Accueil / Tous les mots du dictionnaire / vide
vide [vid] adj. et n. m.
 I Adj.
 A  1 Qui ne contient rien de concret; par ext. qui est dépourvu de son contenu (anton. : plein).  creux. Espace vide entre deux choses. Boîte, valise vide. Appartement, pièce vide, sans meubles. Poche, porte-monnaie, verre vide. Bouteille à moitié, aux trois quarts vide. « une table où trônaient deux caisses de bière, dont l'une presque vide » (Y. Beauchemin, 1981).  (expressions) Avoir le ventre vide. Les mains vides.  math. ensemble vide : ensemble ne contenant aucun élément.  alim. aliment vide ou aliment à calories vides ou ellipt; au plur. calories vides, qui est pauvre en nutriments (protéines, vitamines, minéraux, fibres, etc.). et riche en calories.  malbouffe. Calories vides des boissons gazeuses, des friandises, de l’alcool. Politique pour bannir les aliments vides des écoles.  2 Où il n'y a personne, qui est inoccupé.  désert, inhabité. Logement, maison vide. Allée, fauteuil, lit, place vide. « L'autobus 51 était presque vide et le métro également » (Fr. Noël, 1983).  Politique de la chaise vide.  Où il y a peu de monde.  désert. Magasin, restaurant vide. « Il descendit du train et s'en alla à pied, à travers les rues encore vides à cette heure matinale » (A. Parizeau, 1981).  Qui semble complètement désert et sans vie du fait de l'absence d'une personne aimée. « La maison sera vide sans toi » (Ch. Brouillet, 2002).  3 Qui n'est pas occupé par qqch.; dont rien ne vient rompre l'uniformité. Mur vide. « La vaste plaine blanche s'étendait à perte de vue, vide jusqu'à l'infini » (D. Demers, 1997).
 B fig.  1 (temps) Qui n'est pas occupé par une activité. Journée, soirée vide. Moments vides.  2 Qui se sent privé de vitalité, qui est incapable de réfléchir, d'agir. « Je suis vide. Je me sens vide comme quand j'ai appris que mes trois frères s'étaient fait tuer » (R. Ducharme, 1966).  Sans expression. Regard vide. Yeux vides.  (expressions) Avoir la tête vide : ne plus avoir toute sa présence d’esprit, se sentir incapable de réfléchir ou d’agir, à la suite d’un choc, d’une émotion, d’une fatigue. « Elle ne sait même pas où elle est, mais elle [...] se dirige vers la Grande Allée, la tête vide, obnubilée par la seule idée de trouver la voiture, sa sécurité, son alliée » (M. Laberge, 1992).  F/E fam. Avoir une case vide.  3 Qui manque d'intérêt, de densité, de sens.  creux. Discours, livre vide. Paroles, phrases vides. Existence, vie vide. « Un pareil film, si profond! si nouveau! et ne pouvoir en dire que ces mots vides » (A. Major, 1964).
 C vide de. Privé de, dépourvu de; sans. Rue vide de voitures. Propos vides de sens. « le ciel pâle restait vide de nuages » (L. Hémon, 1916).
 II N. m.
 A  1 Espace pur que l'on suppose inoccupé par de la matière. vide absolu, parfait : espace clos complètement dépourvu de matière.  Abaissement très important de la pression d’un gaz dans un espace clos; espace clos contenant une matière raréfiée. Vide grossier, moyen, poussé. Faire le vide.  Adj. complexeGT  et adv. complexeGT  sous vide. Que l'on effectue en l'absence d’air ou de gaz, dans un milieu clos. Conditionnement sous vide. Cuire des aliments sous vide. Emballage sous vide. Produits emballés sous vide. Sac sous vide.  Pompe à vide.  Tube à vide.  Nettoyage par le vide.  2 Lieu, espace vide, qui ne contient rien. Le vide d'une salle, des rues.  (expressions) Faire le vide (autour de soi, de qqn) : éloigner les relations, les amis, créer l'isolement. « Depuis le départ de Madeleine, j'ai vraiment fait le vide autour de moi. À peine si j'ai accepté de revoir Janine » (G. Archambault, 1970). Faire le vide : essayer de ne plus penser à rien. « Il faut que je médite, que je fasse le vide en moi » (F. Ouellette, 1985).  Partie de l'espace qui s'étend en profondeur. La peur du vide. Avoir les jambes dans le vide. Être attiré par le vide. Se jeter, tomber dans le vide.  Espace, indépendamment de ce qui l'occupe; espace où se perdent les regards.  vague.  espace. Fixer le vide. « il regardait dans le vide, absent à ce qui se passait autour de lui et de toute évidence préoccupé par les horreurs qu'il venait de voir » (J. Benoit, 1981).  (expressions) Parler dans le vide : parler sans être écouté, entendu; parler sans but précis. Faire qqch. dans le vide : faire qqch. en pure perte, sans que cela soit suivi d'effet.  3 Partie d'un objet non occupé par un élément matériel.  espace, ouverture, trou. Un vide dans un mur. Boucher, combler un vide. Une femme « enlevait ses livres d'une bibliothèque, laissant partout sur les rayons des vides qui ressemblaient à des brèches dans un mur de brique » (J. Poulin, 1989).  vide sanitaire : espace vide de faible hauteur compris entre le sol naturel et le plancher du rez-de-chaussée d'un bâtiment sans cave ou sous-sol. (in GDT)  par anal. Élément manquant dans qqch., solution de continuité. Un récit qui comporte des vides.
 B fig.  1 Perte, manque qui résulte de l’absence, de la disparition de qqn.  manqueperte. Vide laissé par la mort de qqn. « Je le connaissais depuis l'enfance, et je croyais que le vide que son absence créerait dans ma vie devrait être immense » (H. Corriveau, 1991).  2 Sentiment d'insatisfaction, de lassitude, provoqué le plus souvent par une déception, un manque d'intérêt aux choses de la vie. Vide intérieur. Sentiment de vide. Ressentir un grand vide.  3 Caractère de ce qui est dénué d'intérêt, de sérieux, de valeur. Le vide d’une conversation, d’un discours. Le vide des idées. « le jour où Erik Valcourt quitterait la maison du bord de l'eau, sa vie serait d'une tristesse et d'un vide à faire peur » (Fl. Nicole, 1994).
 III Adv. complexeGT  à vide.  1 Sans rien contenir, en parlant d’un véhicule. L'autobus est parti à vide.  2 Sans produire l’effet ou le résultat attendu. Moteur qui tourne à vide.  fig. Raisonner à vide. « Jonathan qui ne travaille pas et qui parade à vide devant la clientèle féminine des cafés qu'il fréquente » (J. Basile, 1964).  3 Passage à vide : moment où un mécanisme, un moteur fonctionne à vide; fig. moment marqué par une baisse d’activité, par une perte de dynamisme, d’efficacité. Avoir un passage à vide. « le chanteur français a connu un long passage à vide, des années 80 à la fin des années 90 » (La Presse, 2008).
in TLF
ÉTYMOLOGIEVers 1100 (in TLFi); du féminin de l'ancien français vuit ou voide « qui ne contient rien, inoccupé ».
ORTHOGRAPHE
  adjectif nom masculin
vide
  singulier pluriel
masculin

ou féminin
vide
vides
singulier pluriel
vide
vides
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés