Accueil / Tous les mots du dictionnaire / congé
1. congé [kɔ̃ʒe] n. m.
 1 Q/C Permission de s'éloigner, de partir. Recevoir, obtenir son congé de l’hôpital. « Le docteur Bellerose, après s'être assuré que sa patiente bénéficierait de soins à domicile appropriés, lui donna son congé » (Y. Beauchemin, 1989). REM. Cet emploi est sorti de l’usage en France.  2 Loc. verb.  Donner congé à qqn, le laisser partir.  Prendre congé de qqn, le saluer avant de s’en aller, de quitter un lieu. « Là-dessus il se leva et prit congé de nous » (J. Ferron, 1969).  3 Permission de s'absenter de son lieu de travail, de son établissement scolaire, d'interrompre momentanément son travail, ses études; cette période. Congé sabbatique. Congé scolaire. Congé férié. Congé forcé. Prendre une journée de congé. Être en congé. Donner congé à ses employés. Congé parental. Congé de maladie. Congé de maternité. Congé de paternité. « une demande de congé d'une semaine dûment appuyée par un certificat médical » (M. LaRue, 2002).  Congé sans solde.  congés payés : période de vacances avec salaire accordée annuellement à tout salarié.  Vacances plus ou moins longues, généralement à l’occasion d’une fête. Congé pascal.  Q/C le congé des Fêtes ou le congé de Noël ou F/E les congés de Noël, qui débute généralement un peu avant Noël et se termine après le jour de l'An. « La saison de ski est maintenant bien lancée et plusieurs prévoient profiter du congé des Fêtes ou des prochaines vacances hivernales pour pratiquer leur sport préféré » (La Presse, 2005).  Q/C long congé, congé de quelques jours, qui comprend la fin de semaine et au moins un jour férié. Le long congé de l’Action de grâce.  4 par ext. Q/C congé de. Exemption d’accomplir une tâche, de s’acquitter d’une obligation. « Émilie fit faire une prière aux enfants, leur donna congé de devoirs et de leçons » (A. Cousture, 1985).  5 (avec le poss.) Acte par lequel une partie fait connaître à l’autre sa volonté de mettre fin à un contrat. (in GDT)  acte. Demander son congé : donner sa démission. Donner son congé à qqn, le renvoyer, le licencier.  6 dr. En matière de louage, acte par lequel une partie fait connaître à l’autre sa volonté de mettre fin à un bail. Accepter le congé d'un locataire.  7 dr. Autorisation de transporter des marchandises soumises à l'impôt indirect, en particulier l’alcool, le vin.  autorisation.
in TLF
ÉTYMOLOGIE10e s.; du latin commeatus « permission d'aller et venir ».
ORTHOGRAPHE
  nom masculin
congé
singulier pluriel
congé
congés
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés