Accueil / Tous les mots du dictionnaire / bord
bord [bɔʀ] n. m.
 I   1 Extrémité supérieure du bordage d’un navire. Jeter, lancer par-dessus bord.  Passer par-dessus bord : tomber à la mer.  2 par ext. Chaque côté d'un navire.  bâbord, tribord.  côté. « Toutes les barques étaient là, accotées bord à bord, en sorte qu'on pouvait avec aisance sauter de l'une à l'autre » (F.-A. Savard, 1959).  Virer de bord : changer de direction par rapport au vent; fig. changer d’opinion, de parti.  fig. et fam. Être du bord de qqn ou être du même bord : partager les opinions de qqn, d'une entité politique, sociale ou idéologique.  3 Le bateau lui-même. Monter à bord. Le capitaine les accueillit à son bord. « des hommes du bord, des Anglais, étaient venus à terre avec leur chaloupe » (J.-Ch. Taché, 1884).  chef de bord : responsable à bord d'un bateau de plaisance. (in GDT) REM. L'emploi de chef de bord a fait l'objet d'une recommandation officielle en France.  journal de bord ou livre de bord : registre officiel sur lequel sont consignés, au jour le jour, tous les faits concernant la marche du navire.  par anal. Monter à bord d’une automobile, d’un avion.  fig. Avec les moyens du bord : en faisant appel aux seuls moyens que l'on a sous la main.
 II   1 Extrémité délimitant une surface.  berge, bordure, contour, côte, côté, lisière, orée, périphérie, pourtour, rive. Le bord de la mer, d’une rivière. Le bord d’une table, d’un lit. Le bord du trottoir. Le bord d’une assiette. Chapeau à larges bords. Un verre plein à ras bord. Il attend au bord du chemin. Ils habitent en bord de mer.  Accotement, côté.  accotementcôté. Le bord du chemin, de la route. Frapper une balle de l'autre bord de la clôture. L'autre bord de la rivière. « Pas très loin de la maison, de l'autre bord de la rue Saint-Laurent, qui était aussi la route nationale et le Chemin du Roi, se dressait une église aussi vaste qu'une cathédrale, orgueil de la ville et de la paroisse » (J. Ferron, 1970).  (expressions) fig. Être au bord de : être prêt à, être sur le point de. L’entreprise est au bord de la faillite. Être au bord des larmes. Être au bord de la tombe.  Adv. complexeGT  fam. sur les bords. Un peu, à l’occasion, à la limite. « je n'aime pas mon pessimisme un peu romantique sur les bords » (J. Basile, 1964).  2 Q/C fam. Prendre le bord : s’enfuir, ficher le camp.  Se faire éloigner, être abandonné. Ses bonnes résolutions ont pris le bord.
in TLF
ÉTYMOLOGIE1112, bort (in GRLF); de l'ancien bas francique *bord « bord de navire ».
ORTHOGRAPHE
  nom masculin
bord
singulier pluriel
bord
bords
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés