Accueil / Tous les mots du dictionnaire / misère
misère [mizɛʀ] n. f.
 I   1 Extrême pauvreté (anton. : richesse).  besoin, dénuement, indigence, poisse; fam. débine, dèche, mouise, pouillerie, purée. Vivre dans la misère. Être réduit à la misère. Misère noire.  Adj. complexeGT  de misère. Misérable. Salaire de misère. Vie de misère.  Crier, pleurer (sa) misère : se plaindre de sa pauvreté. « un jour, [...] seule, entourée d'une nombreuse famille, elle pleurera sa misère dans une masure » (Ph. Aubert de Gaspé, fils, 1837).  2 Ce qui rend une condition pénible, difficile.  adversité. « Il semble traîner derrière lui, comme un lourd filet, fatigues, sommeil, et combien de misères que je ne sais pas » (F.-A. Savard, 1959).  De peine et de misère.  Q/C Faire des misères à qqn : causer des ennuis à qqn.  3 Q/C fam. avoir de la misère à, avec, en. Avoir (de la) peine à, du mal à; avoir de la difficulté à, en. Avoir de la misère à travailler. Avoir de la misère avec les nouvelles technologies. Parents qui ont de la misère avec leurs enfants. Avoir de la misère en mathématiques.  Avoir toute la misère du monde (à faire qqch.) : avoir beaucoup de difficulté. « j'avais toute la misère du monde à dormir » (M. Tremblay, 1978).  avoir de la misère avec. Soulever une opposition contre qqch. ou qqn. Avoir de la misère avec le chialage.  4 État de faiblesse de l'être humain. « le peintre de la condition humaine dans sa misère profonde » (F. Ouellette, 1974).  5 Ce qui est insignifiant, qui a peu d’importance.  babiole, bagatelle, bêtise, broutille, futilité; fam. niaiserie. « Reconnaissez que nous avons mis la main sur des lots appréciables. Et pour une misère » (A. Ricard, 1984).
 II  Nom donné à diverses plantes originaires d’Amérique tropicale, à tiges rampantes ou retombantes portant un feuillage charnu et pointu, souvent panaché, et de petites fleurs éphémères peu voyantes, qu’on cultive largement comme plantes d’intérieur. [Genres Tradescantia, Calissia et Gibasis; famille des commélinacées.] « Les misères sont cultivées pour leur feuillage coloré et leur floraison qui se prolonge durant un bon trois mois, habituellement de janvier à avril. Elles conviennent particulièrement bien aux jardinières en raison de leurs tiges plutôt rampantes et de leur croissance abondante » (La Presse, 2010).
in TLF
ÉTYMOLOGIEVers 1120; du latin miseria « malheur, adversité ».
ORTHOGRAPHE
  nom féminin
misère
singulier pluriel
misère
misères
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés