Accueil / Tous les mots du dictionnaire / montagne
montagne [mɔ̃taɲ] n. f.
 1 Importante élévation naturelle de terrain caractérisée par une forte dénivellation entre le sommet et les terres environnantes. Montagne abrupte, escarpée. Montagne enneigée, verdoyante. Les montagnes Rocheuses. Base, pied, pentes, versants, crête, faîte, sommet d'une montagne. La chaîne de montagnes des Appalaches, des Laurentides. Escalader une montagne. « je me mis à gravir le sentier étroit et escarpé, qui, à travers les noisetiers et mille autres arbustes rachitiques, accrochait ses sinuosités au flanc de la montagne » (L. Fréchette, 1892).  (expressions)  Soulever, transporter des montagnes : accomplir des choses extrêmement difficiles. « à force de courage et de détermination, on peut sinon transporter des montagnes, à tout le moins faire jaillir l'eau d'une terre profondément sèche » (Séquences, 1990).  Avoir une foi, une force, une énergie, etc. qui déplace, transporte des montagnes, qui permet de réaliser de grandes choses, voire de changer le cours des choses. « Vous n'avez pas encore appris que la foi transporte les montagnes? » (L. Caron, 1981).  (Se) faire une montagne de qqch. : donner une importance exagérée à qqch. Ils « avouent implicitement avoir fait une montagne d'une affaire qui, au fond, ne portait pas tellement à conséquence » (La Presse, 1991).  C'est la montagne qui accouche d'une souris : les résultats d'un projet ambitieux sont dérisoires.  au plur. montagnes russes : dans un parc d'attractions, une foire, manège constitué d'un parcours sur rails où un train de petites voitures effectue à grande vitesse une série de montées et de descentes abruptes. Circuit de montagnes russes. Les montagnes russes de La Ronde, à Montréal.  fig. « À l'intérieur, c'est les montagnes russes. Ce que nous vivons est très intense. Il y a des moments extraordinaires et d'autres très difficiles... » (D. Demers, 1992).  2 Ensemble d'élévations importantes constituant une région de forte altitude; par méton. lieu de repos, de ressourcement, de vacances. Chemins, routes de montagne. Lacs, ruisseaux, torrents de montagne. Chèvre de montagne. Plantes de montagne. L'air frais des montagnes. Mal des montagnes. Chalet, station de montagne. Guide de montagne. Randonnée en montagne. Passer ses vacances à la montagne. « il faisait froid, novembre commençait, un vent humide tombait des montagnes » (P. Zumthor, 1994).  Q/C Vélo de montagne.  3 par anal. montagne de. Amoncellement d'éléments de tous ordres, matériels ou non, que l'on compare par exagération à une montagne. Montagne de livres, de bagages. Montagne de foin, de neige, de terre. Accumuler une montagne de dettes. « Quel désordre! Des montagnes de papiers, de vêtements jetés partout dans la chambre, des piles de livres dans les coins » (V.-L. Beaulieu, 1974).  4 fig. Difficulté, obstacle qui est ou qui semble insurmontable.  difficultéobstacle. « Et souvent ce qui m'avait paru une montagne, le soir, [n'] était plus que de la grosseur d'une tête d'épingle, le lendemain matin » (G. Guèvremont, 1945).
in TLF
ÉTYMOLOGIEVers 1100; du latin populaire *montanea.
ORTHOGRAPHE
  nom féminin
montagne
singulier pluriel
montagne
montagnes
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés