Accueil / Tous les mots du dictionnaire / fête
fête [fɛ:t] n. f.
 1 Jour consacré à une célébration religieuse; ensemble des cérémonies, des réjouissances correspondantes. Jour de fête. Fête païenne, religieuse. Fêtes chrétiennes, juives, musulmanes. La fête de Noël, de Pâques, de la Pentecôte. Fête des Rois. Fête des Morts. La fête de Yom Kippour. Fête des Azymes. Fête des tabernacles. Fête carillonnée. Fête chômée. Célébrer une fête. « les cérémonies l'ennuyaient, il étouffait dans l'odeur de cierges et d'encens, dans les habits étriqués qu'il fallait revêtir les dimanches et fêtes » (A. Gagnon, 1973).  Jour consacré à un saint. Fêtes du calendrier.  Réjouissances dont l'origine réside dans la commémoration d'un saint reconnu comme protecteur ou patron, et organisées le jour de sa fête. Fête patronale d’un village.  Jour de la fête du saint dont qqn a reçu le nom. Bonne fête! Souhaiter sa fête à qqn.  par antiphrase, fam. Ça va être ta fête : tu vas avoir des ennuis, tu vas être malmené, réprimandé.  Q/C par méton. Anniversaire de naissance.  anniversaire. Bonne fête! Carte, gâteau de fête. Offrir un cadeau à qqn pour sa fête. « C'est ma fête, aujourd'hui! J'ai douze ans! » (M. Tremblay, 1978).  2 Jour consacré à la commémoration d'un événement historique, d'un personnage, etc.; ensemble des cérémonies, des réjouissances correspondantes. Fête civile, populaire, publique. Fête commémorative. La fête nationale du Québec, de la Saint-Jean-Baptiste, le 24 juin. La fête nationale du Canada, le 1er juillet. La fête de l'Indépendance. Défilés organisés pour une fête.  Jour fixé pour honorer qqn, pour célébrer qqch. et où sont organisées des manifestations publiques ou privées. La fête des Mères, des Pères. La fête de la bière, de la musique, des neiges, des vendanges.  (avec une majusc.) (au Canada et aux États-Unis) La fête du Travail, jour férié, le premier lundi de septembre.  1er mai.  au plur. (parfois avec une majusc.) Les fêtes ou le temps des fêtes ou la période des fêtes : période comprenant plusieurs jours chômés ou donnant lieu à des réjouissances à l'occasion de Noël et du jour de l'An. Bonnes fêtes! Joyeuses fêtes! Passer les fêtes en famille. « j'irai faire du ski à Zakopane pour les Fêtes » (A. Parizeau, 1981).  3 Toutes réjouissances non commémoratives, de caractère plus ou moins occasionnel, faisant l'objet de préparatifs plus ou moins importants de la part d'une collectivité, d'une personnalité, d'une personne privée.  fam. bamboula, bringue, fiesta, ribouldingue. Fête d’enfants, de famille, entre amis. Fête mondaine, privée. Fête-surprise. Fête champêtre, musicale. Fête foraine. Fête de bureau, de quartier. Fête de fin d’études, d’inauguration, de mariage. Fêtes du 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec. Donner, offrir une fête en l’honneur de qqn. Organiser une fête pour l’anniversaire de qqn. Être invité à une fête. Assister, participer à une fête. Fête improvisée, réussie, somptueuse. Le héros, la reine de la fête. Banquet, repas de fête. Comité, salle des fêtes. « Au mois d'août, il y a plusieurs fêtes avec musique, feux d'artifice, danse en plein air » (M. Micone, 1984).  (expressions) Être de la fête : être invité à une fête, y participer. « Les femmes étant de la fête, il a bien fallu danser » (F.-A. Savard, 1948).  Être en fête : être en train de se livrer à des réjouissances.  Faire la fête : s'amuser en bonne compagnie, célébrer joyeusement qqch.; se livrer à une vie de plaisir, de débauche.  faire bombance; fam. bambocher, faire la bombe, faire la foire, faire la java, faire la noce, faire la nouba. Faire la fête avec ses amis. « Valcourt ouvrit une des bouteilles de Côtes-du-Rhône qu'il avait apportées pour faire la fête avec la belle-famille de Butare » (G. Courtemanche, 2000).  4 fig. Tout ce qui est source de plaisir, qui réjouit. Ce spectacle est une fête pour les yeux. « Je me souvenais de la fête que représentait, jadis, la première tempête de l'hiver » (M. La France, 2000).  (expressions) En fête : plein d'animation, de joie, de gaieté; resplendissant. La ville, la nature est en fête. « Tous attendaient, le cœur en fête, que Mishtenapeu s'empare du tambour et danse en l'honneur de l'ours » (D. Demers, 1997).  Air de fête : aspect réjoui, animé, riant. « Quelques décorations de Noël donnent à toute la pièce un petit air de fête » (Gr. Gélinas, 1950).  Être à la fête : être dans une situation agréable, éprouver une grande satisfaction.  Ne pas être à la fête : être dans une situation désagréable, défavorable.  Faire (la) fête à qqn, l'accueillir avec empressement, être très aimable avec lui. Un chien qui fait la fête à son maître. « Tout le monde fit fête au gentil Mario, qui [...] gagnait spontanément et irrésistiblement tous les cœurs » (G. Sand, 1858).  Se faire une fête de qqch. : se réjouir de qqch., en attendre beaucoup de plaisir. Se faire une fête de revoir qqn. « Paul Mirot, qui s'était fait une fête de coucher de nouveau dans sa petite chambre sous le toit, [...] n'y retrouva pas le charme du passé » (A. Bessette, 1914).
in TLF
ÉTYMOLOGIE1050 (in TLFi); du latin populaire *festa (dies) « (jour de) fête ».
ORTHOGRAPHE
  nom féminin
fête
singulier pluriel
fête
fêtes
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés