Accueil / Tous les mots du dictionnaire / court, courte
1. court, courte [kuʀ, kuʀt] adj. et adv.
 I Adj.  1 De peu de hauteur ou de longueur (par rapport à la moyenne idéale ou réelle ou par rapport à autre chose) (anton. : long). Des cheveux courts. Une jupe courte, un pantalon trop court. Un chandail à manches courtes. Des culottes courtes. Passer par le chemin le plus court. « Il tourne un crayon entre ses gros doigts courts, le regard vissé au comptoir » (A. Langevin, 1974).  phys. Ondes courtes.  (expressions)  substvt Au plus court : par le moyen le plus facile, le plus expédient.  Tirer à la courte paille.  Faire la courte échelle à qqn.  2 Qui a une faible durée (anton. : long).  bref, éphémère, passager. Un court séjour à Paris. De courtes périodes de temps. La vie est trop courte. « En se levant, elle eut un court vertige » (Fr. Noël, 1983).  (expression) Avoir la mémoire courte : oublier vite qqch. ou ne pas vouloir s'en souvenir.  par ext. Qui a peu d'ampleur, peu de développement. Un roman très court. Faire des phrases courtes.  3 Dont le terme est rapproché. À court terme, à courte échéance.  4 Qui a une fréquence rapide. « La respiration de plus en plus courte de l'homme emplit le silence » (A. Hébert, 1970).  (expressions)  Avoir le souffle court : s’essouffler vite. « J'avais le souffle court et j'étais en nage, mais je me sentais bien » (J. Poulin, 1989).  Avoir l'haleine courte.  5 fig. Qui a une trop faible importance, qui est nettement insuffisant. « J'y reconnais notre proximité d'esprit avec le bon sens un peu court et la méfiance des idées qui caractérisent le style de paroisse » (P. Vadeboncœur, 1963).
 II Adv.  1 D'une manière courte. « Elle avait les cheveux très noirs et coupés court » (V.-L. Beaulieu, 1974).  (expression) Faire court : abréger; résumer. « Disons, pour faire court, qu'il s'agit d'une descente aux enfers » (L’Actualité, 1999).  2 D’une manière brusque, rapide.  couper court à qqch. Mettre brusquement un terme à qqch. « il voulut couper court aux confidences » (R. Élie, 1950).  tourner court. Changer brusquement de direction; fig. cesser brusquement. « Le scherzo sembla tourner court et se transforma en adagio » (Y. Beauchemin, 1989).  Demeurer, rester, se trouver court : manquer d'idées, d'arguments, de repartie.  3 Adv. complexeGT  tout court. Tel quel, sans aucun mot de plus. « elle cessa de me parler tout court » (Cl. Martin, 1966).  4 prendre qqn de court. Prendre qqn au dépourvu, sans lui laisser le temps de réfléchir, d'agir. « Il s'est assis tout près d'elle sur la banquette. Le geste l'a prise de court » (Ch. Frenette, 1997).  5 être à court de. Manquer de. « Au secours, je suis à court d'idées! » (M. Micone, 1984).
in TLF
ÉTYMOLOGIEVers 1100 (in TLFi); du latin classique curtus « écourté, tronqué ».
ORTHOGRAPHE
  adjectif adverbe
court
  singulier pluriel
masculin
court
courts
féminin
courte
courtes
court
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés