Accueil / Notices biographiques / Ubald Paquin

Ubald Paquin


Le romancier Ubald Paquin est né en 1894 à Montréal et y est décédé en 1962. D’abord journaliste, il écrit notamment pour Le Devoir, La Patrie, Le Canada et Le Nationaliste. Pour défendre son opposition à la conscription, il fonde en 1916 le journal La Bataille; celui-ci ne survivra qu’un mois. Par la suite, Ubald Paquin ouvre une librairie, Aux Bouquins, qui devient un lieu de rencontre des intellectuels montréalais. Représentant d’une littérature québécoise populaire, Ubald Paquin écrit une douzaine de romans dans lesquels il fait la promotion d’un nationalisme intellectuel canadien-français. Son roman le plus connu, Jules Faubert (1923), raconte la lutte d’un capitaliste canadien-français de Montréal qui tient en échec les investisseurs anglais et américains.

Œuvre citée dans le dictionnaire :

Jules Faubert le roi du papier et les caprices du cœur
Montréal, Éditions Guérin, 1991, 471 p. (Collection Le Hibou blanc). [1re éd., 1923]
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés