Accueil / Tous les mots du dictionnaire / couverture
couverture [kuvɛʀtyʀ] n. f.
 I   1 Pièce d’étoffe qui sert à couvrir, à protéger du froid, des intempéries. Couverture en laine. Couverture de lit. S’envelopper dans une couverture. Remonter la couverture sur soi.  couverture chauffante, pourvue d’un dispositif électrique qui produit de la chaleur.  (expression) Tirer la couverture à soi : s’approprier la meilleure, la plus grosse part; s’attribuer le mérite.  2 Matériau dont on recouvre la partie supérieure de la toiture d’un bâtiment pour le protéger contre les intempéries.  toit. « La pluie battait la couverture de la grange, chantant sa complainte monotone » (A. Laberge, 1918).  3 Partie extérieure d’un livre, d’un cahier, qui couvre, protège les pages. Couverture cartonnée, plastifiée. Couverture brochée. Le titre du livre est écrit sur la couverture. Une photo en couverture d’un magazine.  première, quatrième de couverture : face extérieure de la couverture de dessus, de dessous.  par ext. Enveloppe dont on couvre un livre, un cahier pour le protéger, le préserver.  couvre-livre, jaquette, liseuse, protège-cahier.  4 géol. Couche de dépôts recouvrant le sol. Couverture végétale.  5 couverture nuageuse : fraction de la voûte céleste couverte de nuages.  nébulosité.
 II fig.  1 Ce qui sert de protection, de garantie.  couverture sociale : protection dont bénéficie un assuré social.  Dispositif militaire mis en place pour protéger une zone, les mouvements d’une armée. Couverture aérienne. Troupes de couverture.  Montant maximum de l’indemnisation prévue versé par une assurance lors de la réalisation d’un risque. « Certains assureurs offrent une couverture contre la rupture et le débordement de réservoir à mazout » (La Presse, 1994).  finances Avance donnée en vue de garantir une opération.  avance.  Opération consistant à compenser les risques de fluctuation des prix. Couverture du taux de change, du taux d’intérêt.  2 Ce qui sert à cacher qqch. de critiquable, d’illicite. « Ces excès avaient plutôt l'air de passe-temps, sinon de couvertures pour des transactions autrement plus louches » (S. Kokis, 1997).  3 Prise en charge, par un journaliste, un organe de presse, de l’information sur un événement. « l'animateur subit des menaces de mort [...] dans son pays en raison de sa couverture du conflit armé qui y dure depuis 50 ans » (La Presse, 2009).  4 télécomm. zone de couverture ou couverture : zone géographique dans laquelle un récepteur peut capter les signaux transmis.
in TLF
ÉTYMOLOGIE1155 (in GRLF); du bas latin coopertura « ce qui recouvre, voile ».
ORTHOGRAPHE
  nom féminin
couverture
singulier pluriel
couverture
couvertures
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés