Accueil / Tous les mots du dictionnaire / temps
temps [tɑ̃] n. m.
 I Milieu indéfini et homogène dans lequel se situent les êtres et les choses et qui est caractérisé par sa double nature, à la fois continuité et succession.
 A Durée indéterminée et continue; fragment de cette durée.  1 Durée des choses. Intervalle de temps. Laps de temps. Bout de temps. Temps bref, court. Temps long, interminable. Trouver le temps long : s'ennuyer. Emploi du temps. Temps libre, qui n’est pas occupé à une obligation. Avoir du temps devant soi. Gagner, perdre du temps. Manquer de temps. Le temps presse. Se payer, prendre du bon temps : profiter des plaisirs de la vie. N’avoir, ne durer qu’un temps : ne durer qu’un moment.  prov. Le temps, c'est de l'argent.  littér. Unité de temps.  2 le temps de (+ inf.). La durée nécessaire, requise pour. Avoir, trouver, prendre le temps de faire qqch.  absolt As-tu le temps? Je n'ai pas le temps.  (expressions)  Q/C (Dans) le temps de le dire : très rapidement. Avaler son repas dans le temps de le dire. L'église « était de bois. Elle flamberait le temps de le dire » (L. Caron, 1981).  Pas le temps de dire ouf.  le temps de (+ inf.) ou le temps que (+ subj.). Précise une durée d'attente. Le temps d’enfiler ses bottes et elle sort. Le temps que je finisse ce travail et j'arrive.  3 (avec le poss.)  Avoir (tout) son temps : disposer, à loisir, de temps pour réaliser ce qu'on souhaite. « Quand il comprit qu'il aurait tout son temps à lui, de longues heures à méditer et à réfléchir, il en fut ravi » (H. Corriveau, 1991).  Passer son temps à : consacrer de longs moments à. Passer son temps à dormir. Passer le plus clair de son temps à travailler.  Perdre son temps : ne rien faire; s’occuper en pure perte.  fam. niaiser. Détester perdre son temps. « Tu perds ton temps... Je te répète que ce n'est pas une femme pour toi » (U. Paquin, 1923).  Prendre (tout) son temps : faire les choses sans hâte, sans se presser.  Avoir fait son temps : avoir suffisamment travaillé, fait une activité, vécu, etc.; (choses) être usé ou désuet. Avoir fait son temps dans l’armée, dans l'enseignement. Chaussures qui ont fait leur temps. « J'admire le vieil Inuit qui, considérant qu'il a fait son temps, part seul, [...] et marche jusqu'à l'épuisement de ses forces » (N. Audet, 2002).  4 (travail)  N. m. inv. plein(-)temps ou n. m. temps plein ou n. m. temps complet : temps de travail d'un salarié chez un même employeur qui correspond à la durée normale du travail établie dans son secteur d'activité ou dans l'entreprise qui l'emploie. Entreprise qui offre des plein(-)temps, des temps pleins, des temps complets.  Adj. inv. Des employées plein(-)temps.  Adj. complexeGT  et adv. complexeGT  à plein temps ou à temps plein ou à temps complet. Travail à temps plein. Enseigner à plein temps. Salarié à temps complet.  N. m. temps partiel : temps de travail d'un salarié chez un même employeur qui est en deçà de la durée normale du travail établie dans son secteur d'activité ou dans l'entreprise qui l'emploie. « L'accès à la carrière professorale est dorénavant jalonné d'étapes, temps partiels, suppléances qui peuvent perdurer de longues années » (Le Devoir, 2001).  Adj. complexeGT  et adv. complexeGT  à temps partiel.  à mi-temps. Secrétaire à temps partiel. Poste à temps partiel. Travailler à temps partiel.  5 (du point de vue de la mesure) Mesure du temps. La division du temps en siècles, décennies, années, mois, semaines, etc. Unité de temps. Échelle du temps.  Espace de temps mesuré. Temps d’antenne. Temps de pose. Temps de réaction. Temps de saignement. Temps matériel.  6 (en forme complexe)  Adv. complexeGT  un (certain) temps, quelque temps. Un certain moment. Partir un temps. Dormir un certain temps. Travailler quelque temps. « Au bout d'un temps, qui me parut bien long, le commis se releva » (J.-Ch. Taché, 1884).  Adv. complexeGT  avec le temps. Quand le temps a passé.  à la longue. « Avec le temps, il y a des douleurs qui s'apaisent, des ruines qui peuvent accueillir la lumière, des histoires qui n’ont pas le même dénouement » (L. Dupré, 1996).  Adv. complexeGT  la plupart du temps, la moitié du temps, les trois quarts du temps. Le plus souvent, assez souvent. Il a fait beau la plupart du temps.  Adv. complexeGT  tout le temps. Continuellement, sans cesse.  constamment, en permanence. Parler tout le temps.  Adv. complexeGT  F/E il y a beau temps ou voilà beau temps. Il y a longtemps. Il y a beau temps qu’il ne travaille plus.  Conj. de subordination complexeGT  depuis le temps que. Considérant tout le temps que. « Depuis le temps que je m'apitoie sur mon sort, je devrais savoir par cœur les variantes de mon mal, mais non, chaque soir, c'est pour moi une douleur nouvelle » (G. Archambault, 1970).  Conj. de subordination complexeGT  en même temps que. Au même moment que. Il fait soleil en même temps qu’il pleut.  7 Chacune des étapes d’un mouvement, d’une action.  étape.  Adv. complexeGT  dans un premier temps, dans un deuxième temps, ...dans un dernier temps. Premièrement, deuxièmement, ...finalement.  deuxièmementfinalementpremièrement.  En deux temps, trois mouvements : rapidement.  mus. Division de la mesure qui donne l'unité de durée. Mesure à deux, trois, quatre temps. temps faible : temps non accentué. temps fort : temps qui a la plus grande intensité, est plus accentué que les autres. « Les trois temps de la valse me rappellent joyeusement les mouvements des petits chevaux de bois » (J. Royer, 1991).  mécan. Phase de fonctionnement d'une machine, d'un moteur à pistons. Moteur à deux, à quatre temps.  sport Durée chronométrée d'une épreuve. Réaliser un bon temps. Améliorer son temps.  temps d’arrêt ou temps mort : période de temps pendant laquelle le jeu est arrêté et qui est utilisée par les joueurs pour écouter les conseils de leur entraîneur ou pour récupérer. (in GDT)  fig. Temps mort : moment sans activité. « Que faire pour remplir ce temps mort où je suis trop seul pour m'abandonner à mon mal? » (A. Langevin, 1953).  En un temps record.  inform.  temps partagé ou partage de temps (de l’anglais time-sharing) : mode d'exploitation d'un ordinateur dans lequel plusieurs utilisateurs exécutent des travaux indépendants qui semblent s'effectuer simultanément grâce à une alternance régulière du temps d'utilisation des fonctions et des ressources du système. (in GDT)  temps réel (de l’anglais real time) : mode de traitement des données qui garantit un résultat exact dans le respect de contraintes temporelles strictes.
 B Succession.  succession.  1 Instant repérable dans une succession chronologique, fixé par rapport à un avant (le passé) et un après (le futur); cet instant où il est convenable de (faire qqch.). Le temps est arrivé. Il est (grand) temps de partir. Il était temps! C’est le temps ou jamais. Chaque chose en son temps : chaque chose est à réaliser au moment opportun. Il y a un temps pour tout : il y a un moment qui est propre à la réalisation de toute chose.  2 Période associée à des états, des événements ponctuels, successifs, dans l’histoire, dans la vie d’une personne, d’une collectivité, etc.  époque, ère, période. Temps de crise, de famine. Temps de guerre, de paix. L’ancien temps. Le bon (vieux) temps : le temps passé que l'on regrette, l'époque des événements heureux. Être de son temps, en conformité avec son époque.  au plur. (désigne une époque vague, imprécise) Temps actuels. Temps modernes. Temps historiques. Temps héroïques. Temps immémoriaux. La nuit des temps. Signe des temps. « Les temps sont trop durs; et l'hiver, trop cruel pour qu'on puisse garder la mesure » (P. Zumthor, 1994).  Adv. complexeGT  ces derniers temps, ces temps-ci. Récemment, actuellement.  actuellementrécemment. L’avez-vous vu ces derniers temps? Elle va bien ces temps-ci.  Adv. complexeGT  en ces temps-là. À l’époque d’alors. « En ces temps-là, j'errais autour [...] d'un impossible » (J. Brault, 1990).  Adv. complexeGT  fam. par les temps qui courent. Actuellement.  prov. Autres temps, autres mœurs.  3 Période de l'année caractérisée par qqch.  saison. Le temps des labours, des semailles, des récoltes. Le temps des fraises, des pommes. Le temps des fêtes, des Fêtes. Le temps de l’avent. Les temps liturgiques. « C'était le milieu de l'été, le temps des vacances » (J. Poulin, 1989).  Q/C Temps des sucres.  4 (en forme complexe)  Adv. complexeGT  à temps. Au moment opportun, quand il le faut.  à point nommé. Terminer à temps.  Adv. complexeGT  en même temps. Simultanément; aussi, également. Ils arrivèrent en même temps. Ne parlez pas tous en même temps. « mon professeur de lettres, qui était en même temps ma petite amie » (G. Godin, 1990).  Adv. complexeGT  de temps en temps ou de temps à autre. Par intermittence, d'une manière discontinue, irrégulière.  parfois. « Vous viendrez me voir, de temps à autre, me raconter vos petites misères » (A. Bessette, 1914).  Adv. complexeGT  de tout temps. Depuis toujours. « il savait quels mots il lui fallait prononcer, comme s'ils avaient été écrits de tout temps quelque part en lui » (V.-L. Beaulieu, 1974).  Adv. complexeGT  en tout temps. De façon continuelle. Demeurer prudent en tout temps.  Adv. complexeGT  Q/C fam. dans le temps comme dans le temps. Au moment opportun. « "Si tu veux, tu pourras faire des études classiques, devenir prêtre peut-être." "On verra, dans le temps comme dans le temps!" » (Cl. Jasmin, 1972).  Adv. complexeGT  En temps et lieu.  Adv. complexeGT  En temps utile.  Adv. complexeGT  dans le temps. Autrefois. Dans le temps, c’était ainsi.  Conj. de subordination complexeGT  au temps que, où ou du temps où. Pendant que, à l’époque où. Du temps qu’il allait à l’école. « cet hôtel construit au temps où la rue Sainte-Catherine comptait plus de maisons que de boutiques » (R. Élie, 1950).  5 gramm. Propriété grammaticale qui situe un état ou une action dans le passé, le présent ou le futur. Aspect, mode et temps. temps simple : forme verbale dans laquelle la terminaison du verbe conjugué indique le mode, le temps, la personne et le nombre. temps composé : forme verbale formée d’un auxiliaire et du participe passé du verbe (ex. : j'ai marché). Temps surcomposé. Temps conditionnel. Concordance des temps.
 C Le temps dans son essence, vu comme une entité. Le temps passe, file, s’écoule. La fuite du temps. Défier le temps. Remonter le temps. Tuer le temps. Ravages du temps. « N'est-ce pas le désir suprême que d'arrêter le temps » (J. Éthier-Blais, 1976).
 II  État de l'atmosphère caractérisé par l'élément senti comme dominant en un lieu et à un moment donnés. Beau temps. Mauvais temps. Temps chaud, froid, sec, humide. Temps ensoleillé, nuageux, pluvieux, venteux, orageux. Temps clair. Temps gris, sombre. Temps de Toussaint. Temps divin. L'air du temps. Le temps se dégage, s’éclaircit, se couvre, se gâte. Le temps est à la pluie, à la neige. « Le temps qu'il fait sur mon pays / Je veux le dire. Me faut le dire / Le temps qu'il fait sur mon pays / Il faut le dire à mes amis » (Gilles Vigneault, 1983).  mar. Gros temps.  (expressions)  fam. Temps de cochon.  fam. Temps de chien ou temps à ne pas mettre un chien dehors.  Vivre de l'air du temps.  Faire la pluie et le beau temps.  Parler de la pluie et du beau temps.  prov. Après la pluie le beau temps.
in TLF
VOIR l’article thématique La conjugaison verbale.
ANGLICISMES CRITIQUÉS
Q/C en aucun temps
L'emploi de en aucun temps (de l'anglais in any time) est critiqué comme synonyme non standard de en tout temps.
Q/C être en avant de son temps
L'emploi de être en avant de son temps (de l'anglais to be ahead of time) est critiqué comme synonyme non standard de être d'avance, être d'avant-garde.
Q/C temps supplémentaire
L'emploi de temps supplémentaire (de l'anglais overtime) est critiqué comme synonyme non standard de heures supplémentaires.
ÉTYMOLOGIE2e moitié du 10e s.; du latin tempus, temporis « période, moment où qqch. se produit ».
ORTHOGRAPHE
  nom masculin
temps
singulier pluriel
temps
temps
orthographe
MEES - 2e
étymologie
Emplois critiqués
Synonymes
Afficher plus de synonymes
Homonymes
Mots apparentés
Afficher plus de mots apparentés
Sous-entrées
Afficher plus de sous-entrées
Voisinage
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés