Accueil / Notices biographiques / Gabrielle Roy

Gabrielle Roy


La romancière Gabrielle Roy est née le 22 mars 1909, à Saint-Boniface, au Manitoba, et est décédée en 1983. Elle obtient un brevet d'enseignement à l'École normale de Winnipeg. De 1927 à 1937, elle est institutrice dans sa province, puis elle séjourne en France et en Angleterre où elle étudie l'art dramatique. Elle s’établit ensuite au Québec où elle collabore à différents journaux dont Le Jour et Le Canada. Elle vit de nouveau en Europe, de 1947 à 1950, puis revient définitivement à Québec. En 1947, elle reçoit pour son premier roman, Bonheur d'occasion, le prix Fémina, une Médaille de l'Académie canadienne-française et le Prix du Gouverneur général. De nombreuses autres récompenses littéraires ont depuis couronné son œuvre : le Prix du Gouverneur général, à deux autres reprises, en 1957 et en 1977, pour, respectivement, Rue Deschambault et Ces enfants de ma vie; le prix Duvernay pour l'ensemble de son œuvre, dès 1956; les prix Athanase-David, en 1970, Molson et Gibson, en 1978, ainsi que le Prix de littérature de jeunesse du Conseil des Arts du Canada pour Courte-Queue, en 1980. Avec Bonheur d'occasion, elle est la première à décrire la population urbaine, et plus particulièrement montréalaise. Purement romanesques ou autobiographiques, ses romans décrivent avec tendresse des milieux modestes et l'absurdité de leur destinée. (in UNEQ)

Œuvres citées dans le dictionnaire :

Bonheur d'occasion
Montréal, Éditions Beauchemin, 1973, 345 p. [1re éd., 1945]
Ces enfants de ma vie
Montréal, Éditions du Boréal, 1993, 190 p. (Collection Boréal compact). [1re éd., 1977]
La détresse et l'enchantement
Montréal, Éditions du Boréal, 1996, 511 p. (Collection Boréal compact). [1re éd., 1984]
accès directs
Citer
Ce contenu
Usito
Partager

Le lien suivant a été copié dans le presse-papiers :

url
MEES - #liste#
Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur
#listeNomComplet#

Ce mot fait partie de la liste orthographique du primaire (#listeNomComplet#) du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) du Québec, élaborée en collaboration avec le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ) de l’Université de Sherbrooke.

Afficher tous les mots de cette liste

En savoir davantage sur la liste orthographique

Utiliser l'outil dynamique de recherche du MEES

Détails du synonyme

vedette a pour antonyme/synonyme mot apparenté

au sens de :

Historique
Suggestions :
  • ...
38 résultats trouvés