Accueil / Tous les mots du dictionnaire / serpent
serpent [sɛʀpɑ̃] n. m.
 1 Reptile des régions chaudes et tempérées, de taille très variable, à langue fourchue, à corps cylindrique très allongé, très souple et dépourvu de membres, qui se déplace par des ondulations du corps (reptation) et qui, en raison de la très grande mobilité de sa mâchoire, peut avaler ses proies en entier (même lorsqu'elles sont plus larges que lui). [petit : serpenteau; type : anaconda, boa, cobra, couleuvre, crotale, mocassin, python, vipère.] Serpent venimeux. Serpent constricteur. Serpent terrestre, arboricole, aquatique. Morsure de serpent. La mue du serpent. Peau de serpent. Charmeur de serpent. « il se mit à ramper à toute vitesse vers la porte, son corps ondulant comme celui d'un serpent » (V.-L. Beaulieu, 1974).  serpent à lunettes : autre nom du cobra indien.  cobra indien.  serpent à sonnette(s) : nom usuel du crotale.  crotale. « en plein désert, au royaume du venimeux serpent à sonnette » (La Presse, 2008).  serpent corail : serpent venimeux des régions chaudes, dont le corps est marqué de rayures verticales plus ou moins larges, généralement noires, rouges et jaunes. [Genres Micrurus et voisins; famille des élapidés.]  serpent marin ou serpent de mer : serpent du bassin indo-pacifique, voisin du cobra, adapté au milieu marin. [Genres Pelamis et voisins; famille des élapidés.]  Peau, cuir de serpent. Ceinture en serpent.  Serpent de mer : monstre marin fabuleux présentant la forme d’un immense serpent; fig. thème rebattu, information généralement peu fondée, souvent à caractère sensationnel, que reprend la presse durant les périodes creuses.  2 Cet animal, dans sa représentation figurative ou symbolique.  représentation. Serpent légendaire, sacré. Serpents entrelacés du caducée. « l'hydre de Lerne, ce fabuleux serpent à sept têtes » (La Presse, 2002).  relig. Démon qui tenta Ève dans le paradis terrestre. « le serpent était le démon tentateur des Écritures dont parlait son père dans ses sermons » (M.-Cl. Blais, 2001).  3 fig. Personne rusée, malfaisante, médisante.  (expression) littér. Réchauffer un serpent dans son sein : protéger, favoriser une personne qui se révèle ingrate, qui se retourne ensuite contre soi.  4 par anal. Ce qui se développe à la manière d’un serpent; ce qui a la forme d’un serpent. Des serpents de fumée. « Un serpent d'algues moussues était entortillé autour de la pale » (R. Lalonde, 1996).  mus. Instrument à vent constitué par un tube ondulé en bois recouvert de cuir et percé de trous, utilisé couramment jusqu'au 19e siècle dans la musique d'église et la musique militaire.
in TLF
ÉTYMOLOGIEVers 1100; du latin serpentem, accusatif de serpens.
ORTHOGRAPHE
  nom masculin
serpent
singulier pluriel
serpent
serpents
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés