Accueil / Tous les mots du dictionnaire / arrière
arrière [aʀjɛʀ] adv., n. m. et adj. inv.
 I Adv. vx ou littér. (jouant le rôle d’interj.) Arrière! Éloignez-vous! « Arrière! Arrière! vous tous, mille démons qui attisez mes vices! » (J.-Ch. Harvey, 1934).
 II (en forme complexe)
 A Prép. complexeGT  en arrière de. Derrière, à une certaine distance de. Ils se cachent en arrière des autres. En arrière de l'école.  ellipt Elle reste en arrière.  Q/C fam. La porte d'en arrière, de derrière.
 B Adv. complexeGT  en arrière.  1 Dans la direction opposée à celle où l'on va, où l'on regarde. Renverser, rejeter la tête en arrière. Un pas, un bond en arrière. Les cheveux retenus, attachés en arrière.  (temps) Dans, vers le passé. Remonter 45 ans en arrière. Regarder en arrière. « Bouleversé, transporté en arrière dans le temps, il avait quinze ans et c'était l'été » (Fl. Nicole, 1994).  fig. Cette mesure constitue un retour en arrière, un retour au point de départ, une régression.  2 (expression) (Faire) marche, machine (en) arrière : inverser le sens de la marche. « À l'arrêt, j'ai hésité une seconde ou deux, puis j'ai embrayé en marche arrière » (Guill. Vigneault, 2001).  fig. Revenir sur ses propos ou ses actions, renoncer à un projet. Devant les plaintes des citoyens, les autorités ont dû faire machine arrière. « Comment faire marche arrière sans avoir à s'expliquer, sans risquer d'égratigner l'autre? » (S. Jacob, 1991).
 III N. m.  1 Espace ou partie postérieure d'une chose. Passer par l'arrière. Incliner, renverser la tête vers l'arrière. S'asseoir à l'arrière. L'arrière de la maison. L'arrière d'un avion, d'un bateau.  2 Joueur, qui dans un sport d'équipe, par opposition aux avants chargés de l'attaque, est chargé de la défense.  joueur.  3 En temps de guerre, par rapport au front, la partie du pays qui se trouve en dehors de la zone des combats.  les arrières. Zone militaire où les unités en opération procèdent au ravitaillement de l'avant, aux évacuations, à l'entretien, aux relations avec le territoire, etc.; par ext. ces unités.  (expression) Assurer, protéger ses arrières : prendre ses précautions.
 IV  Adj. inv. Situé à l'arrière. La banquette arrière. Les roues arrière d'une bicyclette. Le coffre arrière d'une voiture.  mar. vent arrière : vent qui souffle de derrière, dans le même sens que la marche d'un navire. « l'ordre se rétablit sur la Sirène, qui filait alors dix nœuds, vent arrière » (Ph. Aubert de Gaspé, fils, 1837).
in TLF
anton. : avant.
ÉTYMOLOGIE1215 (in TLFi); vers 1100, arere (in TLFi); probablement du bas latin *adretio « en arrière ».
ORTHOGRAPHE
  adverbe nom masculin adjectif
arrière
arrière
singulier pluriel
arrière
arrières
invariable
arrière
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés