Accueil / Tous les mots du dictionnaire / tronc
tronc [tʀɔ̃] n. m.
 I  Tige ligneuse et centrale d’un arbre ou d’un arbuste, qui porte et alimente les branches maîtresses; spécialt partie la plus large de cette tige, située entre le sol et les premières branches. Tronc droit, incliné. Tronc fourchu, sinueux, tordu. Diamètre, circonférence du tronc. Troncs d’arbres renversés par la tempête. Nid creusé dans un vieux tronc d’arbre. « nous déjeunions sous les grands arbres au tronc moussu, devant le grand bassin aux eaux lisses et glacées » (A. Grandbois, 1945).  par ext. Tige robuste et au diamètre constant des palmiers et des fougères arborescentes (appelée aussi faux-tronc). REM. Dans la langue spécialisée, on emploie plutôt le terme stipe pour désigner ce type de tige.  stipe. « Le complexe funéraire est très vaste. On y accède par une porte étroite qui ouvre sur une magnifique colonnade composée de 40 piliers en forme de troncs de palmier finement ouvragés » (La Presse, 2005).
 II   1 archit. tronc (de colonne) : fût de colonne.  2 Boîte fermée et percée d'une fente, où l'on dépose les offrandes à l'entrée des églises.  boîte. « ils récitèrent leurs prières, reçurent la communion, déposèrent une offrande dans le tronc » (L.-P. Desrosiers, 1946).  3 anat. Partie principale d'une formation anatomique. Tronc artériel, veineux. Tronc nerveux, vasculaire. Un cas de sténose du tronc commun. tronc cérébral : ensemble formé du bulbe rachidien, de la protubérance annulaire et du mésencéphale.  4 Partie du corps humain que forment le thorax, l'abdomen et le bassin, à laquelle se rattachent la tête et les membres. Partie supérieure, inférieure du tronc. « Et elle se redresse lentement, d'abord la tête, et la poitrine, tout le tronc » (L. Dupré, 1996).  en appos.; vieilli homme-tronc, femme-tronc. Personne sans bras ni jambes.  (chez les vertébrés mammifères) Partie centrale du corps d'un animal à laquelle se rattachent la tête, les pattes et la queue.  5 géom. Partie d'une figure solide située entre la base et une section plane parallèle à celle-ci. Tronc de cône, de pyramide.
 III  fig. tronc commun.  Partie commune avant qu’elle ne se divise.  éduc. Ensemble des cours que doivent suivre tous les élèves ou étudiants inscrits à un même programme ou à des programmes apparentés, quelle que soit l’option ou l’orientation choisie. (in GDT) Tronc commun et cours à option.
ÉTYMOLOGIE1155; du latin truncus.
ORTHOGRAPHE
  nom masculin
tronc
singulier pluriel
tronc
troncs
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés