Accueil / Tous les mots du dictionnaire / fille
fille [fij] n. f.
 1 Personne de sexe féminin considérée par rapport à son père, à sa mère; descendante (anton. : fils).  enfant, belle-fille, petite-fille, arrière-petite-fille. Fille aînée, cadette. Fille unique. Fille légitime, naturelle. Fille adoptive, biologique. Ma fille, sa fille, notre fille. Relations mère-fille. Considérer, traiter qqn comme sa fille. « J'appris également l'alpha et l'oméga de sa famille : ses fils naviguaient; ses filles étaient mariées à la Baie ou à Montréal » (J. O'Neil, 1989).  fille de (+ nom). Descendante de. Fille d'agriculteurs, de négociants. Fille de bonne famille. « Les filles de Caleb » (roman d'A. Cousture). « Fille de sénateur, elle avait toujours vécu dans l'aisance et le confort » (Fr. Loranger, 1949).  par plais. Fille d'Ève : femme. « Ceci explique selon moi vos grandes déclarations sur les femmes : "Il y a dans toute fille d'Ève une tigresse qui dort" » (U. Paquin, 1923).  (hist. de France) Fille de France : fille ou descendante légitime du roi de France.  (expression) fam. Jouer la fille de l'air : se sauver, s'enfuir. « c'est triste à mourir, donc je joue la fille de l'air et décampe, direction deuxième étage » (Le Devoir, 2003).  fig. Chose qui résulte d'une autre, qui est engendrée par elle. « L'aigreur et l'envie, filles de la solitude, apparaissent bientôt » (R. Élie, 1950).  2 Personne mineure de sexe féminin (anton. : garçon).  fam. fifille. École de filles, pour filles. Équipe de filles. « les respirations paisibles de Nora et de ses petites sœurs endormies me bercent et me calment. Le noir de la chambre des filles se referme sur nous comme l'eau » (A. Hébert, 1982).  Tu es une grande fille.  Petite fille : enfant de sexe féminin depuis la naissance jusqu'à la puberté.  fillette; fam. bambine, gamine. « Les petites filles modèles » (roman de la comtesse de Ségur). Elle « s'est approchée et m'a prise dans ses bras. Je suis redevenue une petite fille, je me suis laissé bercer » (L. Dupré, 1996).  Jeune fille : personne pubère de sexe féminin (anton. : jeune homme).  adolescente.  damoiselle, jouvencelle, poulette, pucelle. Une jeune fille bien élevée. « Petite fille fut jeune fille et l'amour qui courait dans la plaine un jour lui prit la main » (Gilles Vigneault, 1960).  Nom de jeune fille : patronyme d'une femme avant son mariage. REM. Cet emploi est vieilli au Québec où l’expression nom à la naissance tend à remplacer nom de jeune fille, notamment dans un formulaire.  3 Personne majeure de sexe féminin jeune ou non mariée (anton. : femme).  célibataire, demoiselle. Belle, jolie fille. Un beau brin de fille. Rester fille. « Je suis fille, mais j'ai appris de ma mère tous les secrets de la femme » (F.-A. Savard, 1965).  fam. Ma fille : appellation affectueuse ou condescendante employée à l'égard d'une personne de sexe féminin.  prov. La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a : on ne peut donner que ce que l'on possède.  vieilli et péj.  fille-mère. Femme ayant un enfant hors mariage; mod. mère célibataire.  Fille de joie ou fille perdue ou fille publique : prostituée.  Vieille fille : femme célibataire qui a passé l'âge habituel du mariage.  catherinette.  4 fille de (+ nom).  Femme ou fille originaire de, habitant (un lieu). Fille de la ville, de la campagne. Fille des bois, des plaines. « Une belle fille des pays du soleil jouait de l'orgue de Barbarie » (A. Bessette, 1914).  vieilli Employée remplissant une fonction, un travail. Fille de cuisine. Fille de ferme. Il « s'est toqué d'une ancienne fille de chambre des Beaulieu devenue vedette de la radio » (Fr. Loranger, 1949).  spécialt fille de salle : employée chargée du ménage, de l'entretien dans les chambres et salles d'un hôpital. « Mère Marie du Saint-Sacrement n'eut que le temps de rattraper Flora par les épaules. Une fille de salle s'approcha pour l'aider à soulever la jeune femme » (Ch. Brouillet, 2002).  (avec une majusc.) Femme appartenant à un ordre religieux.  sœur. Les Filles de la Charité, de la Providence. « Les religieuses, qui portaient bien leur nom de Filles de la Désolation de Marie, l'instruisaient par charité chrétienne et par principe » (Fr. Noël, 1983).  (hist. du Canada) (parfois avec une majusc.) Fille du roi : femme en âge de se marier, dotée par Louis XIV et envoyée en Nouvelle-France de 1663 à 1673 pour contribuer à peupler la colonie. « Embarquées à La Rochelle, sur le navire l'Aigle d'or, pour une traversée de près de trois mois, les premières Filles du roi sont arrivées au Québec le 22 septembre 1663 » (Le Devoir, 2013). REM. La graphie ancienne roy, très courante au 17e siècle, est parfois encore utilisée, généralement avec une majuscule : les filles du Roy. « son grand-père lui avait raconté que leur ancêtre, Antoine Bordeleau, un soldat du régiment de Carignan, avait épousé une fille du Roy » (A. Cousture, 1982).
in TLF
ÉTYMOLOGIEFin 10e s. (in TLFi); du latin filia.
ORTHOGRAPHE
  nom féminin
fille*
singulier pluriel
fille
filles
*VOIR l'emploi de la majuscule initiale dans l'article.
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés