre valeur.  petit. Bas prix. Salaire ridiculement bas. Bas de gamme.  boucherie Bas morceaux : morceaux de valeur et de prix moindres.  9 Au bas mot : au minimum, en évaluant au plus bas. « Tout était fermé dans le quartier et me rendre au centre de la ville m'aurait pris au bas mot dix minutes » (G. Archambault, 1970).  10 (sur l'échelle des sons) Grave.  grave. Notes basses. Son bas.  par ext. À voix basse : d’une voix douce, sans élever le ton. Parler à voix basse.  (expressions) fam.  Avoir le caquet bas.  Dire, faire des messes basses.  11 (sur l'échelle des degrés d'intensité, notamment en parlant d'une chose susceptible de variations rythmiques, thermiques, etc., et mesurable) Faible.  faible. Basse température. Basse tension artérielle.  Basse saison.
 B (abstrait)  1 Qui occupe une position inférieure dans la société, dans une hiérarchie. Le bas peuple. Le bas clergé. « On se contentait de me payer un salaire de famine et de me laisser croupir dans les basses classes » (G. Bessette, 1960).  par ext. Chambre basse.  2 Dénué de sens moral (anton. : noble).  abject, infâme, rampant, vil, vulgaire. Âme basse. Bas instincts.  De bas étage.
 II N. m.  1 Partie inférieure de qqch. Le bas d’un escalier. Le bas d’un édifice. Habiter le bas, l’étage du bas. Le bas d’une page. Un bas de pantalon. Bas du dos. Bas du visage.  Le bas de la ville : la partie basse de la ville.  fig. Nivellement par le bas.  2 Des hauts et des bas.
 III Adv.  1 À faible hauteur. Oiseau, avion qui vole bas. Descendre bas.  (expression) fam. Ça vole bas.  fig. Tomber bas, dans l’abjection; dans la misère. « Eh bien le pauvre Jules aussi a fini par remonter la côte, [...] après être tombé bien bas, plus bas que ses propres boîtes de conserve » (N. Audet, 1980).  fig. Viser (plus) bas.  2 mettre bas.  Mettre bas les armes : déposer les armes; fig. capituler. « Multiplier de telles expériences enseignerait peut-être une voie nouvelle, sans que l'on dût pour autant mettre bas les armes » (P. Vadeboncœur, 1963).  Mettre chapeau bas.  ellipt, fam. Bas les pattes! : ne touchez pas! « Humm, fit Ange-Albert en entrouvrant la porte du fourneau, je pense qu'il [le poulet] est cuit. Rosine se mit à rire : – Bas les pattes! » (Y. Beauchemin, 1981).  spécialt (sujet animal) Donner naissance. « Durant l'été, les femelles [caribous] avaient mis bas dans de lointains territoires désolés » (D. Demers, 1997).  3 Adv. complexeGT  (en parlant d'un écrit) plus bas ou ci-bas. Plus loin dans le texte, dans les lignes qui suivent.  ci-après, ci-dessous, infra. Voir les explications plus bas. « les intentions d'achat demeurent stables pour la prochaine année (voir l'encadré ci-bas) » (Le Devoir, 2014). REM. L'adverbe complexe ci-bas est parfois critiqué comme synonyme non standard de ci-après, ci-dessous, infra, plus bas.  4 (sur l'échelle des sons, dans le registre musical)  mus. Dans un ton grave. Chanter bas. Jouer bas. Descendre bas.  D’une voix faible.  à mi-voix. « Ils étaient en face l'un de l'autre, se parlant bas à cause des enfants endormis » (G. Roy, 1945).  Parler tout bas : chuchoter, murmurer.  chuchotermurmurer.  par ext. Tout bas : en secret. Penser tout bas.
 IV (en forme complexe)  1 Adv. complexeGT  De haut en bas.  2 Adv. complexeGT  en bas.  Vers le sol. Regarder en bas.  Au-dessous, en-dessous, à l'étage inférieur, au rez-de-chaussée. Habiter en bas. Les voisins d’en bas. Je t’attends en bas.  Dans la partie inférieure. Signez en bas.  3 Prép. complexeGT  au bas de, en bas de.  Au pied de. Un ruisseau au bas d’une montagne.  Vers le sol, depuis un endroit haut. Tomber en bas de sa chaise. Sauter au bas de son lit. Tomber en bas du troisième étage. Oisillon qui se lance au bas du nid.  Dans la partie inférieure de. Noter qqch. en bas d'un paragraphe. Ranger un objet au bas d’une armoire.  4 Adv. complexeGT  à bas. À terre, vers la terre. Mettre, jeter qqch., qqn à bas, l’abattre, le renverser.  5 Interj. complexeGT  à bas! Cri d’hostilité envers qqn ou qqch. À bas le racisme!
in TLF
anton. : haut.
ÉTYMOLOGIE1119 (in TLFi); du bas latin bassus « épais, gras, gros; courtaud, de peu de hauteur ».
ORTHOGRAPHE
  adjectif nom masculin adverbe
bas
  singulier pluriel
masculin
bas
bas
féminin
basse
basses
singulier pluriel
bas
bas
bas
orthographe
MEES - 2e
étymologie
Précautions d'emploi
Synonymes
Afficher plus de synonymes
Antonymes
Homonymes
Mots apparentés
Afficher plus de mots apparentés
Sous-entrées
Afficher plus de sous-entrées
Voisinage
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés