Accueil / Tous les mots du dictionnaire / raison
raison [ʀɛzɔ̃] n. f.
 I   1 Faculté de l'humain d'organiser par la pensée ses relations avec le réel; ensemble de ses facultés intellectuelles.  entendement, esprit, intelligence. Avoir, conserver toute sa raison. Perdre la raison : devenir fou.  Âge de raison.  2 Faculté de bien juger, de discerner le vrai du faux, le bien du mal et ainsi se rendre maître de ses impulsions (anton. : déraison).  discernement, jugement, mesure, sagesse. Mariage de raison. « je ne puis me résoudre à suivre les dictées si claires de la raison » (A. DesRochers, 1929).  Avoir raison : être fondé à penser ou à agir comme on le fait. Le client a toujours raison. Avoir raison de faire qqch.  Donner raison à qqn, l'approuver.  Entendre raison : se laisser convaincre de prendre un parti raisonnable. Faire entendre raison à qqn.  Q/C fam. Comme de raison : comme il est normal, prévisible. « Comme de raison, tu t'es mis du bord où il fait chaud » (L. Caron, 1981). REM. Cet emploi est vieilli en France.  Plus que de raison : plus qu'il est juste ou sage.
 II   1 Ce qui rend compte d'un fait, d'un phénomène.  cause, fondement. Chercher la raison d'être de qqch. « On pourrait sans doute trouver beaucoup de raisons qui justifieraient cette lacune » (A. Grandbois, 1941).  en raison de (+ nom). À cause de. Ils « ne sont nullement choisis en raison de leur talent de comédiens mais à cause de leur réputation de chanteurs » (N. Kattan, 1975).  Se faire une raison : accepter une situation qu'on ne peut changer.  se résigner.  2 Ce qui légitime, justifie une manière d'être, d'agir ou de penser.  justification, mobile, motif. Bonnes, mauvaises raisons. Raison valable. « Il m'aime, de cela, je suis sûre, mais ce n'est pas une raison pour que je cède » (G. Archambault, 1970).  Avec raison, sans raison : avec ou sans un bon motif. Elle croyait avec raison pouvoir réussir. Il est le champion non sans raison.  ellipt Raison de plus : c'est une raison de plus.  À plus forte raison : pour une raison d'autant plus convaincante, pour un motif encore meilleur.  raison d'État : principe selon lequel le salut de l'État prime toutes les normes de la société y compris celles de la morale et du droit.  3 (souvent au plur.) Argument pour démontrer.  argument. Étaler, exposer ses raisons.  4 vieilli Réparation d'un tort. Demander raison de qqch. à qqn.  mod. Avoir raison de qqn, vaincre sa résistance.
 III  raison sociale : nom d'une entreprise. REM. On emploie la préposition à devant une raison sociale si cette dernière est formée d'une expression ou d'un nom autre qu'un nom de personne (ex. : à Air Canada, à Hydro-Québec, à Radio-Canada). Si le nom d'un établissement est un nom de personne, on peut employer chez (ex. : chez Archambault, chez Bombardier).
 IV  math. Rapport existant entre une quantité et une autre. Raison directe, inverse.  à raison de. À proportion de. « Un texte écrit à raison de huit à dix heures par jour » (G. Pellerin, 1997).
in TLF
ÉTYMOLOGIE980 (in GRLF); du latin rationem, accusatif de ratio « calcul, compte; système, procédé ».
ORTHOGRAPHE
  nom féminin
raison
singulier pluriel
raison
raisons
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés