Accueil / Tous les articles de dictionnaire / suspension
suspension [syspɑ̃sjɔ̃] n. f.
 I   1 Action de suspendre, de se suspendre; son résultat. « Dea se sentait seule, et avait le frisson d'une suspension au-dessus d'un précipice » (V. Hugo, 1869).  2 Manière dont un objet suspendu est maintenu en équilibre stable. Suspension du tablier d'un pont. point de suspension : point fixe auquel un corps est suspendu, autour duquel il peut se mouvoir mais sans l'abandonner.  3 Ensemble des organes assurant la liaison élastique entre un véhicule et ses roues pour amortir les chocs dus aux inégalités de la surface de roulement. Amortisseur, ressort, système de suspension. Suspension hydraulique, pneumatique. Bonne, mauvaise suspension.  4 Appareil d'éclairage que l'on suspend au plafond.  lustre.  appareil. « l'ovale blanc de la table qui étincelait sous la vive clarté de la suspension » (M. Duras, 1946).  5 État d’une substance dont les fines particules sont dispersées dans un fluide; système formé par de fines particules dispersées dans un fluide. Milieu de suspension.  En suspension : qui flotte sans s'agglomérer ni précipiter; qui se maintient (dans un milieu gazeux) sans tomber, qui est en équilibre. Particules en suspension dans l'eau. Poussières en suspension dans l’air. « l'opération de collage des vins, qui consistait à précipiter les matières en suspension contenues dans le liquide fermenté » (M. Ouellette-Michalska, 1993).
 II   1 Interruption momentanée d'une activité ou d'un processus; remise à plus tard. Suspension de séance. Suspension des activités, des travaux. Suspension de paiements. « Réunis en assemblée extraordinaire mardi soir, les techniciens ont voté à 97 % en faveur de la suspension de la grève » (La Presse, 2001).  dr. Suspension d’audience.  milit. Suspension d'armes : cessation des hostilités.  2 Action d'interdire un acte, l'exercice de qqch., une disposition légale, etc.; son résultat. Suspension d'une loi, d'un permis de conduire, d'un règlement.  3 Interdiction temporaire d'exercer une activité, une fonction. Suspension de deux semaines.  Destitution temporaire du titulaire d'une charge, d'un emploi. Suspension d’un avocat, d'un employé.  4 gramm. Points de suspension.
in TLF
VOIR l’article thématique Les principales règles d’emploi de la ponctuation.
ÉTYMOLOGIEVers 1160 (in GRLF); du latin suspensio « voûte; interruption ».
ORTHOGRAPHE
  nom féminin
suspension
singulier pluriel
suspension
suspensions
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés