Accueil / Tous les mots du dictionnaire / entrée
entrée [ɑ̃tʀe] n. f.
 I 
 A (espace)  1 Action d'entrer, de passer de l'extérieur à l'intérieur (anton. : sortie). Entrée d'un visiteur dans le salon. Entrée d’un train en gare. À son entrée, tout le monde s'est tu. Faire une entrée discrète, remarquée. « Florence et Hubert font leur entrée dans la salle à manger de l'auberge pour prendre leur petit déjeuner » (S. Jacob, 1991).  arts, théâtre Action d’apparaître sur la scène; moment où l’artiste fait son apparition. Entrée en scène d'un acteur. Soigner, rater son entrée.  fig. « L'entrée en scène d'un nouveau Parlement aurait pu faire naître l'espoir d'améliorations dans le fonctionnement de cette institution centrale » (Le Devoir, 2001).  par anal. Entrée de marchandises dans un pays.  par méton. Entrées d’argent d’une entreprise.  2 Possibilité d'entrer dans un lieu.  accès. Entrée interdite au public. entrée libre, gratuite, qui n'est soumise à aucune obligation, à aucune formalité. Refuser l'entrée à qqn.  Accès à un spectacle, une exposition, etc.; titre qui permet d'entrer, somme à payer pour entrer.  accès. Billet, prix d'entrée. Entrée gratuite, payante. Payer un droit d'entrée. Acheter deux entrées pour un concert. « J'ai fait quelques manèges, question de justifier les quarante dollars que m'avait coûté l'entrée au parc d'attractions » (Guill. Vigneault, 2001).  (expression) Avoir ses entrées : avoir accès à un milieu fermé, être le familier d'une personne importante. Avoir ses entrées chez un ministre. « les coulisses du Théâtre National où Édouard avait ses entrées » (M. Tremblay, 1978).  3 fig. Admission dans une communauté, une organisation, etc.; fait d'accéder à une situation, à un état.  admission. Entrée au couvent, à l'université. Entrée dans l'administration, dans un parti. Entrée d'un élève en sixième année. Concours d'entrée dans une école. Examen d'entrée. « Son entrée dans la famille Beauchemin lui conféra un tel sentiment de sécurité » (G. Guèvremont, 1945).  4 inform. Opération par laquelle des données sont introduites dans un système informatique. Entrée de données dans un ordinateur.  Périphérique d'entrée.
 B (temps)  1 Début, commencement d'un processus, d'un état.  commencementdébut. Entrée en action, en fonction, en service, en vigueur. Entrée en guerre. « la lecture d'une liste restreinte d'ouvrages de Lukács et de Goldmann, simples cas pour l'entrée en discussion » (M. Van Schendel, 1992).  Entrée en matière : partie par laquelle on aborde un sujet, introduction. « Et sans plus d'entrée en matière, l'excellente femme commença son histoire » (J.-Ch. Taché, 1884).  Adv. complexeGT  d'entrée de jeu. Dès le début. « j'envoie sur les lieux un de mes subordonnés qui provoque une mutinerie en accusant d'entrée de jeu les prisonniers » (D. Pennac, 1989).  2 soutenu Début d'une période. L'entrée de l'hiver. « On le vit prendre souvent, à l'entrée de la nuit, le chemin des montagnes et rentrer, le matin, pâle, épuisé » (G. Sand, 1839).  3 Plat servi au début d’un repas, après les hors-d’œuvre ou le potage et avant le plat principal. Entrée chaude, froide. Prendre une entrée. « Elle rappela le serveur et commanda une assiette de magrets au vinaigre de xérès en entrée » (A. Apostolska, 2000).
 II   1 Lieu, ouverture par où l'on entre (anton. : sortie).  ouverture. Entrée d’une chambre, d’une cour, d’un garage. Entrée d’un bois, d’une grotte, d’un tunnel, d’une ville. Entrée principale d’une maison. Entrée de service. Porte, hall d’entrée. « je la vois arriver par l'entrée des artistes, parcourir les coulisses, aller et venir sur la scène » (C. Martin, 1960).  Pièce, espace à l’entrée d’un appartement, d’une maison, etc., qui donne accès aux autres pièces, espaces.  hall, portique, vestibule. Placard de l'entrée. Attendre dans l'entrée. « La jeune fille referme la porte, reste un instant immobile, étonnée, dans l'entrée » (Ch. Frenette, 1997).  Q/C Voie d'accès privée qui va de la rue à une maison, à un garage, à un stationnement ou à tout autre endroit, et qui sert au passage des véhicules et des personnes. (in GDT) Entrée asphaltée, pavée. Entrée de cour, de garage. « Le camion se rangea dans l'entrée latérale » (Ch. Mistral, 1988).  2 techn. Ce qui donne accès à qqch.; endroit par lequel qqch. entre, pénètre. Entrée d'air, d'eau.  3 Ce par quoi on accède à une donnée, une information. Entrées d'un tableau.  ling. Mot mis en vedette au début de chaque article d'un dictionnaire. Dictionnaire de 60 000 entrées.
in TLF
ÉTYMOLOGIE1119; participe passé féminin substantivé de entrer.
ORTHOGRAPHE
  nom féminin
entrée
singulier pluriel
entrée
entrées
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés