Accueil / Tous les mots du dictionnaire / ver
ver [vɛʀ] n. m.
 I 
 A  1 Petit animal pluricellulaire à corps mou et flexible, de forme très allongée et sans pattes, dont il existe de multiples espèces, présentes dans le sol et divers autres milieux, et dont plusieurs vivent en parasites des humains et des animaux. REM. Le mot ver peut également servir par extension à désigner tout petit animal de forme similaire. [type : annélide, némathelminthe, plathelminthe.] Vers aquatiques, terrestres. Vers libres, parasites.  spécialt, cour. Ver de terre.  lombric. Élever, vendre des vers à pêche. « Je pêche au ver dans les baies d'ombre, par-dessus les roseaux; je lance ma ligne et je guette le bouchon à travers les tiges » (F. Leclerc, 1946).  (dans des noms usuels de types généraux)  ver annelé : annélide.  ver rond : némathelminthe (appelé aussi ver cylindrique).  ver plat : plathelminthe.  (dans des noms usuels de types particuliers)  ver de terre : ver de teinte généralement gris rosé, à corps arrondi et constitué d’une succession d’anneaux pourvus de quelques soies, qui creuse le sol pour se nourrir des détritus qu’il contient, contribuant ainsi à son ameublissement et à son aération. [Familles des lumbricidés et voisines; embranchement des annélides.] [type : lombric.]  ver solitaire : ténia.  2 (généralement au plur.) Ver parasite, en particulier le vers solitaire. Un enfant qui a des vers. Remède contre les vers.  3 par anal. Larve d’insecte de forme allongée; au plur. tout petit animal à l’aspect de vers perçu comme nuisible aux cultures, comme agent de détérioration ou de décomposition.  asticot. Fruit piqué par les vers. Meuble rongé par les vers. Cadavre grouillant de vers. « l'enfant résolument s'empara de la prune piquée, se mit en devoir avec son doigt de l'ouvrir, jusqu'à ce qu'il découvrît avec ravissement le petit ver blanc et grouillant » (H. Corriveau, 1991).  (noms usuels de types particuliers)  ver à soie : chenille du bombyx du mûrier, qu’on élève pour la production de la soie naturelle et que l’on nourrit de feuilles de mûrier. Élevage du ver à soie.  ver blanc : larve blanche, épaisse et courbée des scarabées, et en particulier du hanneton. « Les vers blancs sont en fait des larves de hanneton. En juillet, les œufs sont pondus dans le gazon, les larves naissent après quelques semaines et elles y demeurent durant tout l'hiver. Au printemps, la larve se nourrit des racines et le jeune adulte quitte la pelouse en mai » (Protégez-Vous, 2009).  ver de farine : larve du ténébrion, notamment en parlant des larves élevées pour l’alimentation des animaux insectivores domestiques.  ver fil(-)de(-)fer : larve du taupin.  F/E ver luisant : nom donné à la luciole (ou au lampyre), notamment en parlant de larves ou de femelles qui émettent leur scintillement dans la végétation basse.  ver gris : larve épaisse et souvent grisâtre de la noctuelle, connue pour causer des dommages la nuit aux jeunes plantes cultivées dont elle ronge la tige au ras du sol.
 B  1 fig., souvent péj. ver (de terre) : personne humble, sans valeur ou méprisable. « Comme si l'opinion d'un ver de terre, aussi bien élogieuse que défavorable, avait une quelconque importance » (C. Martin, 1960).  2 (locutions et expressions)  par compar. Se tordre, se tortiller comme un ver.  Nu comme un ver : complètement nu; fig. complètement dépouillé, démuni.  fig.  Le ver dans le fruit, dans la pomme : (d’une personne, d’une situation, d’une entreprise) le point faible caché, l’élément insidieux qui est susceptible d’avoir des effets négatifs ou perturbateurs importants. « Mais peut-on jamais donner confiance à un être humain? Les plus forts dissimulent une tare, une faiblesse, puis tout à coup... Car le ver est dans le fruit. Il est en nous tous... » (A. Grandbois, 1945).  N'être pas piqué des vers.  Tirer les vers du nez (à qqn) : questionner qqn pour le faire parler, lui faire révéler ce qu’on veut savoir.
 II (1995 (in Libération); 1990, ver de terre (in Les Affaires); de l'anglais worm) inform. ver (informatique) : petit programme malveillant, transmissible, qui est conçu pour se reproduire de façon autonome dans les systèmes où il s’infiltre, dans le but de les paralyser. REM. L'emploi de ver a fait l'objet d'une recommandation officielle en France.
 III  Ver d'oreille (de l’allemand Ohrwurm par l'intermédiaire de l'anglais earworm) : air obsédant, chanson qui persiste mentalement, dont on n'arrive pas à se débarrasser. REM. L'emploi de ver d'oreille est parfois critiqué comme synonyme non standard de air obsédant, chanson-velcro, chanson obsédante, etc.
ÉTYMOLOGIEVers 930 (in NPR); du latin vermis.
ORTHOGRAPHE
  nom masculin
ver
singulier pluriel
ver
vers
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés