Accueil / Tous les mots du dictionnaire / ombre
1. ombre [ɔ̃bʀ] n. f.
 I 
 A  1 Diminution plus ou moins importante de l'intensité lumineuse dans une zone soustraite au rayonnement direct par l'interposition d'une masse opaque (anton. : soleil). Ombre épaisse, opaque. Ombre légère, partielle. Ombre bleuâtre. Zone d’ombre. Jeter de l’ombre. Chercher un coin d’ombre. Trouver un peu d'ombre. Se cacher, se tapir dans l’ombre. « Les ormes calmes font de l'ombre » (H. de Saint-Denys Garneau, 1949).  à l'ombre (de). À l'abri du soleil, sous le couvert (de). Il fait 30 degrés à l’ombre. « j'ai marché doucement sur l'herbe, à l'ombre des tilleuls » (R. Lalonde, 1996).  fig. À l'ombre de : sous la protection de, à l'abri de. « À l’ombre des jeunes filles en fleurs » (œuvre de M. Proust). « ils mènent une vie simple, à l'ombre des grands conflits internationaux » (M. La France, 2000).  (expression) fam. Être, mettre qqn à l’ombre : être, mettre qqn en prison. « Un gars de la bande de Capone m'en voulait. Il a disparu maintenant et son patron est à l'ombre pour un bout de temps » (Ch. Brouillet, 2002).  2 Partie d'une œuvre figurant par des hachures, des couleurs plus sombres, etc., les aspects les moins lumineux d'un objet. Les ombres et les clairs d’un tableau.  (expression) Il y a une ombre au tableau : la situation présente un inconvénient, un élément négatif.  par anal. Tache, coloration foncée sur une surface plus claire.  tache. « Un fin duvet noir mettait déjà au-dessus de sa lèvre supérieure une ombre légère » (É. Zola, 1871).  ombre à paupières : poudre colorée qui s'applique sur les paupières. « Elle appliqua un peu d'ombre à paupières et quelques traits d'un rouge à lèvres discret » (R. Racine, 2002).  3 par ext., littér. Obscurité.  obscurité. Il « s'était éloigné en suivant les rails, s'enfonçant dans l'ombre de la nuit » (H. Corriveau, 1991).  4 fig. Secret, mystère.  mystèresecret. Part d’ombre d’un être. Qqch. se trame dans l'ombre.  (expressions)  Laisser qqch. dans l'ombre : laisser qqch. dans le doute, sans explication; ne pas mettre en évidence. « Je ne peux m'expliquer cet état de choses et n'en ai pas le désir. Je préfère laisser tout ça dans l'ombre » (M. Gagnon, 1995).  Rester, vivre, demeurer dans l’ombre, dans le retrait, l'effacement, l'oubli. Ils « s'efforceront de demeurer anonymes et de rester dans l'ombre pour mieux aider les autres » (A. Parizeau, 1981).  Sortir de l'ombre : sortir de l'anonymat, devenir célèbre. « mon orgueil s'est réveillé et [...] j'ai songé à un moyen de sortir de l'ombre » (G. Archambault, 1970).
 B  1 Figure sombre projetée par un corps qui intercepte la lumière, et reproduisant plus ou moins exactement le contour de ce corps. Ombre qui s’allonge. Grande, petite ombre. L’ombre d’un immeuble, d’un arbre, d’un passant. Voir son ombre. « De hautes flammes jaunes et bleues projetaient de larges ombres mouvantes » (D. Demers, 1997).  Cône d'ombre.  (expressions)  Avoir peur de son ombre : être très peureux.  Marcher, vivre dans l'ombre de qqn : vivre dans l'entourage et la dépendance de qqn en restant au second plan.  au plur. ombres chinoises. Projection sur un écran de l’ombre de silhouettes ou d’objets découpés. « une petite fille riait en voyant les ombres chinoises que Gentille projetait avec ses doigts sur le mur » (G. Courtemanche, 2000).  théâtre d'ombres : spectacle à base d'ombres chinoises.  2 par anal. Forme vague (notamment humaine). Apercevoir une ombre qui s’enfuit. « Un rectangle lumineux se dessina tout à coup sur le palier et une ombre se mit à descendre l'escalier en clopinant » (Y. Beauchemin, 1981).  (expression) Suivre qqn comme son ombre : suivre pas à pas, inéluctablement.  3 par anal., fig. Apparence trompeuse, image imparfaite de qqch.; phénomène éphémère.  apparence. Passer comme une ombre.  (expressions)  Lâcher la proie pour l'ombre : négliger une certitude pour se livrer à un espoir chimérique.  Courir après une, son ombre : se livrer à des chimères, se faire des illusions.  une ombre de, l'ombre de. La plus faible quantité de; une trace, un soupçon de. Sans l'ombre d'un doute. Il « avançait sans l'ombre d'une hésitation » (N. Audet, 1980).  4 Défunt, tel qu'il se présente à la mémoire des survivants ou lors d'une apparition.  défunt. « Elle cherchait dans le silence terrifiant de la nuit quelle ombre, quel fantôme appeler à son secours » (M. Laberge, 1992).  par ext. N’être plus que l’ombre de soi-même : avoir perdu la majeure partie de ses forces physiques ou morales. « on lui avait administré quelque potion. Elle n'était plus que l'ombre d'elle-même » (J. Éthier-Blais, 1976).
 II (1762 (in TLFi); abréviation de terre d'ombre, attesté depuis 1562; de terre, de et ombre; par allusion à la couleur foncée de cette argile) terre d'ombre ou ombre. Ocre brune, servant notamment à ombrer.
in TLF
ÉTYMOLOGIE980 (in GRLF); du latin umbra.
ORTHOGRAPHE
  nom féminin
ombre
singulier pluriel
ombre
ombres
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés