Accueil / Tous les mots du dictionnaire / tant
tant [tɑ̃] adv.
 I (marque l'intensité)
 A  1 tant... que. À un degré tel que.  tellement. Il a tant insisté que j'ai fini par accepter. Elle y tient tant qu'elle est prête à tout.  Tant et si bien que : de manière telle que. Elle hésite encore tant et si bien qu'aucune décision n'est encore prise.  (la conséquence n'est pas exprimée) Le concert tant attendu. Il en a tant besoin. Il l'aimait tant. Qu'est-ce qui vous amuse tant? « J'ai chanté tant et tant mais jamais si content » (F. Leclerc, 1970).  Tant et plus : autant et plus encore; beaucoup. Nous en avons parlé tant et plus.  Adv. complexeGT  (Un) tant soit peu.  2 (jouant le rôle de déterm. indéf.) tant de (+ nom) que. Une telle quantité de... que.  tellement. Il y a tant de monde qu'on n'arrive plus à avancer. Tant de violence transpirait de ses propos que tous en restèrent muets. Tant d’enfants ont assisté au spectacle que les chaises ont manqué. « Vous avez mis tant de soin à préparer cet avenir que vous avez oublié le présent » (M. Ouellette-Michalska, 1984). REM. Le nom utilisé après le déterminant indéfini complexe tant de commande l’accord du verbe.  (la conséquence n'est pas exprimée) Il y a tant d'années déjà. Ne faites pas tant de bruit. Tant de bonnes nouvelles font plaisir à entendre. Tant de douceur de sa part surprit son entourage. « À mesure qu'il vieillissait, sachant éphémères tant de choses qu'il avait crues immuables, Didace ne se reposait plus comme autrefois dans la certitude des saisons » (G. Guèvremont, 1945). REM. Le déterminant indéfini tant de entraîne l’accord avec le nom qui le suit.  (à la fin d'une énumération) Et tant d'autres.  (avec en) Il en a tant mangé.  fam. (parfois ironique) Vous m'en direz tant : vos propos m'étonnent.
 B littér. Sert à indiquer qu'un fait atteint un tel degré qu'il est la cause de celui qui précède.  tellement. Elle ne l'a jamais trouvé, tant il était bien caché.  Tant il est vrai que : sert à introduire une vérité d'ordre général en justification de ce qui vient d'être dit. « La nature me paraissait maintenant moins accueillante et moins belle, tant il est vrai que les choses prennent la couleur de nos contrariétés » (J.-Ch. Harvey, 1934).
 II (marque la comparaison)
 A Autant.  autant.  1 (avec le verbe valoir; pour marquer un rapport d'égalité) tant..., tant... Tant vaut le sujet, tant vaut le film.  2 (dans une phrase négative ou interrogative) Je n'en demande pas tant. En espérais-tu tant?  3 tant que. Autant que. Vous pouvez le vérifier tant que vous voulez. « Adieu tous tant que vous êtes! » (V.-L. Beaulieu, 1974).  fam. Tant que ça : à ce point. A-t-elle changé tant que ça? Pas tant que ça.
 B  1 en tant que.  (avec un nom) En qualité de, comme. En tant que spécialiste de ce sport. Agir en tant que bénévole. Je vous parle en tant qu'ami.  En tant que tel.  (avec un verbe) Dans la mesure où. « Une langue ne rallie pas à une nation seulement parce qu'elle est parlée, mais en tant qu'elle est la signature d'une différence » (F. Dumont, 1993).  2 tant... que. Aussi bien... que. Tant d'un côté que de l'autre. La sécurité tant affective que matérielle. Tant au pays qu'à l'étranger.  Tant bien que mal : médiocrement, avec un résultat aléatoire. Essayer, tenter tant bien que mal de faire qqch. « je pince mon nez pour imiter tant bien que mal la trompette » (J. Basile, 1964).  3 tant qu'à (+ inf.). Puisque, de toute façon, il faut. Tant qu'à vivre avec ce problème, aussi bien s'en accommoder.  fam. Tant qu'à faire ou tant qu'à y être : puisque les choses en sont là.  4 Tant mieux : sert à exprimer la satisfaction. C'est tant mieux. Tant mieux pour nous!  5 Tant pis : sert à exprimer le regret, la résignation, l'indifférence. Et tant pis pour le reste. Tant pis si elle se fâche.
 III (temps)  1 tant que (+ indic.). Aussi longtemps que. Tant que je vivrai. Tant que durera le conflit. Tant qu'il vous plaira. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.  2 jusqu'à tant que (+ subj.). Jusqu'à ce que. Jusqu'à tant qu'il fasse nuit. « Jusqu'à tant qu'elle abandonne et s'abandonne » (R. Ducharme, 1973).
 IV (avec une valeur de nom)  1 Sert à désigner une quantité déterminée de choses qu'on ne veut pas ou qu'on ne peut pas préciser. Peser, coûter, dépenser tant. Être payé tant de l'heure.  (jouant le rôle de déterm. indéf.) tant de (+ nom). Un certain nombre, une certaine quantité de. Il faut arrêter après tant d'heures d'utilisation. « Tant de fois par semaine multiplié par tant de semaines » (Le Devoir, 2002).  2 Tant s'en faut (que) : il s'en faut de beaucoup. Tout n'est pas terminé encore, tant s'en faut.  3 si tant est que (+ subj.). En admettant que, s'il est vrai que. La signification de tout cela, si tant est qu'il y en ait une, demeure inconnue.
in TLF
ÉTYMOLOGIE10e s.; du latin tantum « tellement, si ».
ORTHOGRAPHE
  adverbe
tant
tant
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés