Accueil / Tous les mots du dictionnaire / pente
pente [pɑ̃t] n. f.
 1 Inclinaison (d’un plan, d’un terrain, d’une surface) par rapport à l’horizontale.  déclivité. Pente légère, faible. Pente raide, abrupte, forte. Pente d'un toit.  techn. Pente de dix pour cent, dont la déclivité est de 10 mètres sur une longueur de 100 mètres.  géom. pente d'une droite : tangente de l’angle que forme cette droite avec sa projection orthogonale.  rupture de pente : modification brusque de l’inclinaison d’une pente.  2 Terrain, surface, plan incliné.  déclivité, descente, penchant. Pente rocheuse, rocailleuse, boisée, cultivée. Pente enneigée, glacée, verdoyante. Pente d’une colline, d’un vallon, d'une montagne. Gravir, descendre, monter une pente. Être en bas, en haut d’une pente. « je dévalai la pente et courus vers le sentier que j'avais quitté quelques minutes plus tôt » (J. Benoit, 1981). « Au pied de la pente douce » (roman de R. Lemelin).  spécialt pente (de ski) : piste aménagée à flanc de montagne pour la pratique du ski alpin. « le mont [...], magnifique pyramide dans les lointains du lac, ridé par ses pentes de ski » (F. Ouellette, 1985).  3 Direction de l’inclinaison. Suivre la pente d’un terrain, d’une surface.  4 Adj. complexeGT  en pente. Qui est incliné, qui n’est pas horizontal.  pentu. « une longue route en pente descend jusqu'au quai » (L. Gauthier, 1984).  5 fig. Ce qui incline, entraîne irrésistiblement une personne dans le sens de la facilité, de ce qui est considéré comme culturellement condamnable, blâmable. Pente du doute, de la peur, de la décadence. « il veut l'engager sur la pente des dépenses folles et de l'ivrognerie qui coûte cher » (L.-P. Desrosiers, 1946).  (expressions)  Être sur la, une mauvaise pente : prendre une direction contraire aux exigences sociales, morales, qui risque d'entraîner qqn à sa perte.  Être sur une pente dangereuse, glissante ou fam. savonneuse : être dans une situation que l'on ne domine pas, qui peut avoir des conséquences fâcheuses. « De discrets remuements de chaises lui signifièrent qu'il venait de s'engager sur une pente dangereuse » (M. Ouellette-Michalska, 1993).  Remonter la pente : rétablir une situation fâcheuse. « Je n'essaie plus de remonter la pente, ni de me tenir à l'unisson des beaux sentiments » (H. Aquin, 1991).
in TLF
ÉTYMOLOGIE1335 (in TLFi); du latin populaire *pendita « penture ».
ORTHOGRAPHE
  nom féminin
pente
singulier pluriel
pente
pentes
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés