Accueil / Tous les mots du dictionnaire / malheur
malheur [malœʀ] n. m. et interj.
 1 Événement qui a des conséquences fâcheuses, funestes sur qqn.  calamité, catastrophe, désastre, épreuve. Grand malheur. Quel malheur! Il lui arrive un malheur. Soyez prudents, un malheur est si vite arrivé.  par exag. Ses petits malheurs n'intéressent personne.  Interj. (marque le désappointement ou le désespoir) malheur!  Pour le (plus grand) malheur de qqn : malheureusement pour lui. « on m'a dit qu'il avait été votre locataire. – Pour mon plus grand malheur. Heureusement, c'est fini » (Y. Beauchemin, 1989).  prov. Un malheur ne vient, n’arrive jamais seul.  prov. À qqch. malheur est bon : un malheur procure parfois quelque avantage imprévu.  par euphém. Mort.  mort. « Pour chasser sa crainte d'un malheur arrivé à Ovide, et pour se persuader que celui-ci rentrerait à la maison sain et sauf » (R. Lemelin, 1948).  fam. Faire un malheur : se livrer à une action violente, faire un éclat, un scandale; par antiphrase remporter un succès retentissant.  2 Mauvaise fortune, sort funeste.  disgrâce, infortune, malchance, malédiction. Le malheur a voulu que. Jouer de malheur. « ceux et celles qui ont le malheur de naître au bas de l'échelle sociale » (Interface, 1994).  Porter malheur : avoir une influence néfaste.  fam. Avoir le malheur de : avoir la mauvaise idée de.  Adj. complexeGT  de malheur. Funeste, de mauvais augure. Oiseau de malheur. Prophète de malheur. « Une sorcière avait dû prononcer des paroles de malheur au pied de son berceau » (C. David, 1994).  fam. Maudit, exécrable.  exécrablemaudit. « espèce de galopin de malheur » (Y. Beauchemin, 1981).  Adv. complexeGT  par malheur. Par malchance, par un fâcheux concours de circonstances. Si par malheur il m’arrive qqch.  Interj. complexeGT  malheur à, sur. Imprécation par laquelle on appelle le malheur sur qqn. « mort aux faibles, malheur aux vaincus! » (A. Grandbois, 1941).  3 État de souffrance qui assombrit l'existence, fait tomber dans la misère morale, le désespoir.  affliction, peine. Être, vivre dans le malheur.  prov. Le malheur des uns fait le bonheur des autres : un même événement peut être fâcheux pour les uns et avantageux pour les autres.
in TLF
ÉTYMOLOGIEEntre 1174 et 1200 (in TLFi); de mal et heur « sort, fatalité, destin; chance ».
ORTHOGRAPHE
  nom masculin interjection
malheur
singulier pluriel
malheur
malheurs
malheur
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés