Accueil / Tous les mots du dictionnaire / rare
rare [ʀɑʀ] adj.
 1 Qui existe à peu d'exemplaires; qui se rencontre peu souvent. Livre, timbre rare. Plante rare. « il porte une lourde couronne d'or sertie de pierres rares » (Cl. Beausoleil, 1994).  Mot rare, peu employé.  2 Peu nombreux, peu abondant. Les logements disponibles sont rares. L’argent se fait rare par les temps qui courent. Les acheteurs sont de plus en plus rares. « Une telle mesure aurait également pour effet d'attirer une main-d’œuvre hautement qualifiée qui, dans certains cas, commence à se faire rare, quand ce n'est pas une véritable pénurie » (Le Devoir, 2001).  Le cheveu rare, clairsemé. « un homme de taille moyenne, assez svelte, le cheveu rare, dans la cinquantaine avancée, avec un front bombé et un visage rubicond » (Y. Beauchemin, 1989).  au plur. (avant le nom) Les quelques rares places disponibles. Échanger de rares paroles. « les rues étaient presque désertes, les rares passants se cachaient dans leur imperméable, relevant leur col, inclinant leur parapluie » (L. Gauthier, 1984).  À de rares exceptions (près).  un(e) des rares. « Un rai de lumière, pénétrant par une des rares fenêtres de la salle, avait réchauffé la pièce » (Ch. Brouillet, 2002).  3 Qui arrive, qui se produit peu souvent.  inhabituel. Faire de rares apparitions, de rares visites. Une maladie rare. « Aux rares accalmies, l'immensité apparaissait soudain infinie et uniforme » (Y. Thériault, 1958).  par ext. (personnes) Devenir, se faire rare : être moins présent, fréquenter un lieu, des gens moins fréquemment. « Madame Rosa était au désespoir, elle avait toujours peur qu'il m'arrive quelque chose. Elle ne sortait presque pas [...] Mais à présent elle se faisait de plus en plus rare » (R. Gary, 1975).  impers.  il (n')est (pas) rare de (+ inf.). Il est rare de voir autant d’étudiants à ce cours. Il n’est pas rare de rencontrer des artistes dans ce café.  il (n')est (pas) rare que (+ subj.). « il n'était pas rare que nous passions de longues heures en silence assis à nous tenir la main » (G. Soucy, 1998).  4 Peu commun, qui sort de l'ordinaire.  extraordinaire, remarquable. Une femme d'une rare beauté. Annonce qui suscite un rare enthousiasme. Il « demeure d'une élégance rare, toujours tiré à quatre épingles dans ses habits griffés » (Le Soleil, 1997).  fig. Oiseau rare. Perle rare.  advt Q/C fam. Très, extrêmement.  extrêmementtrès. C’est beau rare! Elles sont belles rare. « Ça croque sous la dent, ça coule sur le palais, bref, c'est bon rare. Et ça ne coûte pratiquement rien » (La Presse, 2006).
in TLF
ÉTYMOLOGIE1377 (in TLFi); vers 1200, rer (in TLFi); du latin rarus « peu serré, peu dense ».
ORTHOGRAPHE
  adjectif
rare
  singulier pluriel
masculin

ou féminin
rare
rares
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés