Accueil / Tous les mots du dictionnaire / silence
silence [silɑ̃s] n. m.
 I   1 Fait de ne pas parler, de se taire. Silence complet, profond, recueilli. Silence religieux. Demander, imposer, obtenir le silence. Rompre le silence. Le silence se fit dans l'assemblée. « Au silence qui accueillit sa question, il comprit qu'il avait deviné juste » (G. Guèvremont, 1947).  En silence : sans un mot, sans faire de bruit.  silencieusement. Marcher, travailler en silence.  spécialt Moment où l’on ne parle pas. Court silence. Il y eut un silence gêné. Conversation entrecoupée de silences. « Menaud fit une pause; et le silence parut long, démesurément » (F.-A. Savard, 1937).  minute de silence : période de silence de plus ou moins une minute qu'une assistance recueillie observe à la mémoire d'un mort, des morts; hommage ainsi rendu. « on observe une minute de silence à la mémoire des victimes du sida » (P. Chamberland, 1994).  Interj. S'emploie pour demander qu'on se taise, qu'on parle moins fort ou qu'on fasse moins de bruit.  chut. Silence! Écoutez-le! Silence, on tourne! Silence, s'il vous plaît!  2 Fait de ne pas vouloir ou pouvoir exprimer sa pensée, ses sentiments, de ne pas parler de qqch., de ne pas répondre.  mutisme. Silence coupable, éloquent, obstiné, prudent. Mur de silence. S’enfermer dans le silence. Sortir de son silence. Faire, garder le silence sur qqch. Acheter le silence de qqn. Réduire qqn au silence. Passer qqch. sous silence : ne pas parler de qqch., ne pas le révéler. « Les enfants avaient promis le silence sur cette nouvelle coutume » (A. Cousture, 1985).  En silence : sans rien exprimer. Souffrir en silence.  Conspiration du silence.  Loi du silence : interdiction de donner, notamment à la police, des renseignements confidentiels, en particulier dans des associations de malfaiteurs, dans des sociétés secrètes. Briser la loi du silence.  Silence radio : absence d'informations, de nouvelles; refus de commenter qqch., de prendre position sur qqch. « il faut dénoncer le silence radio des autres candidats qui n'ont même pas daigné accuser réception de la lettre de la Coalition » (Le Soleil, 2007).  Omission, lacune, absence de mention de qqch. dans un écrit.  lacuneomission. Silence de la loi.
 II   1 Absence de bruit, d'agitation.  calme. Silence absolu, profond, total. Silence de la campagne, de la nuit. Le silence règne. « Le silence de la maison n'était troublé que par les bruits intermittents de la rue » (Y. Beauchemin, 1989).  Silence de mort.  2 mus. Interruption du son d'une durée déterminée; signe qui l'indique.  demi-pause, demi-soupir, pause, soupir.
in TLF
ÉTYMOLOGIEEntre 1121 et 1134 (in TLFi); du latin silentium.
ORTHOGRAPHE
  nom masculin
silence
singulier pluriel
silence
silences
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés